Menu Content/Inhalt
Autobus A. Drolet Ltée. PDF Imprimer Envoyer
Capsules historiques - Cie - Opérateurs - Sociétés
Écrit par Jean Breton   
Vendredi, 12 Septembre 2008 16:27

autob_drolet_886_760623_802_webnew
Tous droits réservés: Société d'histoire d'autobus du Québec - Photo: Jean Breton (76-06-23)


Permis no. 53-A
1916 à 1976
Sources; M. Gilles Drolet, Commercial Transportation (Août 1953), Transport Commercial (Avril 1963), Journal de Québec (16 et 17 juin 1975) et Bus Industry (1976).
Au début du 20e siècle M. Adélard Cloutier met sur la route le ¨stage¨, une voiture à quatre roues recouverte d'une grosse toile et tirée par des chevaux. Ce véhicule peut transporter une douzaine de personnes. En hiver le ¨stage¨ se transforme en long traineau couvert. Ainsi un voyage s'effectue toute l'année entre L'Ancienne-Lorette et Québec; monsieur Cloutier transporte aussi le courrier qu'il prend à St-Sauveur.

En 1916, M. Napoléon Drolet (cultivateur ayant plusieurs enfants) a l'idée de faire construire le premier autobus à Québec au garage de M. Ulric Beaupré. C'est un camion GMC sur lequel on érige une charpente de bois recouverte d'une toile, avec marche-pied à l'arrière. Les pneus sont pleins ce qui cause bien des soubresauts sur les chemins de cailloux. Il faut noter que chaque habitant est tenu d'entretenir le bout de chemin qui se trouve devant sa propriété. L'autobus peut rouler quinze milles (vingt-cinq kilomètres) à l'heure au maximum.
L'autobus Drolet emprunte la rue Notre-Dame à partie des Grands Déserts, arrive au Tré-Carré pour prendre les gens du rang St-Jean-Baptiste et de la Catalogne (bout de la rue St-Jacques que les femmes recouvrent jusqu'à la chapelle de leurs plus belles catalognes quand le bon Dieu passe lors de la Fête-Dieu); descend ensuite la Côte-à-Petoche pour tourner à la Côte St-Paul en face de Blondeau Le Forgeron et de là se rend à Québec en passant par Les Saules.
Lorsque l'autobus arrive en ville par la rue St-Vallier (pavée de briques à cause des tramways), il faut payer 0.10$ pour franchir la barrière passée le cimetière St-Charles. Le terminus se trouve sur la rue St-Vallier au coin de l'avenue Caron.
Note: C'est une taxe chargée par Québec pour faire contribuer les non-résidents à l'entretien des chemins.
M. Eugène Robitaille, facteur à Québec, monte à bord tous les jours avec M. Drolet et tient le rôle de controleur. Les passagers montent par l'arrière et prennent place sur deux bancs disposés sur la longueur. Quand tout le monde est assis M. Robitaille tire sur une corde et actionne une clochette à l'arrière du conducteur pour lui dire de se mettre en route. Il crie ¨All aboard¨ d'une voix énorme.
M. Drolet conduit sans mot dire. Le dimanche les passagers prennent place jusque sur les ailes de l'autobus tellement il est bondé. C'est ainsi que nait le transport par autobus à Québec.
Un voyage de l'Ancienne-Lorette à Québec coûte 0.30$; mais il ne coûte que 0.25$ ou 0.20$ pour voyager seulement dans le village...
M. Cyrille Drolet raconte une anecdote:
Le dimanche nous faisions un ¨Spécial¨, c'est-à-dire que pour 0.10$, nous faisions monter les gens chez eux pour les conduire à la messe aller et retour. En comptant 0.01$ à la quête, ça faisait 0.11$ pour la sortie; à cette époque le salaire moyen était de 15$ dollars par semaine.
Une autre anecdote somme toute aussi glorieuse:
C'est qu'il arrivait que des femmes s'agenouillaient pour prier dans le couloir central de l'autobus lorsqu'il allait trop vite ou qu'il pleuvait... Cyrille Drolet rajoute: À cette époque, il n'était pas obligatoire d'avoir une assurance pour les voyageurs. Quand j'ai racheté la compagnie de mon père j'ai payé 8,000$ pour trois autobus. C'était cher mais l'essence ne coûtait presque rien et on avait vite fait de faire ses frais.
M. Cyrille Drolet continue: Ces autobus, en plus d'être assez peu confortables, présentaient aussi des inconvénients pour le conducteur; sans vitres, il est indéniable qu'on ramassait beaucoup de poussières et de pluie; je me souviens qu'un jour j'allais conduire des gens pour une noce, on n'était pas bien beau en arrivant, mais moi je crois même que je me suis lavé à plusieurs reprises durant le voyage!
Il y avait aussi le remplissage du réservoir à essence; on recevait cela par 5 gallons et il fallait toujours être là pour le remplissage du réservoir car c'est le chauffeur qui s'en occupait. Ce sont des voitures à chevaux qui venaient nous approvisionner.
Le premier autobus circule jusqu'en 1923 avec deux voyages quotidiens. Comme la Gare Centrale d'Autobus n'existe pas encore, l'autobus stationne au coin des rues St-Vallier et Caron dans le centre-ville.
En 1922 on note une nette amélioration dans le domaine du transport: un ¨Gotfredson¨ fait son apparition...  Le Godfredson n'a toujours pas de vitres aux fenêtres mais une porte s'ouvre sur chacun des sièges et le toit est fait de toile rigide.
A la mort soudaine de Napoléon Drolet, son fils Alphonse prend la relève et conduit l'autobus jusqu'en 1932 au nom de Autobus Alphonse Drolet. A ce moment il vend à ses trois frères qui fondent la compagnie Autobus A. Drolet Ltée avec Cyrille, président; Joseph-Emile, vice-président et Henri, secrétaire-trésorier.

En 1933 la compagnie achète son premier autobus construit par Prévost de Ste-Claire. C'est le début d'une longue relation entre les deux compagnies.
L'ouverture de la nouvelle route de Québec au Lac St-Joseph en 1938 donne l'occasion d'acheter un deuxième autobus Prévost; cet autobus est le premier à se rendre à New York et Niagara Falls lors de voyages spéciaux.
EN 1939, le déménagement de l'aéroport de Québec à l'Ancienne-Lorette donne un prodigieux essor à Drolet.
Note: Depuis une vingtaine d'années, l'aéroport utilisait  les terrains situés entre l'église St-Yves et le CHUL à Ste-Foy.
Les mécaniciens, aviateurs et ouvriers de toutes sortes qui n'ont pas d'autres moyens de locomotion utilisent les autobus. Cette augmentaion subite de la clientèle oblige la mise en service de quatre nouveaux autobus (2 Prévost-White et 2 Prévost-Chevrolet).
Le journal Le Soleil du 23 février 1943 rapporte la catastrophe suivante: La compagnie des Autobus Drolet, dont les garages sont situés dans le Grand-Désert à l'Ancienne-Lorette, a subi de lourdes pertes hier. Un violent incendie a détruit ses garages de même que trois autobus et une automobile qui s'y trouvaient. Tout l'outillage et une quantité considérable de matériel ont aussi été détruits. Les dommages causés par cet incendie sont de 20,000$ environ. L'incendie a dévoré en quelques minutes cette vaste bâtisse de bois et beaverboard. Le garage, qui servait en même temps de remise et d'atelier de réparations, avait un étage et mesurait quarante-cinq pieds par soixante. Les flammes ont fait leur apparition à la suite d'une explosion dans un récipient contenant de la gasoline. Un ouvrier qui travaillait dans le voisinage a pu s'échapper sans blessure.
La carosserie de l'un des trois autobus n'était pas encore terminé. Les deux autres étaient remisés en attendant d'entrer en service. Il s'agissait d'autobus GMC de modèle 1942. L'automobile qui fut également incendiée appartenait à Beaulieu & Filion, carossiers coin rues Ste-Hélène et Caron à Québec.
Il faut remplacer tous les autobus et construire un nouveau garage; les restrictions de la guerre rendent difficile l'achat des autobus mais après des démarchent ardues, trois autobus (1 Prévost-White, 1 Prévost-GMC et 1 Prévost-Fargo) prennent la route le plus vite possible. Ils sont suivis en 1943 d'un Prévost-GMC et en 1944 d'un autre Prévost-GMC.

En 1945 s'ouvrent les routes Québec-Forestville sur la Côte-Nord puis Québec - Lac-St-Joseph et Québec - Lac St-Augustin. La route de la Côte-Nord s'étend sur une distance de 200 milles (300 km) avec seulement un voyage par jour; le Prévost-GMC (numéro 14) avec le moteur en avant et la carosserie en bois effectue ce voyage en passant par le traversier de Tadoussac sur la rivière Saguenay.
Pour donner le service sur les autres routes, quatre nouveaux autobus Fitzjohn Duraliner arrivent en 1947.
L'augmentation continuelle de la clientèle sur la route de l'Ancienne-Lorette permet à Drolet d'acheter les deux premiers autobus urbains construits par Prévost en 1949.
De 1950 à 1952 cinq Prévost prennent la route pour le service longue distance tandis que deux autres Prévost, de type urbains, s'occupent de la route de l'Ancienne-Lorette de plus en plus populaire.
En 1953 Hydro-Québec commence la construction de l'immense barrage à Bersimis, 80 km au nord de Forestville; un nouveau Prévost Intercité (numéro 46) met ses trente-trois sièges à la disposition de la clientèle.
L'horaire du 20 avril 1953 montre que le départ de 9h00 de Québec arrive à Forestville à 17h30;
Drolet en profite pour acheter le permis de Forestville-Baie Comeau.
Note: Depuis juin 1950, Autobus Jobidon avait accepté que Drolet conduise son autobus jusqu'à Baie-Comeau pour éviter la correspondance à la clientèle.

L'horaire du 3 juin 1950 annonce un départ à 8h00 de Québec pour arriver à Baie-Comeau à 21h45.
Lorsque les travaux sont complétés à Bersimis, Drolet vend la route de Forestville à Bersimis et garde la route de Québec à Baie-Comeau. En même temps le service local dans la ville de La Malbaie est vendu à Autobus Dufour de La Malbaie.

Pour la banlieue Drolet achète un autobus White modèle 1144-D, qui a la particularité d'être le seul en circulation au Canada!
Durant les années 1954 à 1956 Drolet se procure trois Prévost neufs et six Prévost usagés afin de maintenir un bon service à sa clientèle de plus en plus nombreuse; un de ces Prévost (numéro 48) deviendra connu sous le nom de "Projet Citadin" en 2001.
Avant 1957 la route de la Côte-Nord n'est pas ouverte en hiver; la consultation des horaires nous donne les dates de reprises du service pour la saison d'été.
11 juin 1945: départ de Québec à 8h00 am. et arrivée à Baie-Laval à 6h45 pm.
12 juin 1945: retour de Baie-Laval à 6h00 et arrivée à Québec à 5h30 pm.
pas de service le dimanche
15 juin 1947: trois départs par jour sur semaine avec correspondance à Forestville pour Baie-Comeau.
dimanche: départ de Québec à 8h00 am pour La Malbaie et retour à 7h00 pm.

3 novembre 1949: service d'autoneige de La Malbaie à Clermont et Cap-à-l'Aigle
Note: Acheté de La Cie de Transport de La Malbaie.
8 mai 1950: départ de Québec à 8h00 am et arrivée à Forestville à 6h00 pm.
9 mai 1950: départ de Forestville à 7h45 am et arrivée à Québec à 4h30 pm.
3 juin 1950: départ de Québec; service direct.
4 juin 1950: départ de Baie-Comeau; service direct.
En octobre 1952 la compagnie obtient le permis pour effectuer le transport des joueurs du Club de hockey des As-de-Québec.

6 décembre 1952: Vente des permis d'autoneige et d'autobus de La Malbaie - Cap-à-l'aigle et La Malbaie - Clermont.

20 avril 1953: départ de Québec à 9h00 et arrivée à Forestville à 5h30 pm.
21 avril 1953: départ de Forestville à 9h15 am et arrivée à Québec à 5h00 pm.
dimanche; départ de Forestville à 12h15 pm et arrivée à Québec à 8h00 pm.
16 mai 1955: départ de Québec à 8h00 am et arrivée à Forestville à 3h30 pm.
départ de Québec à 2h00 pm et arrivée à Forestville à 9h40 pm.
dimanche: départ de Québec à 9h00 am et arrivée à Forestville à 4h45 pm.
17 mai 1955: départ de Forestville à 9h15 am et arrivée à Québec à 5h00 pm.
départ de Forestville à 4h00 pm et arrivée à Québec à 11h45 pm.
dimanche; départ de Forestville à 1h00 pm et arrivée à Québec à 8h45 pm.
28 mai 1956: départ de Québec à 7h45 am et arrivée à Forestville à 3h10 am.
départ de Québec à 2h15 pm et arrivée à Forestville à 10h10 pm
dimanche: départ de Québec 8h30 am et arrivée à Forestville à 4h10 pm.
29 mai 1956: départ de Forestville à 9h45 am et arrivée à Québec à 5h00 pm.
départ de Forestville à 3h45 pm et arrivée à Québec à 11h00 pm
dimanche: départ de Forestville à 1h15 pm et arrivée à Québec à 8h45 pm.
En mars 1957 la compagnie achète le permis de P.L. Jobidon pour le service local de Rivière-Portneuf à Baie-Comeau; au printemps Hydro-Québec commence la construction de l'immense projet Manic-5 ce qui donne l'occasion d'acheter les deux premiers Prévost LeNormand pour répondre à la forte demande sur la route de Québec à Baie-Comeau. Ces deux autocars de trente-trois sièges ont le moteur à l'avant pour faciliter la conduite sur les mauvaises routes de la Côte-Nord.
En 1958 Drolet a l'opportunité d'acheter un autocar usagé (numéro 59); un GMC PD-4103 1952 reconstruit par GMC suite à un gros accident alors qu'il était la propriété de la compagnie Québec-Central Transportation Ltd. Cet autocar prend la route en même temps que deux autres nouveaux Prévost LeNormand.
En 1960 l'augmentation continue de la clientèle dans les parcours de l'Ancienne-Lorette, force la mise en service de trois autobus de banlieue; il s'agit de deux Prévost Citadin usagés provenant des surplus de l'Armée Canadienne et d'un nouveau Canadian-Car modèle TD-43. Ce dernier en plus d'être le premier Canadian-Car pour Drolet, demeurera le seul du genre dans la région de Québec pour toujours.

1961 voit l'arrivée d'un autre Prévost LeNormand ainsi que du premier GMC New-Look portant les couleurs de Drolet. Il s'agit du dixième New Look de quarante pieds par cent deux pouces fabriqué au Canada; il est vendu à Fournier (428) en janvier 1969 puis exproprié par la CTCUQ en 1971 qui le renumérote 6120. Il sera être donné à la Fondation Canadienne du Patrimoine du Transport Urbain en 1997.

La route Québec - Baie-Comeau a maintenant grand besoin de se refaire une image plus moderne! ainsi, en 1962 la clientèle a le plaisir de pouvoir commencer à voyager dans les deux premiers Prévost Panoramique qui sont suivis par deux autres en 1963.
1964 donne l'occasion de mettre sur la route de l'Ancienne-Lorette le deuxième GMC New-Look, un modèle qui devient de plus en plus populaire.
Un cinquième Prévost Panoramique prend la route de Baie-Comeau en 1965 alors que l'année suivante, c'est un Prévost Panoramique usagé venant des Autobus Ile d'Orléans Ltée. accompagné d'un autre Prévost Panoramique acheté neuf qui sont mis à la disposition de la clientèle.
En 1967 Drolet se procure un autre Prévost Panoramique mais cette fois-ci, il a la particularité d'être équippé de deux essieux à l'arrière ce qui lui donne une meilleure stabilité dans les côtes de Charlesvoix et de la Côte-Nord. Il est accompagné d'un autre Prévost Panoramique acheté usagé des Autobus Drummondville Ltée.
Un très gros changement arrive le 8 janvier 1969; la Régie des Transports autorise le transfert du permis 53-A, Autobus A Drolet Ltée, pour les services suivants à la compagnie Autobus Fournier Ltée (permis 20-A):
A- Québec - L'Ancienne-Lorette.
B- Québec - Lac St-Joseph.
C- Transport des fidèles se rendant à l'église de l'Ancienne-Lorette et à l'église de Ste-Monique-des-Saules.
D- Québec - St-Gabriel - Chemin Gosford - Camp Lemay - Limites forestières de la Cie d'Immeubles du Lac St-Joseph et Ville de Lac St-Joseph.
E- Ville de Lac St-Joseph à la Gare de Duchesnay.
F- Le transport des personnes se rendant de la Ville de Lac St-Joseph à l'église Ste-Catherine.
La vente inclut onze autobus dont un seul (47-White, modèle 1144-D) ne sera pas mis en service mais aussitôt vendu à un résident de Cap-Rouge qui en fera une maison motorisée.
Note: En 1967 la famille Drolet avait fondée la compagnie Autobus Scolaires Drolet Ltée en transférant quatre autobus de Drolet pour débuter les opérations.
En 1969 il ne reste que la route Québec - Baie-Comeau qui est desservie avec neuf autocars. Au printemps, le Prévost Panoramique venant de l'Ile d'Orléans est vendu et remplacé par un autre Prévost Panoramique avec deux essieux acheté neuf.
Le 30 octobre 1969 Drolet achète le permis suivant des Autobus Fortin Enr:
Baie St-Paul - Québec (service local). La vente inclue le Prévost Panoramique 1963.
En 1971, faisant affaires avec l'Agence de Voyages Bernard Labrie, Drolet achète deux autres autocars pour répondre à la popularité grandissante des voyages organisés; il s'agit des deux premiers Prévost Champion (modèle TS-47) pour Drolet. De plus ils sont aussi les premiers autocars Drolet à être équippés de toilette.
Note: Voyageur et Fournier avaient des autocars avec toilette depuis 1958 et Lemelin depuis 1960.
L'année se termine avec la vente du Prévost Panoramique qui avait été acquis des Autobus Fortin en 1969.

En 1972, le succès des voyages amène l'association de la famille Drolet et de Bernard Labrie pour former l'Agence de Voyages Drolet Ltée.; on en profite pour acheter un autre Prévost Champion avec toilette.
Communiqué de l'Association des Propriétaires d'Autobus du Québec.
Autobus A.Drolet Ltée inaugure le 12 juillet 1973 une nouvelle gare d'autobus à La Malbaie; elle porte le nom original de La Becquée. Plusieurs notables de La Malbaie, dont son honneur le Maire et Madame la Mairesse, des représentants de l'industrie et de l'Association, des officiers de la Compagnie et parmi eux, Monsieur et Madame Cyrille Drolet, président des Autobus A.Drolet Ltée et un des pionniers de l'industrie, étaient présents à une magnifique réception offerte par Prévost Car Inc. un membre associé de l'APAQ.
Cette nouvelle gare est dotée d'un spacieux restaurant ainsi que des commodités requises pour la vente des billets locaux et inteurbains ainsi que pour l'expédition et la réception des colis.
Autobus A.Drolet Ltée invite les membres à arrêter à La Becquée lors d'un voyage d'excursion vers la Côte-Nord; vous y serez bienvenus.

L'année 1975 s'annonce comme une grande année dans l'histoire de la Compagnie. Deux Prévost Champion s'ajoutent à la flotte actuelle; le premier acheté neuf et le second acheté usagé, Prévost ne pouvant répondre à la demande.
Note: Montréal a commandé 30 autocars et Laval en a commandé 12 pour opérer le service du nouvel aéroport de Mirabel.
Quelques semaines plus tard Drolet reçoit son premier Prévost Prestige; ce dernier arrive avec une  nouvelle présentation des couleurs dont le style regroupe les fenêtres trois par trois. Cet autocar devient tellement populaire que plusieurs clients sont choqués lorsqu'ils doivent en prendre un autre!
Il y a trois voyages par jour entre Québec et Baie-Comeau et souvent un deuxième autocar doit être ajouté pour satisfaire la clientèle
A Sept-Iles, une nouvelle compagnie du nom de T.E.S.I. Saguenay (1974) Ltée, commence à opérer le service entre Sept-Iles et Baie-Comeau; cette dernière insiste pour obtenir de Drolet et Voyageur un service sans changement d'autocar entre Sept-Iles et Montréal, mais Voyageur a d'autres projets..cette compagnie ayant l'ambition de couvrir tout le Québec, elle n'est pas intéressée à s'associer à deux transporteurs. Elle présente donc à la famille Drolet une offre d'achat que cette dernière ne peut refuser. La famille Drolet a vite compris qu'il vaut mieux vendre maintenant que d'essayer de faire affaires avec Voyageur et T.E.S.I. avec le grand risque de perdre beaucoup d'argent! Il ne faut pas oublier que Voyageur a déjà les permis pour opérer entre Chicoutimi et St-Siméon et qu'il serait facile de prolonger le parcours jusqu'à Baie-Comeau.
Le 1 er février 1976 Voyageur prend le contrôle des Autobus A. Drolet Ltée. Le même jour, l'administration déménage à Montréal et l'entretien des autocars est confié aux Autobus Dupont Ltée. de Québec. La vente exclus les Autobus Scolaires Drolet Ltée ainsi que l'Agence de Voyage Drolet Ltée. qui demeurent aux mains de la famille Drolet.
Au 1er avril aucun autocar n'a encore été repeint aux couleurs de Voyageur et les numéros 69, 70, 74, 75 and 78 ne sont utilisés qu'en extra alors que les numéros 80 à 86 sont renumérotés 880 à 886 et font des voyages directement de Baie-Comeau à Montréal. En juin Voyageur met en service quatre autocars neufs Prévost Champion TS-47 entre Baie-Comeau et Montréal.
Note: La rumeur circule que la Régie des Transports avait exigé l'achat de nouveaux Prévost par Voyageur comme condition de l'acceptation du transfert du permis; Voyageur n'achetait pas de Prévost auparavant.

C'est donc ainsi que disparaît après plus de 60 ans une entreprise familiale qui avait été la première à avoir immatriculé en 1916 un autobus au Québec!  C'est aussi la perte d'un très vieux client pour Prévost; cependant l'année suivante Voyageur a acheté 15 Prévost Prestige pour mettre en service partout au Québec.
----------------------------------------------------------------------------
Autobus A. Drolet Ltée. est apparue souvent dans les journaux:

Le 9 juin 1939 une photo du numéro 12 prise devant le Manège Militaire de Québec avec les Fermières de l'Ancienne-Lorette parait dans le journal L'Action Catholique.
Le 15 août 1939 le journal Le Soleil publie la photo de quatre autocars incluant le numéro 12 de Drolet mentionnant que deux cents membres des huit cercles de fermières du comté de Portneuf font aujourd'hui leur excursion annuelle; une demi-douzaine d'autocars les ont emmenées à Ste-Anne-de-la-Pocatière.
Le 8 novembre 1941 le Soleil publie l'annonce suivante:
Service spécial d'autobus à l'occasion de l'Ouverture Officielle de l'Ecole d'Entrainement Elémentaire no. 22 et de l'Ecole des Observateurs no. 8 du Champ d'Aviation de l'Ancienne-Lorette, samedi 8 novembre à 2h30 pm. Les autobus Drolet commenceront à partir de Québec, angle des rues St-Roch et St-Paul (Place Jean-Talon) à 11h30am pour l'aéroport et les départs se continueront toutes les demi-heures jusqu'à 3 heures de l'après-midi. Prix; aller: 0.25$. Tél: 2-8494 et 2-5049.
Le 6 juin 1950 l'Action Catholique publie une photo du numéro 33 prise à la Gare Centrale d'Autobus de Québec. C'est l'inauguration d'une nouvelle saison d'excursions en autobus appelées ¨nowhere¨ pour la deuxième année.
Le 24 novembre 1952 l'Action Catholique publie la photo du numéro 32 qui a capoté à Champigny en faisant 10 blessés.
Le 23 juillet 1953 l'Action Catholique publie la photo du numéro 42 prise à l'Ecole Forestière Provinciale de Duchesnay avec un groupe d'étudiants.
En 1957 une publication de l'Office du Tourisme de la Province de Québec concernant la Région de Charlevoix-Saguenay comprend une publicité de Drolet.
En 1958 la publicité suivante apparaît dans les journaux: Bientôt en Service; Autobus-Express Québec - Baie-Comeau... ¨A destination en 8 heures¨! 3 arrêts: Malbaie, Tadoussac, Forestville.
Autobus A. Drolet Limitée. Gare Centrale d'Autobus 225 Blvd Charest Est Québec; Tél: LA-4-4692
Le 25 mars 1972 Les Voyages Bernard Labrie 2600 1ère Avenue Québec, publie l'annonce suivante dans le journal Le Soleil:
La Parade de Pâques à New York; Atlantic City; Provinces Maritimes.
Croisières d'été sur le St-Laurent;
Tourisme Français: France, Italie, Suisse, Espagne, Maroc, Portugal et Spécial Europe.
Cette publicité montre la photo d'un Prévost Champion des Autobus Drolet.
Le 17 janvier 1974 le journal Le Soleil publie dans l'opinion des lecteurs une lettre intitulée ¨Que les impliqués s'impliquent!¨ Il s'agit de la plainte d'un client de Drolet et des félicitations d'un client des autobus de l'Ile d'Orléans. La plainte concerne surtout le fait de faire voyager des usagers debouts sur une distance de 60 à 90 milles (100 à 150 km); de plus l'état de l'autobus no 72 laisse à désirer; ¨l'eau s'infiltre par le haut des fenêtres, le chauffage est inexsistant et les bancs sont en train de se désintégrer...¨  Concernant les autobus de l'ile d'Orléans; chauffeurs aimables et patients, autobus toujours à l'heure bravant les mauvaises routes et rendant à bon port les passagers; même s'il n'en reste qu'un seul devant parcourir les 10 derniers milles (16 km) jusqu'au bout de l'ile.
Signés: Jacques Lavoie, Baie St-Paul et Marie Brousseau, St-François (I.O.)
Le 12 octobre 1974 Voyages Drolet 2270 ave. Notre-Dame Ste-Foy tél: 872-9888 publie l'annonce suivante dans Le Soleil:
Miami, 7 départs: Noel- 21 déc au 6 jan
17 jours à partir de 299$
11 et 25 janvier
8 et 22 février
8 et 22 mars
22 jours à partir de 389$
Autobus A. Drolet Ltée
Le 26 octobre 1974 répétition de l'annonce en ajoutant: Le prix comprend: transport, hôtel de luxe, Disneyworld, Seaquarium, Parrot Jungle et autres.
Le 2 novembre 1974 même publicité en ajoutant une photo d'un Prévost Prestige de Drolet et  l'information suivante: Pourquoi prendre votre voiture! Nos autobus ont toilettes, air climatisé, vue panoramique, micro, stéréo à cassette, sièges inclinables, tables à cartes, etc.
Le 29 novembre 1974 Le Soleil rapporte la tragédie suivante: La route a fauché deux vies humaines hier dans l'Est du Québec. Une de ces tragédies s'est déroulée près de Baie St-Paul. Camille Desgagnés a perdu la vie vers 12h40 dans la collision de son auto avec un autobus DROLET en face d'une station-service située à la sortie ouest du village de Baie St-Paul. Les deux véhicules ont été projetés contre le parapet du pont qui enjambe la rivière Le Bras. La Comet 1974, achetée une demi-heure plus tôt, a été coupée en deux. Une partie est tombée à l'eau avec l'autobus. Le chauffeur de l'autobus était seul. Emilien Lebel, agé de 25 ans, du 3097 rue Notre-Dame à l'Ancienne-Lorette, s'en est tiré sans trop de mal. S'il y avait eu des passagers, on aurait pu revivre la catastrophe du 1er juin dernier, dans la Côte des Eboulements, qui a coûté la vie à 14 personnes de l'âge d'Or de La Tuque.
Le 8 février 1975 Voyage Drolet, Bernard Labrie, Directeur, publie l'annonce suivante dans Le Soleil:
Miami:  Nos Tournées ¨Prestige¨
Départs:22 février, 8 et 22 mars;
22 jours à partir de 389$
Ensoleillez votre hiver. Voyage accompagné par Bernard Labrie 270 rue Notre-Dame, Ste-Foy (Ancienne-Lorette) tél: 872-9888

Nous avons en mains les horaires suivants:
8 septembre 1964: Québec-Champigny-St-Ange-Ste-Catherine-Lac St-Joseph.
1er mars 1966: Québec-Les Saules-Ancienne-Lorette-Airport-Grand Désert.
18 novembre 1968: Québec-Duberger-Sud-Les Saules-Ancienne-Lorette-Aéroport-Grand Désert.
3 septembre 1968: Québec-Champigny-St-Ange-Ste-Catherine-Lac St-Joseph.
30 mai 1974: Québec- Baie Comeau.
Concernant les horaires de Québec à Baie-Comeau, nous avons les suivants:
1945-06-09: Québec-La Malbaie-Tadoussac-Forestville-Baie Laval.
1947-06-14: Québec-La Malbaie-Tadoussac-Forestville-Baie-Comeau.
1950-05-05: Québec-La Malbaie-Tadoussac-Forestville.
1950-06-03: Québec-La Malbaie-Tadoussac-Les Escoumins-Forestville-Baie-Comeau.
1953-04-20: Québec-Baie St-Paul-La Malabaie-Tadoussac-Forestville.
1954-05-14: Québec-Baie St-Paul-La Malbaie-Tadoussac-Forestville.
1955-05-03: Québec-Baie St-Paul-La Malbaie-Tadoussac-Forestville.
1956-05-28: Québec-Baie St-Paul-La Malbaie-Tadoussac-Forestville.
1961-01-20: Québec-Baie St-Paul-La Malbaie-Forestville-Baie Comeau.
1974-05-30: Québec et Baie-Comeau.

Parcours en vigueur en 1945:
1- Pointe-au-Pic - Clermont
2- Québec - Baie Laval
3- Québec - Lac St-Joseph
4- Québec - Ancienne-Lorette
5- Québec - Lac St-Augustin

------------------------------------------------

Description de la flotte: #16 corrigé le 25 mai 2016.

??? Plusieurs Autoneige Bombardier B-12.

1- GMC- Drolet: pas de fenêtres, 20 sièges, 1916.
2- Reo: avec fenêtres, 25 s, 1919.
3- Gotfredson: pas de fenêtres et porte à chaque siège, 1921.
4- White: pas de fenêtre, 1929.
5- White: 1928.
6- White: 1933
7-?
8-?
9- White: 1935 (6)
10- Prévost-White: moteur avant intérieur, 1937.
11- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1938.
12- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1939; vendu Autobus Edouard Marchand, La Malbaie, en octobre 1952.
13- Prévost Intercité: moteur arrière, 1940; détruit par le feu.
14- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941.
15- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945; vendu Autobus Edouard Marchand, La Malbaie, en octobre 1952.
16- Yellow Coach - 33s - 1941 - acheté de Provincial Transport, vers 1944.
17- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
18- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
19- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
20- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
21- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
22- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
23- révost - White - 25s - 1944 - moteur avant intérieur - vendu Autobus Edouard Marchand, La Malbaie, en octobre 1952.
24- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1941 à 1945.
25- Prévost - White - 19s - 1940 - moteur avant intérieur - vendu Autobus Edouard Marchand, La Malbaie, en octobre 1952.
26- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1945.
27- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1945.
28- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 1946.
29- Prévost - White - WA22322556 - 37s - 1946 - vendu à Baie-Comeau Bus Service en 1956

Prévost a livré les autocars suivants à Drolet:
141- le 31 août 1944.
204- le 14 mars 1946.
209- le 16 mai 1946.
467- le 16 mai 1946.

30- Reo: 309-P, 21 s, 1947.
31- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 41 s, 1947.
32- Prévost Intercité: moteur avant intérieur, 37 s, 1947.
33- Fitzjohn Duraliner-510: 8601, 28 s, 1947.
34- Fitzjohn Duraliner-510: 8602, 28 s, 1947 - vendu 1959.
35- Fitzjohn Duraliner-510: 8603, 28 s, 1947.
36- Fitzjohn Duraliner-510: 8371, 28 s, 1947 - vendu 1950; vendu Autobus Edouard Marchand, La Malbaie, en octobre 1952.
37- Yellow-Coach-White: 160AX52662 (Prévost-467), 33s, acheté de Transport Provincial en 1947 et refait par Prévost. Surnommé ¨La Grosse Bartha¨ par les chauffeurs - vendu 1960
38- Prévost Citadin: P-050-1001-49, 37s, 1949. premier Citadin construit par Prévost, rebuts en 1966 - vendu 1959
39- Prévost Citadin: P-052-1011-49, 37s, 1949 - vendu Autobus Scolaires Drolet Ltée - 401, en 1967.
40- Prévost: P-060-1010-49: acheté en 1950.
41- Prévost: P-067-1017-49: acheté en 1950.
42- Prévost Intercité: P-074-603-50, 45s, 1950; vendu Autobus Fournier Ltée - 151 en 1969.
43- Prévost Intercité: P071-1021-50: 37s, 1943, acheté usagé en 1950.
44- Prévost Citadin: P-086-1037-50, 45s, 1950; vendu Autobus Fournier Ltée - 152 en 1969.
45- Prévost Citadin: P-083-1034-50: 45s, acheté usagé en 1950.

Note = en 1950, probablement des anciens Valleyfield repris par Prévost suite à la faillite.

46- Prévost Intercité: P-189-752-52, 33s, 1952; détruit par le feu en 1964.
47- White 1144-D: 390371, 44s, 1953; vendu Autobus Fournier Ltée - 150 en 1969.

48- Prévost Citadin: P-141-1094-52, 45s, 1952; vendu Autobus Scolaires Drolet Ltée - 402 en 1968; vendu pour faire un motorisé O.L.David 1985; acheté par Jacques Matte (busfanplace.com) 1991 pour restauration. Vendu à La Société du patrimoine de Ste-Claire qui l'a reconstruit et remis en marche en 2006.

49- Prévost Intercité: P-234-797-54, 37s, 1954; détruit par le feu en 1965.
50- Prévost Intercité: P-235-798-54, 37s, 1954; détruit par le feu en 1965.
51- Prévost Citadin: P-163-1114-53, 45s, 1953; vendu Autobus Scolaires Drolet Ltée -403 en 1968.
52- Prévost Citadin: P-164-1119-53, 45s, 1953; vendu Autobus Fournier Ltée - 153 en 1969.
53- Prévost Citadin: P-151-1103-52, 45s, 1952; acheté de Carier & Frère Ltée en 1954 et vendu Autobus Fournier Ltée - 154 en 1969.
54- Prévost Citadin: P-152-1104-52, 45s, 1952; acheté de Carier & Frère Ltée en 1954 et vendu Autobus Fournier Ltée - 155 en 1969; rebus 1972.
55- Prévost Intercité: 37s, 1950; vendu Autobus Sept-Iles Ltée en 1962.
56- Prévost Citadin: P-173-1128-54, 45s, 1954; vendu Autobus Ste-Thérèse Ltée en 1958.
57- Prévost LeNormand: P-243-809-57, 33s, 1957; moteur avant, 1er LeNormand construit par Prévost vendu Autobus Côté Inc. Port-Alfred en 1964.
58- Prévost LeNormand: P-244-810-57, 33s, 1957; moteur avant; vendu Autobus Bois-Francs Ltée - 65 en 1960.
59- GMC PD-4103: C-936, 41 s, 1952; acheté de Quebec Central - 33. en 1958; reconstruit avec le no. de série = XC-141579, en 1958; vendu Autobus Fournier Ltée - 157 en 1969.
60- Prévost LeNormand: P-250-823-58, 37s, 1958; vendu Provencher Bus Lines en 1963.
61- Prévost LeNormand: P-251-824-58, 37s, 1958; vendu Autobus Deshaies Ltée - 821 en 1963.
62- Prévost Citadin: P-159-1111-53, 45s, 1953; acheté de l'armée via Prévost en 1960, vendu Autobus Scolaires Drolet - 404 en 1968.
63- Canadian Car: TD-43, 60-012, 45s, 1960; vendu Autobus Fournier Ltée - 156 en 1969.
64- Prévost Citadin: P-156-1108-53,45s, 1953; acheté de l'armée via Prévost en 1960 vendu Provencher Bus Lines en 1962.
65- Prévost LeNormand: P-272-847-61, 41 s, 1961, vendu en 1968.
66- GMD TDH-5301: C-010, une porte, 55s, 1961; vendu Autobus Fournier Ltée - 428 en 1969.
67- Prévost Panoramique: P-274-849-62, 41s, 1962; vendu en 1968.
68- Prévost Panoramique: P-275-850-62, 41s, 1962; vendu en 1970.
69- Prévost Panoramique: P-287-861-63, 41s, 1963; vendu Voyageur - 69 en 1976.
70- Prévost Panoramique: P-288-862-63, 41s, 1963; vendu Voyageur - 70 en 1976.
71- GMD TDH-5303: C-192, 1 porte, 55s, 1964; vendu Fournier - 429 en 1969.
72- Prévost Panoramique: P-310-884-65, 45s, 1965; vendu Autobus Côté Ltée en 1973.
73- Prévost Panoramique: P-197-1184-63, 49s, 1963; acheté de Autobus Ile D'Orléans Ltée - 6328 en 1966, vendu Transport Fontaine Ltée - 41 en 1969.
74- Prévost Panoramique: P-325-899-66, 49s, 1966; vendu Voyageur - 74 en 1976.
75- Prévost Panoramique: P-340-914-67, 49s, 1967; vendu Voyageur - 75 en 1976.
76- Prévost Panoramique: P-292-866-63, 41s, 1963; acheté de Autobus Drummondville Ltée - B-404 en 1967, détruit par accident en 1975.
77- GMD TDH-5303: C-1062, 1 porte, 55s, 1967; vendu  Fournier - 430 en 1969.
78- Prévost Panoramique I-47: P-355-929-69, 49S, 1969; vendu Voyageur - 78 en 1976.
79- Prévost Panoramique: P-284-858-63, 37s, 1963; acheté de Autobus Fortin Ltée en 1970 et vendu dans la Matapédia en 1971.
80- Prévost PanoramiqueTS-47: P-454-2029-71, 47s, 1971; vendu Voyageur - 80 en 1976.
81- Prévost PanoramiqueTS-47: P-439-2014-71, 47s, 1971; vendu Voyageur - 81 en 1976.
82- Prévost PanoramiqueTS-47: P-482-2057-72, 47s, 1972; vendu Voyageur - 82 en 1976.
83- Prévost PanoramiqueTS-102: P-589-2164-73, 47s, 1973; vendu Voyageur - 83 en 1976.
84- Prévost ChampionTS-47: C-100-2243-75, 47s, 1975; vendu Voyageur - 84 en 1976.
85- Prévost PanoramiqueTS-47: P-445-2020-71, 47s, 1971; acheté de Transport Fontaine Ltée - 44 en 1975 et vendu Voyageur - 85 en 1976.
86- Prévost PrestigeTS-47: P-100-2282-75, 47s, 1975; vendu Voyageur - 86 en 1976.


Informations classées par années:

1926-05-13 - la nouvelle "Régie provincial des transports & communications" accorde le permis d'autobus no. 53 à Napoléon Drolet pour les routes suivantes=
Québec - Les Saules - Ancienne-Lorette, aller et retour ; 3 autobus sont en service.

1926 -  M. Drolet fait la promotion de la vente de terrains pour la construction de chalets au Lac St-Augustin en annonçant le départ de Québec à 23h15; cependant, la clientèle n'étant pas assez nombreuse, il décide sans pré-avis d'annuler ce voyage. Il se fait semoncer par la RPTC qui reçoit des plaintes des acheteurs de terrains qui se croient floués.

1927 avril - la RPTC menace M. Drolet de lui enlever son permis suite à de nombreuses plaintes concernant les autobus surchargés.

1927 mai - achat de deux Reo dont un a le no. de série - 64484 et un Gotfredson.

1927 juin - achat d'un Ford.

1927 octobre - vente d'un Reo.

1929 août - 5 autobus en service.

1931 août - la RPTC avise M. Drolet d'arrêter immédiatement la pratique de mettre les bagages sur les ailes des autobus !!!

Le 21 décembre 1932, il y avait 3 autobus en service =
2- Reo - 1919,
3- Gotfredson - 1921,
4- White - 1929.

1932-12-27 - Napoléon Drolet vend son entreprise à la nouvelle compagnie "Autobus Alphonse Drolet Ltée";
la vente inclut les autobus suivants =
(1) - Gotfredson - KBVI-BM-2872H - 132244 - 25s.
(1) - Reo - A94362 - 24s.
(1) - White - 61 - 162773 - 24s.
(1) - autobus détruit par le feu avant la transaction et qui sera remplacé.

1933 janvier - achat d'un Reo.
1933 avril - achat d'un White.
1933 juin - 6 autobus en service.

1935 octobre - vente d'un Gotfredson.

1938- 1 White acheté pour le nouveau parcours Québec au Lac St-Joseph.

1939 - permis pour la route Québec - Lac St-Joseph, aller - retour.
1939 décembre - un White - 1188 - 30330A - 37s - remisé pour l'hiver.
1939- 1 White (Prévost ?)

1940- 1 Prévost-Chevrolet et 1 Prévost-Ford; le 21 (?)

1941- 1 Prévost-Chevrolet; le 22 (?)
1941 = 7 autobus.
1941 septembre - un Reo - GB-548 - 1929 remisé pour l'hiver.

1942 mars - Drolet porte plainte à la RPTC contre la concurrence de la "Société de Service Auxiliaire Enr" (Canadian Legion War Services) qui opère sans permis un service d'autobus de Québec à l'aéroport et au Camp Valcartier pour les militaires; cet organisme accepte de mettre fin à cette pratique en avril 1942.
1942 septembre - un International - HA-35712 - 38s et un Maple Leaf - 3332 remisés pour l'hiver.
1942 octobre - terminus de Québec situé au 155 boul. Charest , Place Jean-Talon, appelée communément Place des Juifs.
1942 = 7 autobus plus 1 taxi.
1942- 3 Prévost (White, GMC et Fargo); 23 - Fargo (?), 24 - GMC  (?)

1943 - mai - suspension pour la durée de la guerre du service de Québec-Lac St-Joseph, sauf l'été; les quelques résidents permanents doivent utiliser le chemin de fer.
1943 - 7 autobus et 1 taxi en service.
1943- 1 Prévost-GMC; le 25 (?)

1944 septembre - achat d'un Maple Leaf - 4178300789 - 25s.
1944 décembre - un Dodge - 8920728 - 1938 remisé pour l'hiver.
1944 décembre - achat d'un Prévost - GMC - 25s - 1944 - neuf.
1944 - 10 autobus en service.
1944- 1 Prévost-GMC; le 26 (?)

1945 juin - achat des Autobus Marc-Aurèle Michaud, La Malbaie, permis no. 485-A =
autobus - Québec - Baie Laval;
autoneiges - La Malbaie - Baie Ste-Catherine.
Note: Les permis d'autoneiges pour La Malbaie - Baie Ste-Catherine et Tadoussac - Sacré-Coeur ont été également achetés de Marc-Aurèle Michaud en 1945.
1945-08-31- Flotte de 21 autobus et 3 autoneiges en service.
1945 septembre - vente d'un Ford - R4208 à Gérard Renaud.
1945 - terminus du Lac St-Joseph situé à l'Hôtel Mayer.
1945 - 15 autobus en service incluant les nos. 10, 12, 14, 17, 19, 21 et 24.

1946 - Thomas Maher, président de la "Lake St.Joseph Realty Co. Ltd." réclame une plus grande fréquence du service d'autobus
pour faciliter le transport de ses 32 employés qui travaillent à son séchoir-à-bois de la compagnie situé au nord du lac.
1946- 1 Prévost-GMC; le 27 (?)

1947 - un Dodge - 8920728 - 13s - 1938 remisé pour l'hiver; un White - SB-18266 - 33s - 1938 en service.
1947 - 17 autobus en service.

1948- 1 Prévost-Ford; le 43 (?)

1949 ventes d'un Maple Leaf et  d'un Ford - 2920110 - 27s - 1938.

service des messes =
1924 -Ancienne-Lorette.
1938 -Ste-Catherine.
1949 -Ste-Monique.

1950 - Québec - Ancienne-Lorette-Bélair / Québec-Champigny-Lac St-Augustin/  Québec-Rang Sts-Anges-Les Mines-Bélair-Ste-Catherine-Lac St-Joseph.

1950 - achat du no. 44 - Prévost - P-086-1037-50 - 45s - 1950 - neuf/ vente d'un Yellow-Coach - 693961 - 41s.

1951-04-05 - 23 autobus en service.

1951 octobre - changement d'horaire pour le traversier de Bersimis afin de correspondre avec le passage de l'autobus Québec-Baie Comeau.

1952-03-10 - 23 autobus en service / revenus de 290,577$ et 711,273 milles parcourus.

1952-11-20 - vente à Edouard Marchand (permis 1448-A), 48 rue Casot, Québec des autobus nos. 12, 15, 23, 25 et 36 plus 4 autoneiges plus 1 maison plus 1 garage ;
au prix de 30,000$ comptant.
Transfert des permis suivants =
La Malbaie-Pointe-au-Pic-St-Irenée;
La Malbaie-Clermont-lac St-Agnès;
La Malbaie-Cap-à-l'Agle;
La Malbaie-Baie Ste-Catherine pour les autoneiges.

1952 = Nous avons en filière la lettre ci-dessous relatant la vente d'autobus à une autre compagnie durant l'année 1952:

autob_drolet_vente_autob_1952

---------------------------
1953 = 18 autobus.
1953 - Ancienne-Lorette - 740,321 passagers / Lac St-Augustin - 107,766 passagers / Lac St-Joseph - 80,766 passagers.
---------------------------
1959 = 21 autobus =
37, 38-39, 42, 44, 46 à 55, 57 à 62.

Achat de =
4701 - Prévost - 1947 - ex. 4701 -(?),
505 -  Prévost - 1950 - ex. 505 - (?) .
N'apparaissent plus sur la liste de janvier 1962.
------------------------------------------------------------------------
1960 = 19 autobus =
39, 42, 44, 46 à 55, 57, 59 à 63.
--------------------------------------------
1961-12-31 = 21 autobus =
39, 42, 44, 46 à 55, 57, 59 à 63, 65-66.
-----------------------------------------------------
En 1962, Drolet a vendu le no. 38 - Prévost - Citadin - P-050-1001-49 à Autobus Laval Ltée - 6.

1962-12-31 = 22 autobus =
39, 42, 44, 46 à 54, 57, 59 à 63, 65 à 68.
--------------------------------------------------------
1963-12-31 = 22 autobus =
39, 42, 44, 46 à 54, 57, 59, 62-63, 65 à 70.
-----------------------------------------------------------
1964-12-31 = 22 autobus =
39, 42, 44, 47 à 54, 57, 59, 62-63, 65 à 71.
-----------------------------------------------------------
1965-12-31 = 21 autobus =
39, 42, 44, 47-48, 51 à 54, 57, 59, 62-63, 65 à 72.
---------------------------------------------------------------------
1966-12-31 = 22 autobus =
39, 42, 44, 47-48, 51 à 54, 59, 62-63, 65 à 74.
---------------------------------------------------------------
En 1967 - achat de Lacombe Bus Sales =
GMC - PDA-3702 - 530 - 37s - 1945 - ex. PTC - 4554, non numéroté,
probablement pour remplacer les autobus partis à l'EXPO-67;
n'apparaît plus sur la liste de juin 1968.
---------------------------------------------------------------
1968 - juin = 19 autobus =
42, 44, 52 à 54, 59, 63, 65-66, 68 à 77.
------------------------------------------------------
1969 = 10 autobus =
65, 68-69-70, 72 à 76, 78-79.
-----------------------------------------
1970 = 9 autobus =
68-69-70, 72, 74-75-76, 78-79.
-------------------------------------------
1971 = 10 autobus =
69-70, 72, 74-75-76, 78 à 81.
-----------------------------------------
1972 = 10 autobus =
69-70, 72, 74-75-76, 78, 80-81-82.
------------------------------------------------
1973 = 10 autobus =
69-70, 74-75-76, 78, 80 à 83.
-----------------------------------------
1974 = 10 autobus =
69-70, 74-75-76, 78, 80 à 83.
----------------------------------------
1975 = 12 autobus =
69-70, 74-75, 78, 80 à 86.
------------------------------------
1976 = 12 autobus =
69-70, 74-75, 78, 80 à 86 tous vendus à Voyageur.

FIN
Mise à jour le Lundi, 22 Août 2016 21:05
 
designed by www.madeyourweb.com