Menu Content/Inhalt
Autobus Fournier Ltée. PDF Imprimer Envoyer
Capsules historiques - Cie - Opérateurs - Sociétés
Écrit par Jean Breton   
Vendredi, 09 Janvier 2009 06:45

autob_fournier_424_690920_153_webnew
Tous droits réservés: Société d'histoire d'autobus du Québec - Photo: Jean Breton (69-09-20)

Autobus Fournier Ltée. Québec,  permis no 20-A.

Sources:  Jacques Fournier, fils du fondateur et Pierre Fournier (Président de l'Association des Fournier d'Amérique en juin 2000)

Au moment ou les tramways de la ville de Québec sont en plein essor et qu'ils ont encore une espérance de vie d'environ 25 ans, un pionnier inaugure un service de
transport en commun par autobus entre la ville de Québec et sa banlieue de Sainte-Foy.

Nelson-Arthur Fournier (1905-1981) obtient à l'âge de 18 ans son permis de  conduire et commence à conduire un taxi en effectuant le transport des gens entre Québec et l'Hôpital Laval à Sainte-Foy. Cependant, à l'arrivée de l'hiver les rues n'étant pas dégagées, il conduit des chevaux attelés à un ¨stage coach¨ pouvant contenir une quinzaine de  passagers. Il y a une petite fournaise à bois pour réchauffer les clients et Monsieur Fournier fournit des peaux de bison aux clients les plus frileux.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En 1925, il emprunte la somme de 1000$ à ses parents et achète un autobus Ford modèle T avec caisse de bois fermée pouvant loger une vingtaine de personnes. Cet autobus neuf est acheté chez Edgar Andrews, 136 boul. Langelier à Québec et le vendeur s'appelle Monsieur Lower.

A l'été 1925, il inaugure le service ¨Québec-Hôpital Laval-Sainte-Foy¨; le trajet s'effectue entre le Marché Montcalm (Place d'Youville) et l'Hôpital Laval qui est un
sanatorium. A ce moment, l'autobus ne sert que l'été; ce sont des toiles qui sont installées aux fenêtres et les rues ne sont pas toujours débarrassées de la neige.

Son permis ne lui permettant pas de conduire un autobus, Monsieur Fournier engage Monsieur Adjutor Belleau qui devient le chauffeur attitré de l'autobus.
Les réparations se font au garage de Monsieur Mainguy chemin Sainte-Foy; un menuisier répare la section de bois et Monsieur Fournier s'occupe de la mécanique.

Certaines réparations sont faites au garage de Charles Gigaud en bas de la route menant à l'Hôpital Laval. Puis, c'est chez Nato Laliberté et un peu plus tard, chez un garagiste situé sur le chemin Sainte-Foy, près de la rue Moreau, sous la compétence de Monsieur Marcel Audibert. Ce monsieur devient à l'emploi des Autobus Fournier plus tard et construit, avec Monsieur Fournier, une voiture Roadster. Il modifie aussi la moto d'Albert Fournier, le frère de N.A. Fournier, pour pouvoir circuler durant l'hiver.
----------------------------------------------------------------
Note: Le journal Le Soleil, lundi 25 février 1929 publie une photo de Messieurs N.A. Fournier et  Auguste Laliberté au retour d'un voyage en moto de Québec à St-François de l'Ile d'Orléans en 3 heures aller-retour par le pont de glace. (le pont de l'Ile a été inauguré en juillet 1935).

Bientôt, Monsieur Fournier obtient son permis de chauffeur d'autobus et les services à la clientèle l'exigeant, il engage Albert Légaré comme deuxième chauffeur.

A la fin des années trente la compagnie est en plein essor et doit se procurer des autobus; c'est l'arrivée massive des autocars Prévost qui se poursuivra jusqu'en 1953.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous sommes en 1939 et c'est la guerre; la compagnie doit transporter les nombreux civils qui se dirigent au Camp Valcartier pour construire les baraques des
militaires. Les autobus que se procure la compagnie sont usagés car les usines d'autobus travaillent maintenant pour fabriquer de l'armement. Ces autobus demandant beaucoup de réparations; Monsieur Fournier loue le garage de P.L. Lortie situé au coin des rues St-Vallier et St-Nicolas à Québec. Ce garage de
deux étages loge aussi les employés du bureau.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 18 avril 1940; c'est la formation officielle de la compagnie Autobus Fournier Ltée ; les autobus nos. 10, 12 et 18 à 37 inclus forment la flotte totale de la compagnie.

En 1942, la compagnie se fait voler un autobus stationné à la Gare Centrale d'Autobus de Québec, les employés partent à la poursuite du voleur qui se retrouve dans un cul-de-sac et se fait arrêter. Surprise! le voleur est un militaire. Etait-il en retard pour prendre son service à Valacatier? Avait-il une mission urgente à accomplir? Seules les archives policières connaissent le mobile...

Dans les années quarante, il y a une traverse à niveau très dangereuse sur le parcours Québec - Val St-Michel; le règlement stipule que tous les chauffeurs doivent arrêter avant de traverser la voie ferrée sous peine de renvoi. Il n'y a jamais eu d'accident à cet endroit mais par malchance, le meilleur chauffeur est pris en défaut; noblesse oblige, il est renvoyé...

La compagnie Fournier est la première à remodeler les arrêts trop fréquents sur les parcours. Une demande est faite aux autorités municipales pour que les arrêts soient placés à des endroits stratégiques. Cela est accepté à la condition que ce soit aux frais de la compagnie. On se rend compte que cette façon de faire réduit les frais d'opération. Pendant ce temps, la flotte de Fournier se compose de plusieurs marques telles que Graham, Ford, Diamond-T, Garwood, White, etc.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Toujours en 1942, les bureaux et le garage sont relocalisés au 160 avenue St-Sacrement à Petite-Rivière ( Duberger), en banlieue de Québec. On y retrouve toutes les installations modernes; il sera agrandit en 1955 pour mieux loger les employés du bureau et permettre de garer tous les autobus à l'intérieur durant la nuit.
----------------------------------------------------------------------------
Sources additionnelles: Revue Motor Truck & Coach, juillet 1947.
Revue Transport Commercial, septembre 1953.
Revue Transport Commercial, mai 1959.
Revue Transport Commercial, janvier 1964.
Revue Transport Commercial, novembre 1964.
Journal Le Soleil, plusieurs années.
Journal L'Action Catholique, plusieurs années.
Journal Le Réveil, hebdo de Ste-Foy, 18 juin, 20 août 1959, 21 sept. 1961.
Jean Breton, client quotidien de septembre 1956 à juin 1960; client occasionnel de juin 1960 à février 1964 et client quotidien de février 1964 à juin 1967.
-----------------------------------------------------------------
En 1945, la liste des permis inclue les routes suivantes:
1- Québec - Ste-Foy - Cap-Rouge.
2- Québec - Camp Valcartier.
3- Québec - Lac St-Charles.
4- Québec - Portneuf.
5- Québec - St-Raymond (acheté des Autobus de Charlesbourg Ltée).
Au 31 août 1945, la compagnie possède 25 autobus.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 1er mars 1946, la Régie des Transports transporte à Autobus Fournier Ltée. les permis détenus par M. Antonio Gilbert de Dolbeau, pour service d'autobus entre Dolbeau et Passes-Dangereuses, entre Dolbeau et Québec, ainsi que le service d'autoneige entre Dolbeau et St-Joseph d'Alma. Pas de service local entre St-Joseph d'Alma et St-Bruno, entre St-Bruno et Hébertville et entre Stoneham et Québec. Fournier la nomme ¨route no. 6: Québec - Lac St-Jean.¨
------------------------------------------------------------------
Le 28 juin 1949, la Régie transporte à M. Lionel Boutet de Québec le permis détenu par Autobus Fournier Ltée. l'autorisant à exploiter un service d'autobus entre
Québec et le lac Sergent. Pas de service local entre Duchesnay et le rang 4 de la paroisse de Ste-Catherine.
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 24 mars 1950, un permis est émis pour exploiter un service d'autobus dans les limites de la municipalité de Ste-Foy pour les fidèles allant aux offices divins les dimanches et jours de fête religieuse.
-------------------------------
En février 1951, l'Université Laval commence à s'installer graduellement dans la nouvelle Cité Universitaire située sur un immense terrain acheté des Frères des Ecoles

Chrétiennes dont le juvénat est au 2360 chemin Sainte-Foy à Sainte-Foy, juste en face. Nelson-Arthur Fournier s'est fait bâtir une maison de deux étages sise au 2377 chemin Sainte-Foy; cet emplacement lui permet de voir en autres, le développement de la nouvelle Cité Universitaire. Il obtient un permis pour un nouveau service d'autobus entre le Pavillon Mgr. Alexandre-Vachon, boul. de l'Entente dans la Cité de Québec et le nouveau pavillon de la Faculté d'Arpentage et de Génie Forestier dans la Cité Universitaire. L'autobus passe par le boul. de l'Entente, le boul. de Vimy, le chemin Sainte-Foy et la nouvelle route du Vallon pour se rendre au Pavillon; le retour se faisant en sens inverse.

Aussi en février, la Compagnie obtient le lucratif contrat de l'armée canadienne pour le transport des employés civils travaillant au Camp Valcartier. La Régie émet le permis suivant: Entre Québec, Sillery, Giffard, Charlesbourg, Charlesbourg-Ouest, Village Huron, Loretteville, L'Ancienne-Lorette, St-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette, Val St-Michel et Camp Valcartier, le détenteur n'est autorisé à transporter que les employés du C.A.R.D.E. Aucun service local; le permis non transférable est valide que pour la durée du contrat. La Compagnie a recours à plusieurs autres transporteurs de Québec pour opérer le contrat.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 12 septembre 1952, le tarif d'écoliers sur le chemin Sainte-Foy devient 7.5 c par billet vendu en série de 12, pour le prix de 90 c par série.

Suite à l'ouverture du Pavillon de la Faculté de Commerce en décembre 1952, la Régie émet le permis autorisant les autobus à laisser le chemin Ste-Foy à la hauteur de la Cité Universitaire pour se rendre à la Faculté de Commerce et ensuite revenir sur le chemin Ste-Foy par la route Du Vallon. Durant l'année 1952, la Compagnie reçoit le dernier Prévost acheté neuf soit le 5270 qui est un autocar modèle Prévocar destiné au parcours Québec-Lac St-Jean. (route no 6). Nelson-Arthur et son frère Donat se rendent durant l'été à London Ontario, chez General Motors pour aller chercher leurs deux premiers autobus GM; il s'agit des 5268
et 5269, modèles urbains de 30 pieds à une porte avec supports à colis à l'intérieur. À partir de ce moment, les seuls Prévost qui seront achetés seront des usagés, ils feront partis des transactions d'achats de permis pour de nouvelles routes.
----------------------------------------------------------------------------------
En 1953, la Compagnie obtient un permis concernant son service Québec - Sainte-Foy pour prolonger son terminus de la rue Le Prévost de façon à desservir le quartier Légaré et le quartier D.N.D. (Note: en arrière de l'actuelle Place Laurier) par le trajet suivant: route de l'Eglise, rue Légaré, rue Wolfe, rue Pont-LeRoy, rue Fiedmont, rue Pierre-Martin, rue Montreuil, rue Mainguy, chemin des Quatre-Bourgeois, route de l'Eglise et le chemin Sainte-Foy jusqu'à Québec au Relais d'Aiguillon, coin rue d'Aiguillon et St-Augustin.

En juin 1953, le permis de Québec-Sainte-Foy est scindé de la façon suivante:
a- Québec - Hôpital Laval
b- Québec - Cité Universitaire
c- Québec - Centre Légaré-DND
d- Québec - Boul. Pie XII.
Durant l'année, la Compagnie achète six autocars d'un opérateur d'Ontario afin de combler la demande additionnelle de service pour Sainte-Foy et le Camp Valcartier.

L'arrivée de ces autocars permet de retirer les Prévost Citadins des autres parcours pour les mettre en service sur les trajets de Sainte-Foy.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En mai 1954, concernant son service Québec - Sainte-Foy, la Compagnie est autorisée à desservir le parcours suivant: avenue Rochette, rue De La Somme, rue St-Jean-Bosco, avenue Myrand jusqu'au chemin Ste-Foy pour retour à Québec.

En octobre 1954, la Compagnie est autorisée à louer ses services d'autobus à la Royal Canadian Air Force pour être utilisés sur le terrain de la RCAF situé au Mont Apica dans le Parc des Laurentides. Aucun achat d'autobus ou d'autocars est nécessaire pour l'année 1954.
-------------------------------------------------------------------------------------
En janvier 1955, M. Plamondon propriétaire du Manoir St-Castin du Lac Beauport, regroupe des hommes d'affaires de la région et lance l'idée de créer un carnaval pour faire rouler l'économie de Québec qui lui paraît beaucoup trop ralentie durant l'hiver. Dès la fin de janvier jusqu'au Mardi-Gras (qui cette année tombe la première semaine de mars) le Carnaval de Québec attire beaucoup de monde et devient tellement populaire que le gouvernement du Québec, la Ville de Québec et les banlieues acceptent de créer un congé ferrié pour les entreprises et les écoles afin que tout le monde puisse assister à la grande parade qui a lieu à la haute-ville le mardi-gras après-midi.

Autobus Fournier décide de participer aux activités du carnaval en créant une diligence; un autobus Ford urbain acheté usagé des Autobus Alma Ltée en octobre 1952, subit une transformation physique qui lui enlève son toit et lui fait une nouvelle devanture imitant une tête de dragon ainsi que de nouveaux côtés. Surnommée La Diligence du Carnaval avec le nom d'Autobus Fournier Ltée., cette dernière obtient le contrat du transport des duchesses pour toutes les activités officielles. Évidemment, la Diligence fait partie de la parade et offre une grande visibilité pour la Compagnie...

La télévision est arrivée à Québec le 17 juillet 1954 lors de l'inauguration des studios du Canal 4 situés au 100 ave St-Jean-Bosco à Sainte-Foy. (le 1000 ave Myrand Québec). Un car de reportage très rudimentaire suit les activités du Carnaval lesquelles sont présentées aux deux bulletins quotidiens de 19h00 et 23h00. Puisque nous y voyons souvent la Diligence du Carnaval, les Autobus Fournier Ltée obtiennent une très belle publicité.

Les Archives de la Ville de Québec conservent des milliers de photos du Carnaval; plusieurs centaines y montrent la Diligence du Carnaval... Au cours de l'année 1955, la Compagnie met sur la route deux autres autobus GM; les 5579 et 5580 qui sont des modèles urbains plus longs (35 pieds) à une porte et ayant des supports à colis à l'intérieur. L'année se termine par l'achat en décembre, du permis des Autobus Veilleux & Fournier Ltée (connu sous le nom de Autobus Pont-de-Québec - Cap-Rouge); la transaction exclut les autobus.

Ce nouveau parcours sera connu sous le nom de ¨route no 7, Québec - Cap-Rouge - Saint-Augustin¨. La nouvelle route no 7 inclut le transport des fidèles se rendant aux offices religieux à l'église de Cap-Rouge les dimanches et jours de fêtes religieuses. Le transport des fidèles via le chemin St-Louis (de l'intersection de la rue Francoeur) et la route de l'Eglise jusqu'à l'église de Sainte-Foy est aussi ajouté au permis. Le service est prolongé à partir de l'ave Desjardins (Cap-Rouge) jusqu'au chalet de l'Association Nautique et Sportative du Lac St-Augustin (côté sud) pour l'été seulement.

Le parcours complet de la route no 7 (Québec - Cap-Rouge - St-Augustin) se décrit ainsi; Québec: Gare Centrale d'Autobus (coin boul. Charest et rue Caron), boul. Charest, rue Dorchester, côte d'Abraham, rue D'Aiguillon, rue St-Jean, chemin Ste-Foy, rue Des Erables, chemin St-Louis, boul. Laurier, route de l'Eglise, chemin St-Louis, côte de Cap-Rouge, rue Provencher, rue du Domaine et retour pour aller prendre la rue St-Félix et se rendre à St-Augustin à la résidence de Guy Hamel. Au retour, les autobus passent par la Grande-Allée, la rue d'Auteuil, la Place d'Youville, la côte d'Abraham, la rue De La Couronne et la rue Ste-Hélène jusqu'à la Gare Centrale. Selon les heures de départs, l'autobus utilise en alternance le chemin St-Louis au lieu du boul. Laurier. Il y a aussi quelques voyages via la route Du Vallon et la Cité Universitaire dans les deux directions. L'autobus passe par la rue Des Gouverneurs pour circuler entre la Cité Universitaire et le boul. Laurier. Aucun service local entre Québec et la route Du Vallon, sur le boul. Laurier, et entre Québec et la rue Du Verger sur le chemin St-Louis.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A l'été 1956, la Compagnie prend livraison de sept autobus urbains GM neufs; ils sont assignés de la façon suivante:
5681: Sainte-Foy Terrasse Bellevue / Sainte-Foy Avenue Francoeur.
5682: Sainte-Foy Terrasse Bellevue / Sainte-Foy Avenue Francoeur en alternance selon les heures de départ.
5683: Sainte-Foy - Centre Légaré - D.N.D.
5684: Camp Valcartier - Nord des Rivières St-Gérard.
5685: Lac St-Charles - Rang St-Jacques.
5686: Cap-Rouge - St-Augustin.
5687: Cap-Rouge - St-Augustin.
Note: 5681 à 5683 sont des 35 pieds urbains.
5684 est un 35 pieds ayant des supports à colis à l'intérieur.
5685 est un 30 pieds ayant des supports à colis à l'intérieur.
5686 et 5687 sont des 30 pieds urbains.

Les autobus 5681 à 5683 circulent à partir du Relais d'Aiguillon et la rue D'Aiguillon vers Ste-Foy et le retour se fait par la rue St-Jean et la rue St-Augustin.
L'autobus 5684 quitte la Gare Centrale d'Autobus par le boul. Charest, la rue St-Vallier, la route Nationale (boul. Hamel), la route de l'Ormière, le rang Ste-
Geneviève et le boul. Pie XI jusqu'au Camp Valcartier avec un détour par l'église de St-Gérard. L'autobus 5685 quitte la Gare Centrale d'Autobus par le boul. Charest, la rue St-Vallier, le boul. Père-Lelièvre, le rang St-Jacques, le village de St-Emile jusqu'au Lac St-Charles.

Les autobus 5686 et 5687 laissent la Gare Centrale d'Autobus et se rendent à Cap-Rouge via le Relais d'Aiguillon alors qu'ils reviennent par la Place d'Youville sans passer par le Relais d'Aiguillon pour revenir à la Gare Centrale.

Les autobus 5686 et 5687 voyagent sur la route no 7 décrite ci-haut. Les horaires publient les heures de départs aux deux extrémités des parcours mais aucune information sur les heures de passages en route ni les heures d'arrivées. Au sujet des parcours de Québec à Cap-Rouge, le service se fait très rapidement; par exemple: l'autobus 5686 quitte la Gare Centrale à 16h10, arrive au Relais d'Aiguillon à 16h15, fait un arrêt sur Des Erables et Père-Marquette (en face de l'église N-D-du-Chemin) vers 16h18, un autre au coin de Des Erables et chemin St-Louis vers 16h20, le suivant chemin St-Louis coin Belvédère (pour prendre les étudiants du Quebec High School) vers 16h22, arrête au Couvent Jésus-Marie de Sillery vers 16h25 pour se rendre déposer l'auteur de ces lignes à 16h30 sur le chemin St-Louis au coin de l'ave Des Seigneurs à Sainte-Foy. L'autobus arrive à St-Augustin (site ou se situe le Campus aujourd'hui) vers 17h00 et attend l'heure pour revenir à Québec. Le samedi soir le dernier départ laisse la Gare Centrale à 24h15 et l'autobus 5686 arrive à l'Hôpital des Vétérans (le CHUL) sur le boul. Laurier à 24h30! L'hôpital des Vétérans a fait construire en 1953 un abri-bus chauffé dans son entrée sur le boul. Laurier. Il y a une porte de chaque côté de façon à en ouvrir une seule à la fois pour se protéger du vent selon sa direction. De plus, il y a une voie réservée qui contourne par l'arrière l'abri-bus pour que les autobus ne retardent pas la circulation sur le boulevard. La couleur des autobus comprenait le gris-argent pour le toit, le crème sur les côtés et le vert sur le bas des fenêtres depuis presque les débuts de la Compagnie.

En 1955, les deux GM urbains arrivent en deux couleurs soit le jaune et le vert (en bas des fenêtres) avec trois petites ceintures jaunes dans la couleur verte en bas du pare-brise et une ceinture verte de l'avant jusqu'au milieu de l'autobus dans la couleur jaune sous les fenêtres. Les autres autobus sont graduellement repeints ainsi.

Tarification: concernant la route no 7; Québec - Cap-Rouge - St-Augustin, il y a 7 zones de tarifs:
1- Québec - rue Belvédère (limites est de Sillery)
2- rue Belvédère à la rue Maguire
3- rue Maguire à la côte du Verger (ch. St-Louis) et route Du Vallon (boul. Laurier) limites ouest de Sillery
4- de ces limites jusqu'au pont de Québec
5- du pont de Québec jusqu'à la rue Francoeur (limite est de Cap-Rouge)
6- rue Francoeur jusqu'à la limite est de St-Augustin
7- St-Augustin jusqu'à l'emplacement actuel du Campus au bout de la rue St-Félix.

Pour la zone no. 4, le livret de 12 billets d'écoliers coûte 1.00$ et est utilisable pour une période de 10 jours; puisqu'il s'agit d'écoliers ces billets ne sont pas
valides après 19h00 ni les samedis, dimanches et fêtes. Ces livrets peuvent être achetés à la Gare Centrale et au Relais d'Aiguillon .

En 1956, la population de Sainte-Foy est d'environ 17,000 personnes; il y a quelques commerces sur le chemin Ste-Foy près de la rue de L'Eglise. Les lois d'ouverture des magasins relèvent des municipalités. A Québec, les magasins ne peuvent ouvrir qu'un seul soir soit le vendredi et ils sont fermés les dimanches et fêtes chômées due a une une loi provinciale; donc le vendredi soir, c'est la ruée des résidents des banlieues vers le quartier St-Roch de Québec pour aller faire leurs emplettes hebdomadaires dans les grands magasins à rayons tels que Le Syndicat de Québec, La Cie Paquet Ltée, J.B. Laliberté Ltée. et Maurice Pollack Ltée. en plus des très nombreux plus petits commerces. Toutes les compagnies d'autobus de la région doivent ajouter des départs spéciaux le vendredi soir pour accommoder leur clientèle. Le retour se fait vers 22h00 soit trente minutes après la fermeture des commerces.

De Cap-Rouge et St-Augustin, le départ a lieu à 18h30 pour passer sur le chemin St-Louis, au coin de la rue Jean-Dequen à Sainte-Foy vers 19h00 et arriver à la Gare Centrale à 19h30. Le voyage se fait à bord de l'autocar no. 5375, un Aerocoach 1948 acheté usagé en 1953. Les sièges inclinables, les supports à colis intérieurs et les petites fenêtres caractéristiques des autocars de l'époque donnent l'illusion de partir en voyage!!!... Un deuxième départ passe par le boul.Laurier vers 21h30 et arrivant à la Gare Centrale à 21h50, il repart pour Cap-Rouge à 22h00 remplis de magasineurs qui placent leurs nombreux colis sur les supports au-dessus des sièges en espérant ne pas les oublier en descendant à destination! Ce voyage est effectué par l'autobus no. 5268, un GM urbain avec supports à colis intérieurs assigné depuis 1952 au trajet de Québec - Cap-Rouge.

Les autobus nos. 5268, 5686 et 5687 couchent dans une remise située sur la rue St-Félix sous le ¨trestle¨ à Cap-Rouge. Cette remise a été démolie lors de la construction du boulevard La Chaudière.

La route no. 4: Lac St-Charles- Rang St-Jacques et Lac St-Charles Direct est assigné aux autobus 5057 et 5685 qui passent la nuit dans une remise située au Lac St-Charles.

Il y a 9 voyages du lundi au vendredi incluant 3 express et 1 voyage additionnel le vendredi soir; 10 voyages sont effectués le samedi et 6 le dimanche.

La route no. 5: Saint-Raymond occupe les autocars nos. 5052, 5060, et le 5372 en surnuméraire. Ils ont leur remise à St-Raymond. Du lundi au vendredi, il y a seulement 2 départs; un pour et en provenance de Pont-Rouge et l'autre pour Saint-Raymond. Le samedi, il y a 3 voyages de Québec à St-Raymond aller-retour dont un express qui laisse St-Raymond à 21h30 et quitte Québec à 23h00. Le dimanche, 5 départs de Québec dont 4 pour St-Raymond et 1 pour Pont-Rouge; 1 express part de Québec à 12h15 et quitte St-Raymond à 18h30. Le trajet local de Québec à St-Raymond prend en moyenne 1h30 et l'express 1h10.

La route no. 6: Lac St-Jean utilise les autocars nos. 5164, 5167 et 5270. Il y a 3 départs quotidiens aller-retour et la remise ainsi que l'entretien a lieu au garage de la Compagnie situé à Jonquière.

La route no. 7: Cap-Rouge-St-Augustin utilise les autobus 5056, 5268, 5686 et 5687. Du lundi au vendredi; il y a 18 départs dont les parcours dans Sillery et Ste-Foy et les destinations varient selon les heures. Un voyage additionnel a lieu le vendredi soir avec un autocar surnuméraire. Il y a 6 voyages le samedi et 10 le dimanche dont un seul passe par le chemin St-Louis (à l'est de la route de l'Eglise).

Aucun voyage ne passe par La Cité Universitaire.
-------------------------------------
L'année 1957 apporte une évolution chez les Autobus Fournier Ltée.

Le gérant de trafic, Jacques Fournier fils du propriétaire, convainc son père de modifier la numérotation de la flotte. L'autobus le plus récent porte le no. 5687; de
1925 à 1949, les numéros se suivaient de 1 à 51 inclus. A partir de 1950 il avait été décidé d'ajouter l'année d'achat aux numéros des autobus, soit 5052 à 5687.

Maintenant, ce système annonce un futur problème; rendus à 99, on passe cinq chiffres ou on recommence à 01? De plus, l'arrivée des deux premiers autocars GM crée une classe de véhicules différente; ce sont les premiers autocars équipés d'air climatisé, de fenêtres teintées et de suspension à air. Fournier est la deuxième compagnie d'autobus à mettre en service ce modèle d'autocars GM, au Québec.

On choisie la solution suivante:
série 100: GM urbains (ex 5579 à 5687).
série 200: GM autocars (neufs).

Quant aux autres autobus ils conservent leur numéro incluant les 2 GM urbains 5268 et 5269 afin de garder une suite avant le numéro 5579...

Au printemps trois autobus GM urbains numérotés 110à 112 arrivent; les deux premiers prennent la route no. 1: Ste-Foy alors que le 112 (avec supports à colis intérieurs) parcours la route no. 2: Camp Valcartier avec les 101, 102 et 106. Les deux autocars GM sont mis en service sur la route no. 6: Lac St-Jean Direct pour remplacer les autocars Prévost 5164 et 5167 qui sont déplacés sur les routes 3: Portneuf et 5: St-Raymond. Autre particularité, les destinations apparaissent sur le bord du toit au-dessus des fenêtres: Québec-Alma-Lac St-Jean-Direct. Toujours au printemps, la Ville de Sainte-Foy émet les permis pour la construction du premier centre d'achats de la région de Québec. Place Sainte-Foy sera construite entre l'automne 1957 et le printemps 1958.

Sur le boulevard Laurier, au coin de l'avenue Fournier, existe depuis plusieurs années une grosse épicerie connue sous le nom de IGA; craignant la concurrence du futur super-marché Steinberg's qui sera inauguré à la Place Sainte-Foy, en novembre le IGA passe un contrat avec Fournier pour donner un service de navette gratuite entre l'épicerie et l'église de Sainte-Foy située dans le Vieux Sainte-Foy. Un Prévost Citadin 1950 circulera donc les jeudis et vendredis toute la journée. Cependant, dès son ouverture, le Steinberg's est plus populaire et la navette est rapidement abandonnée.

Le 9 juin 1957 la Compagnie publie un nouvel horaire pour la route no. 6: Lac St-Jean - Québec - Alma - Dolbeau par le Parc National via Hébertville incluant le
parcours Hébertville - Roberval - St-Félicien opéré par Autobus Gauthier & Morin Ltée. Cet horaire en couleurs (blanc et vert) montre la carte du parcours en incluant tous les principaux noms des localités desservies; de plus une photo de l'autocar 201 apparaît sur le couvert et une autre photo montrant l'intérieur est placée sur l'endos de l'horaire avec le texte publicitaire suivant: ¨Soyez un des premiers à essayer le sensationnel autobus à suspension à l'air, la suspension qui fait des merveilles. En plus de la suspension à l'air, Autobus Fournier Ltée. vous offre les grands chassis observateurs, une ventilation parfaite, un intérieur aux tissus et couleurs luxueux et modernes¨.

Autobus Fournier Ltée dessert tout le côté nord du Lac St-Jean soit Hébertville, Ile Maligne, St-Coeur-de-Marie, St-Henri-de-Taillon, Ste-Monique, Péribonka, Ste-
Jeanne-d'Arc, Mistassini et Dobeau. Le raccordement à Hébertville permet de se rendre à St-Félicien via Roberval à bord des autobus Gauthier & Morin. Prix des passages; Québec à Dolbeau: 6.10$ aller et 11.00$ aller-retour. Pour l'été 1957, Fournier met à l'essai un horaire distinct pour le côté sud du Lac St-Augustin;
il s'agit de l'extension de la route no. 7: Cap-Rouge - St-Augustin pour la période du 22 juin au 3 sept. 1957. Le petit horaire s'intitule: Québec, Domaine (Cap-
Rouge), Lac St-Augustin (sud). La semaine; 5 départs de Québec dont un express qui passe par la route Nationale no. 2 (maintenant la 138), le samedi 7 départs de Québec dont un express et le dimanche 7 départs de Québec. Pour le retour la semaine 4 départs du Lac, les samedis et dimanches 5 départs du Lac.
Agents de billets: Gare Centrale d'Autobus et Relais d'Aiguillon.

Le 16 octobre 1957, la compagnie publie un nouvel horaire; route no. 2: Camp Valcartier donnant l'heure de passage dans chacune des 10 stations.
L'horaire s'intitule: Camp Valcartier, 4e Rang Est et Ouest de Ste-Catherine, Val St-Michel, St-Gérard, St-Claude, L'Ormière, Nord des Rivières.
Le Citadin 5062 et les GM urbains 101, 102, 106 et 112 donnent le service.
Voici un exemple de l'horaire:
Québec - 10.00 heures
Nord-des-Rivières - 10.12
Les Saules - 10.16
L'Ormière - 10.20
St-Claude -  10.26
St-Gérard village - 10.34
Val St-Michel - 10.42
Camp Valcartier - 10.50
4e Rang Est - 10.55
4e Rang Ouest - 11.00
Note: Nord-des-Rivières est devenu Duberger et fusionnée à Québec le 1er juillet 1970,
Les Saules fusionnée à Québec le 1er janvier 1970,
L'Ormière et St-Claude devenus deux boulevards de Québec,
St-Gérard et Val St-Michel ont fusionné pour devenir Val-Bélair, fusionnée à Québec le 1er janvier 2002.

L'année 1957 donne l'occasion de changer graduellement la couverture des horaires; le logo apparaissant entre 2 vieux Prévost Intercité est remplacé par une photo de

l'autobus 5682 pour les routes nos. 1, 4 et 7 alors que l'autobus 112 apparaît sur celui de la route no. 2. Dans les deux cas, le logo demeure à côté de la photo.
L'évolution continue en 1958 avec l'arrivée du troisième autocar GM; en plus d'avoir les mêmes caractéristiques que les deux précédents celui-ci est équipé d'un

cabinet de toilette. C'est une première pour la compagnie; de plus Fournier est la deuxième Compagnie à mettre en service des autocars avec toilette au Québec. Cet

autocar donne l'occasion à la Compagnie de publier les commentaires suivants sur l'horaire du Lac St-Jean daté du 3 novembre 1958:
¨Sur tous les voyages, AFL vous offre des luxueux autobus à suspension à l'air; une ventilation parfaite; certains autobus sont équipés de cabinet de toilette.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

----------------------
Le 8 septembre 1958, la compagnie publie un nouvel horaire pour la route no. 7: Cap-Rouge; Ste-Foy Sud, Hôpital Ste-Foy, Cité Universitaire, Côte Gignac, Québec.
Les heures de passage apparaissent maintenant à 11 endroits du parcours de Québec jusqu'au Lac St-Augustin sud.
Pour calculer les heures de passages, Jacques Fournier le gérant de trafic, a consulté les 2 principaux chauffeurs soit Jules Morasse conduisant le jour et Léonce

Jean, le soir.
Le principe de base de M. Morasse: plus vite on arrive, plus le client est content!
Le principe de base de M. Jean: si je passe une couple de minutes en retard, je donne une chance au client dont la montre est retardataire! Après l'émission du nouvel

horaire M. Jean dispute contre M. Morasse car les clients portent plainte pour ses retards tout le long du parcours!!!...
Cependant Jacques Fournier connaît bien ses chauffeurs; il prend l'affaire avec un grain-de-sel et les plaintes disparaissent avec le temps.
Une anectdote: Du lundi au vendredi, le départ de 4h10 p.m. de la Gare Centrale, arrive au coin de l'ave Belvédère et du chemin St-Louis à l'heure de sortie des

étudiants du Québec High School. Ce sont des anglophones qui aiment bien attirer l'attention; ils s'assoient à l'arrière et parlent très fort en jouant avec les nerfs

de la clientèle et surtout du chauffeur, Jules Morasse. Celui-ci a sa revange: sur le chemin St-Louis, entre la rue Des Gouverneurs et l'ave Charles-Huot, il y a un

ponceau au dessus d'un petit ruisseau qui a l'habitude de caler à chaque printemps. Donc, avant d'y arriver, M. Morasse accélère et saute littéralement le ponceau ce

qui fait lever debout la gang d'étudiants assis à l'arrière au grand plaisir de la clientèle. Morasse fait un clin-d'oeil avec un grand sourire...
-------------------------------------------------------------------------------
L'année 1959 accélère le développement du progrès chez Fournier.

Le 13 mars 1959 une importante tempête de neige interrompt le service d'autobus d'écoliers à Sainte-Foy. Le Prévost Citadin 5055, du circuit no. 2, s'enlise

profondément dans la neige sur la rue Ménard dans la paroisse Saint-Yves. C'est la puissante dépanneuse Power-Wagon de Fournier qui vient le chercher durant l'avant-

midi. La ville a réussi à faire passer sa charrue seulement à la fin de l'après-midi. Puisque toutes les écoles ferment leurs portes, les autres autobus reconduisent

les écoliers à destination et s'empressent de se rendre au garage du 160 rue Saint-Sacrement à Duberger.
Après des négociations avec la Compagnie, la Commission Scolaire de Sainte-Foy décide d'ouvrir les écoles le samedi suivant pour reprendre la journée perdue! Au grand

désarrois des écoliers qui avaient bien apprécié leur journée de congé, les cinq autobus ont repris le service samedi matin pour ramener les écoliers à l'école...
NDLR: S'il fallait de nos jours reprendre les journées de tempêtes, il n'y aurait pas assez de samedis dans l'année!!!.
Le 16 mars, la Régie approuve le transfert du permis détenu par Autobus Gauthier & Morin Ltée de Jonquière, en faveur de Autobus Fournier Ltée. La vente inclut 6

Prévost Intercité et 1 autocar Western Flyer. Cette transaction permet d'ajouter le parcours d'Hébertville à Dolbeau par le côté ouest du Lac St-Jean, ce qui élimine

la correspondance de la clientèle à Hébertville, et ajoute en plus le parcours local de Jonquière à Dolbeau.
Au printemps la Compagnie reçoit un 2e autocar équipé d'un cabinet de toilette; il prend immédiatement la route du Lac St-Jean.
L'horaire (bilingue depuis le 3 novembre 1958) permet  d'ajouter un 3e départ en date du 29 juin.
Puis la livraison de 4 autobus GM, modèles urbains 113 à 116, dont les 2 derniers ont des supports à colis intérieurs, donne l'occasion à la Compagnie de retirer du

service de base les derniers Prévost Citadin. Cependant le 115 ne sera pas mis en service ayant déjà été vendu à La Cie de Transport Montmorency. En effet Montmorency

ayant pris livraison de 3 autobus urbains pour remplacer les tramways de Ste-Anne dont le Canadien National a mis fin au service le 18 mars, s'aperçoit rapidement

qu'il y a plus de clients que prévu. Après avoir fait le tour de la région à la recherche d'un autre autobus, il s'entend avec Fournier pour acheter le 115. Pourquoi

le 115 et non le 116? Le mystère demeure.
Durant plusieurs semaines de l'été, le 115 aux couleurs de Fournier, fait la navette entre Ste-Anne-de-Beaupré et Québec avec la destination apparaissant dans le

pare-brise. Il est repeind aux couleurs de Montmorency à l'automne avec le no. 37.
Le 22 mars 1959, Fournier émet un horaire modifié pour la route no. 1: Ste-Foy - Cimetière Belmont - Hôpital Laval - Centre Légaré - DND - Boulevard Pie XII - Terrasse

Bellevue-ave Francoeur.
Les 4 destinations sont regroupées en 2 colonnes: DND et autres.
Des numéros de voyage apparaissent pour la 1ère fois; nos. 101 à 198 la semaine, 801 à 882 le samedi et 901 à 968 le dimanche.
A compter du 4 juillet, la Compagnie organise un voyage hebdomadaire en autobus: Tour du Lac St-Jean avec guide au coût de 24.50$.(hôtel, repas, pourboires, visites

incl.).
Le départ se fait tous les samedis à 8h00 a.m.avec le retour à Québec, le dimanche soir, à 11h00 p.m. L'autocar Prévost 5270 s'occupe de transporter la clientèle.
Un dépliant à quatre panneaux complètement bilingue agrémenté de photos décrit tout le voyage en donnant une foule de renseignements sur les endroits visités. La

publicité annonce que le Lac St-Jean est le coeur du royaume du Saguenay, la petite méditerranée canadienne.
Le 1er arrêt se fait à l'Etape, le 2e a lieu à un endroit situé à 2900 pieds d'altitude (vue de la rivière Upika). Le diner se prend au Sanctuaire du Lac-Bouchette

près de Chambord. Suite à la visite de Val-Jalbert, le groupe se rend à la réserve indienne de Pointe-Bleue et le coucher a lieu à St-Félicien. Dimanche matin, c'est

la messe à La Trappe de Mistassini suivie de la visite du musée Maria-Chapdelaine à Péribonka où a lieu le dîner. Finalement, le souper se prend au lieu de vacances Le

Gite opéré par le Gouvernement du Québec avant de revenir à Québec. La saison se termine à la Fête du Travail.
Le 18 juin 1959, le journal ¨Le Réveil¨ publie en première page le titre suivant: Vandalisme dans les autobus (article de François Reny): Un dossier et un bras de

siège arrachés, deux bancs délibérément fendus à coup de couteau: tel est l'état dans lequel on retrouve trois des autobus de la Compagnie Fournier. L'un de ceux-ci

est réservé au transport des écoliers, tandis que les deux autres font le service régulier entre Québec et Sainte-Foy. Trois photos montrent les dommages.

Le 20 août 1959, ¨Le Réveil¨ annonce en première page: 5 routes d'autobus pour les écoliers, voir carte routière en pages 4 et 5 et explications en page 7.
Il y aura 4 circuits réguliers et 1 Express dont le terminus sera L'Ecole Supérieure Sainte-Foy située sur la route de l'Eglise. La nouvelle Ecole Secondaire Sainte-

Foy (garçons) située en arrière de l'Ecole Supérieure et près du nouveau boul. Henri IV sera desservie en même temps. Ces circuits passeront par la St-Vincent Catholic

School et la Ste-Foy Elementary School ainsi que les écoles du boul. Pie XII et du boul. Nelson.

Dans toute la ville de Ste-Foy les billets d'écoliers seront acceptés dans les circuits réguliers à condition que les enfants se rendent en classe mais aucun tranfert

ne sera émis.
Les autobus suivants sont utilisés:
Prévost Citadin 5053, 5054, 5055 et 5056.
Aerocoach Intercité 5375.
Le Prévost Citadin 5058 remplace souvent le 5375.
Au début, le Ford Transit 38 apparaît fréquemment.

Une fois l'organisation du transport des écoliers établie, la Compagnie Fournier et la Cité de Sainte-Foy complèteront une étude de l'organisation d'un service de

transport urbain pour Sainte-Foy; si tout va bien un tel système sera en marche vers la fin de l'automne 1959.
Les 5 circuits pour les écoliers sont les suivants:
1- Express: départ de Bon Air et chemin Ste-Foy, Le Bosquet, St-Jean-Bosco, Myrand Sud, chemin Ste-Foy, John-West, Quatre-Bourgeois, Fournier, L'Isle-Dieu, Wolfe,

Montreuil, Ecole Supérieure, route de l'Eglise avec arrêt au boul. Laurier pour les élèves du Ste-Foy Elementary School. (aucun arrêt sur le chemin Ste-Foy).
2- départ de Bon Air et chemin Ste-Foy, Le Bosquet, St-Jean-Bosco, Myrand Sud, chemin Ste-Foy, route de l'Eglise, L'Isle-Dieu, Wolfe, Montreuil et Ecole Supérieure.
3- départ de Sauvé et boul. Laurier, Ménard, Allard, Jean-Brillant, Jean-Dequen, chemin St-Louis, Côte-Ross, Valcourt, route de l'Eglise, Ecole Supérieure, Montreuil

et Wolfe.
4- de l'école du boul. Pie XII, chemin Ste-Foy, Des Mélèzes, Lavallée, Desrosiers, D'Amours, Colline-Nord, chemin Ste-Foy, route de l'Eglise, Montreuil, Wolfe et Ecole

Supérieure.
5- de l'école du boul. Pie XII, boul. Nelson, Charleroi, Des Galais, Beaupré, chemin St-Louis, de Boulogne, Matapédia, D'Argenteuil, Sasseville, route de l'Eglise,

Ecole Supérieure, Montreuil et Wolfe.
Pour les arrêts, des enseignes sous formes d'enseignes de rues sont posées.
Pour le retour, le trajet est comme suit:
1- boul. Laurier, chemin Gomin et Bon-Air.
2- route de l'Eglise, chemin Ste-Foy jusqu'à Bon-Air.
3- route de l'Eglise, boul. Laurier jusqu'à Sauvé.
4- route de l'Eglise, chemin Ste-Foy et boul. Pie XII.
5- route de l'Eglise, boul. Laurier jusqu'au pnt de Québec, chemin St-Louis, Beaupré, Des Galais, Charleroi, boul. Nelson et boul. Pie XII.
L'horaire du 20 septembre 1959 pour la route no. 2: Camp Valcartier - 4e Rang Est et Ouest - Ste-Catherine - Val St-Michel - St-Gérard - St-Claude - L'Ormière - Nord

des Rivières inclut l'horaire du service des messes pour les églises de St-Gérard, Val St-Michel, Loretteville et Québec-Ouest.
Les numéros de voyages sont 2001 à 2044 la semaine, 2201 à 2245 le samedi et 2401 à 2441 le dimanche.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En 1960, la Compagnie, qui opère un service de transport des employés fédéraux à l'établissement du C.A.R.D.E. au Camp Valcartier depuis 1950, interrompt ce service à

la suite d'un différent avec le Ministère de la Défense Nationale. Ce dernier ne veut accorder qu'un contrat de trois mois seulement. Fournier juge qu'il est

impossible d'assurer un pareil service durant une si courte période et par le passé le contrat était de trois ans.
Note: Fournier utilise des sous-contractants qui fournissent leurs autobus pour compléter les circuits; Lac Frontière et Montmorency entre autres.
Par ailleurs, Fournier n'a pas obtenu de rajustement dans le prix du contrat depuis 1953. Un nouveau contrat de trois ans est signé et le service est repris

rapidement.
Autobus Fournier Ltée transporte (avec les sous-contractants) chaque jour ouvrable quelque 1000 employés travaillant à Valcartier. Elle met à la disposition des

employés 23 autobus (incluant les sous-contractants) le matin et le soir. Le service s'effectue de la ville de Québec et d'autres localités de la banlieue à

Valcartier. C'est un service spécial et seuls les employés fédéraux ont droit d'en bénéficier.
En avril 1960 la Compagnie reçoit ses premiers autobus GM New-Look 301 à 304 en même temps que les Autobus Charlesbourg Ltée et trois mois après Québec-Autobus Ltée.

Cependant, contrairement aux deux autres compagnies, ces  New-Look sont des modèles suburbains; ils n'ont qu'une porte et sont équipés de sièges de banlieue. Ils sont

mis en service sur le parcours Jonquière - Dolbeau via Roberval.

Le journal Le Soleil d'avril 1960 publie une photo des quatre autobus avec l'article suivant:
Amélioration du Service Public: Au cours d'une brillante cérémonie dimanche à Jonquière, M. le chanoine Arthur Lévesque, curé de St-Laurent, a présidé à la bénédiction

de quatre nouveaux autobus modernes mis en circulation pour l'amélioration du service du transport en commun de Jonquière à Dolbeau via Roberval et autour du Lac St-

Jean.
La clientèle de la région de Québec ne voyagera pas en New-Look cette année!

Le 1er mai 1960 un nouvel horaire pour la route no. 1 intitulé: Service urbain et suburbain dans la Cité de Sainte-Foy fait son apparition.
La couverture montre la description graphique complète du parcours à partir des deux terminus à Québec; en effet, c'est la première fois que les autobus de Sainte-Foy

Nord utilisent la Gare Centrale.
Sauf une exception, les départs de Québec alternent entre la Gare Centrale et le Relais d'Aiguillon, ce qui donne une fréquence de 10 à 15 minutes à l'heure

d'affluence et aux 30 minutes le reste de la journée pour la semaine.
Le premier départ a lieu à 6h30 am et le dernier à 24h30 pm.
De Sainte-Foy; c'est 6h00 am et 1h00 am.
Le samedi la fréquence est de 15 minutes à l'heure des 3 repas et à 30 minutes autrement.
Le dimanche, l'avant-midi la fréquence est aux 60 minutes, ensuite aux 15 minutes jusqu'à 8h45 pm et après elle varie ensuite de 15 à 45 minutes.
L'horaire du 1er mai 1960 ne comprend plus le trajet du Centre Légaré - DND opéré par l'autobus no. 105. Ce trajet fait place à un nouveau appelé Service Urbain.
Service urbain:
Du chemin Sainte-Foy, l'autobus part du coin chemin Sainte-Foy et route de l'Eglise à toutes les demi-heures: exemple: 6h00, 6h30, 7h00, etc.
Du Centre d'Achats, l'autobus part de ce Centre (Place Sainte-Foy) à toutes les demi-heures:
exemple: 6h15, 6h45, 7h15, etc.
Le service fonctionne de 6h00 am à 12h30 am.
L'autobus no.109 effectue habituellement le service.
L'horaire du 1er mai 1960 inclut aussi le trajet: Québec - Cité Universitaire - Sainte-Foy.
Les autobus quittent la Gare Centrale, passent par le Relais d'Aiguillon et se rendent à la Cité Universitaire via le chemin Ste-Foy.
La fréquence varie de 15 à 70 minutes selon les besoins de la clientèle sept jours par semaines.
Agents de Billets:
Gare Centrale d'Autobus, 225 est boul. Charest, tél. LA-4-4692
Autobus Fournier Ltée, 790 rue d'Aiguillon, tél. LA-2-5946
Tabagie Myrand, 67 ave Myrand Sud, tél. LA-2-0049
J.P. Dugal, 2644 chemin Ste-Foy, tél. LA-3-0046
Pharmacie Sainte-Foy, ave Chanoine-Scott, tél. OL-3-5264
Tabagie Victor Germain, chemin Ste-Foy, tél.OL-3-1125
Arrêts à Québec vers Ste-Foy: ave Turnbull, ave Cartier, ave Des Erables, ave Bougainville, ave Bégin, ave Marguerite-Bourgeois, couvent Bellevue.
Vers la gare Centrale de Ste-Foy: Arago et St-Sauveur, Arago et Mazenod, Franklin et Aqueduc,
Franklin et Montmagny.
Note: les rues Arago et Franklin étant à sens unique, les autobus passent par Arago vers la Gare Centrale et Franklin vers Sainte-Foy.
L'horaire du 5 juin 1960 modifie complètement la présentation du Service Urbain; il indique, maintenant sur cinq colonnes, les correspondances pour les départs de

Québec, du Centre d'Achats et de Sainte-Foy en plus de celles pour Sainte-Foy et Québec en provenance du Centre d'Achats.
Du chemin Sainte-Foy, l'autobus part à toutes les demi-heures de 6h00 am à 12h30 am.
Dimanche seulement, le service débute à 10h00 am.
Trajet du Service Urbain:
Départ: coin du chemin Ste-Foy et route de l'Eglise (Relais Sainte-Foy) pour suivre de l'Eglise, Légaré, Pontleroy, Jean-Dequen, chemin Gomin, route du Vallon, Centre

d'Achats.
Retour: Centre d'Achats, boul. Laurier, ave Fournier, chemin Gomin, Fiedmont, Pierre-Martin, Wolfe, Montreuil, Mainguy, Quatre-Bourgeois et route de l'Eglise.
Lorsque le Centre d'Achats est fermé, l'autobus ne passe pas par le centre mais continue sur la rue Jean-Dequen jusqu'au boul. Laurier.
Note: le magasin Miracle Mart ouvrait 6 soirs par semaine jusqu'à 10h00 pm.

Le 19 juin 1960, c'est au tour de la route no. 2: Camp Valcartier - Québec de présenter un nouvel horaire: la page couverture montre le tracé de Québec au Camp

Valcartier avec les points intermédiaires; Petite-Rivière Nord, Les Saules, l'Ormière, Loretteville, Rang St-Claude, St-Gérard-Magella, Val-St-Michel, Camp Valcartier,

4e Rang est et 4e Rang ouest.
Agences de billets:
Ste-Monique: Aurélien Plamondon, épicier, tél. LA 7-5201.
l'Ormière: Georges Durand, épicier, tél. VI 2-3781.
Oscar A. Falardeau, marchand, tél. VI 2-4174.
St-Claude: W. Brousseau, épicier, tél. VI 2-2321.
St-Gérard: Omer Daigle, épicier, tél. VI 2-3353,
Val-St-Michel: Henri Vaillancourt, tél.VI 2-8051
A. Bourassa, tél. VI 2-8031.
L'horaire indique aussi le service des messes pour les églises de St-Gérard, de Val-St-Michel et de Loretteville.
Service des Fêtes: horaire du samedi 8, 24 et 31 décembre
horaire du dimanche 25 déc. et 1er janvier.
Note: le 8 décembre est une Fête d'Obligation d'aller à la messe comme les dimanches.

Il est à noter que les horaires de Sainte-Foy et du Camp Valcartier n'ont plus de photo d'autobus sur la page couverture, seulement le logo y apparaît; par contre

celui de Cap-Rouge montre la photo du no. 110 GM urbain 1959 en plus du logo de la Compagnie.

Les horaires du 5 juin et du 30 octobre pour Sainte-Foy, et du 19 juin pour Camp Valcartier sont émis sur du papier de couleur jaune. Le 5 juin 1960 l'horaire subit un

important changement:
En partant de Québec, les départs de la Gare Centrale sont réduits de 29 à 14 seulement mais en même temps les départs du Relais d'Aiguillon augmentent de 29 à 44 par

jour.
De plus, les destinations à Sainte-Foy subissent plusieurs modifications mais les voyages passant par l'Hôpital Laval sont maintenus.
L'horaire publie aussi le trajet de la Terrasse Bellevue:
Départ de Sainte-Foy du coin de Moffet et Desrosiers pour suivre Moffet, Lavallée, Desrosiers, D'Amours, La Suète et chemin Ste-Foy jusqu'à Québec (D'Aiguillon) et

retour par le même trajet.
Pour la Gare Centrale:
De Sainte-Foy: chemin Ste-Foy, côte Belvédère, rue Arago, boul. Langelier, rue St-Vallier et Gare Centrale.
De Québec: Gare Centrale, boul. Charest, boul. Langelier, rue Franklin, côte Belvédère et chemin Ste-Foy.
Le 30 octobre 1960, l'horaire de Sainte-Foy annonce un changement chez les Agents de billets:
la Tabagie Myrand et J.P. Dugal disparaissent; ils sont remplacés par le Relais Ste-Foy situé au 2830 Chemin Ste-Foy.
Le journal Le Soleil, du 26 janvier 1961 publie l'article suivant:
Selon la Cie d'Autobus Fournier, le service sera grandement amélioré: M. Marcel Vézina, gérant général de la compagnie d'Autobus Fournier a déclaré hier soir, que à

compter du 28 janvier le service de transport en commun sera grandement amélioré sur le versant sud de Ste-Foy et de Cap-Rouge.
Au cours d'une cérémonie marquant l'inauguration d'un nouveau mode de perception sur les autobus de la compagnie; il s'agit de la première fois qu'une compagnie

d'autobus de la région adopte le système des jetons au lieu des billets, il a précisé que sur le versant sud de Ste-Foy, les voyages seront presque doublés. ¨Nous

desservirons, a-t-il dit, le Parc Neilson, le Développement Verrette, le chemin St-Louis et le boul. Laurier, avec des départs du boul. Pie XII¨.
De plus, continuait M. Vézina, comme le voyageur désire toujours se rendre à destination rapidement, les points de départs et d'arrivées à Québec subiront quelques

changements. A Québec il y aura deux points d'arrivées et deux points de départs: le Relais d'Aiguillon et la Gare Centrale. M. Vézina ajoute que l'an dernier à

pareille date; ¨nos autobus parcouraient environ 25,000 milles par mois pour desservir Ste-Foy. Cette année, nous verrons notre millage augmenter de près de 15,000

milles par mois, dû au service urbain qui a été organisé et aux différents secteurs que nous desservons depuis le 1er mai ainsi que ceux que nous desservirons à partir

de samedi prochain¨
Au début de ses remarques, M. Vézina a fait l'historique des nouvelles boîtes qui seront installées dès samedi prochain sur les autobus Fournier. Il a dit que les

jetons remplaceront les billets présentement en vigueur. ¨Chaque fois qu'un jeton y est jeté, une sonnerie est déclanchée dont le timbre est différent pour chaque

pièce reçue¨. Le président de la compagnie d'autobus Fournier, M. N.A. Fournier a dit: ¨Nous innovons dans ce domaine dans la région de Québec et je n'ai aucun doute

que dans peu de temps plusieurs autres compagnies de transport en commun suivront notre exemple¨
Plusieurs membres du Conseil de Ville, dont le maire Noel Carter, assistaient à la cérémonie qui a eu lieu dans les édifices de la Compagnie.

L'horaire Cap-Rouge - Ste-Foy Sud - Québec du 28 janvier montre un graphique du trajet complet de Québec au Séminaire de St-Augustin. Un croquis du GM urbain 110

apparaît ainsi que le logo de la Compagnie. Il y a une importante augmentation du nombre de voyages et seulement des autobus GM urbains de 35 pieds sont dorénavant

utilisés.

Agences de jetons:
Québec: Gare Centrale et Relais d'Aiguillon.
Cap-Rouge: Epicerie Cécile Ménard, rue St-Félix, tél. 653-1064.
Epicerie G. Dallaire, 7 rue Provencher, tél. 653-1603.
Epicerie Robitaille, Domaine, tél. 653-3447.

Arrêts intérurbains autorisés dans la ville de Québec:
De Québec: St-Jean - Turnbull, St-Jean - Cartier, Des Erables - Père-Marquette, St-Louis - Belvédère.
Vers Québec: St-Louis - Belvédère, Grande-Allée - Cartier, Grande-Allée - Turnbull, D'Auteuil - Ste-Anne, Carré d'Youville.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 30 avril 1961 la modification de l'horaire enlève quelques voyages dans les 2 directions.
Le 18 juin 1961 l'horaire de Ste-Foy Québec publie sur du papier blanc un croquis de l'autobus no. 110 sur la couverture. Réalisant que l'offre de service dépasse la

demande, de nombreux voyages disparaissent. On en profite aussi pour réduire le format de l'horaire en excluant les trajets du Service Urbain et de la Cité

Universitaire. Ces derniers sont  émis séparément.
Concernant les Agences de jetons, la Pharmacie Sainte-Foy et la Tabagie Victor Germain n'en font plus partie. Il ne reste que la Gare Centrale, le Relais d'Aiguillon

et le Relais Ste-Foy.

Le nouvel horaire distinct Centre d'Achats - Québec publié avec le croquis du no. 110, mentionne en page couverture la mise en garde suivante; ¨ Attention: les autobus

ne se rendent pas directement de Québec au Centre d'Achats; il y a un point de correspondance au Relais Ste-Foy¨.
L'horaire, sur 3 colonnes, donne l'heure des départs de la Gare Centrale, du Relais d'Aiguillon et du Relais Ste-Foy sur un côté et du Centre d'Achats pour le Relais

d'Aiguillon et la Gare Centrale de l'autre côté.
Trajet de l'autobus du Centre d'Achats:
Relais Ste-Foy, route de l'Eglise, rues Légaré, Pontleroy, Jean-Dequen, boul. Laurier et Centre d'Achats.
Retour: boul. Laurier, Pharmacie Légaré, Hôpital des Vétérans, Jean-Dequen, Piedmont, Pierre-Martin, Wolfe, Montreuil, Mainguy, Quatre-Bourgeois, route de l'Eglise,

chemin Ste-Foy, Relais Ste-Foy.

Le 25 juin 1961 un nouvel horaire distinct Lac St-Augustin Sud - Québec imprimé sur du papier cartonné, une page recto-verso avec le croquis du no. 110, donne

l'information suivante:
De Québec: du lundi au vendredi 4 départs; le samedi 5 départs et le dimanche 4 départs.
Du Lac: du lundi au vendredi 3 départs; le samedi 5 départs et le dimanche 2 départs.
Spécial: samedi le 24 juin, départ à 8h30 pm de la Gare Centrale.
Quelques voyages se font de la Gare Centrale en se rendant directement au Lac St-Augustin Sud en passant par le route no. 2 et vice-versa.
Cet horaire est en vigueur du 25 juin au 4 septembre 1961.

Le 10 septembre 1961 l'autobus no. 110 réapparaît sur l'horaire de Camp Valcartier - Québec.
Cet horaire publie maintenant séparément les voyages du samedi.
Trajet de l'autobus:
Dans le Camp: L'autobus sur tous les voyages à l'exception des voyages se rendant au 4e Rang Ouest ou en revenant, suivra le trajet suivant:
De Québec: route venant de Québec via les rues Vimy, Rochon, PMQ, Des-Braves, De la Victoire, Hodson, Cardin et Keable Club.
Du Camp: Keable Club via les rues Brosseau, Morin, Hodson, De la Victoire, Dalcourt, Rochon, PMQ, Bieler, Garceau, Roy, Rochon, Vimy et route vers Québec.

Le 10 septembre 1961, l'horaire Cap-Rouge - Ste-Foy Sud - Québec annonce la disparition de l'épicerie G.Dallaire de Cap-Rouge comme agence de jetons en plus de

modifications aux heures des voyages.

Le 21 septembre 1961 le journal ¨Le Réveil¨ publie en première page une grande photo de la cour de l'Ecole Supérieure Sainte-Foy située sur la route de l'Eglise avec

le titre: 6367 enfants aux écoles de Sainte-Foy (photo de Roger Côté). On y voit cinq Prévost Citadin de la compagnie Fournier ainsi qu'un minibus scolaire non

identifié. Les Prévost sont tous équipés de feux rouges scolaires et d'une pancarte jaune ¨écoliers¨ affichée sous le pare-brise.
En novembre, la Compagnie obtient le contrat pour le transport des joueurs et supporteurs de l'équipe de hockey: Les As de Québec suivant la cédule pour la saison

1961-1962. Malheureusement le joueur étoile Jean Béliveau n'en fait plus partie ayant déjà rejoint le club Le Canadien de Montréal. L'autocar Prévost Prévocar no. 5270

a l'honneur de servir les As de Québec.

En novembre un événement spectaculaire se produit dans l'histoire de la Compagnie.
M. Nelson-Arthur Fournier, son frère Donat Fournier, son garçon Jacques Fournier et un autre garçon se rendent à London Ontario au siège social de la General Motors

Diesel Ltd pour prendre livraison de quatre autobus urbains New-Look. Ils sont aussi les premiers New-Look construits au Canada.
Une importante cérémonie a lieu à l'usine; sur le stationnement les 4 New-Look (401 à 404) apparaissent à côté du 1er New-Look construit au Canada. Ce dernier (série

C-001) sert de démonstrateur jusqu'à sa vente à Transport Urbain de Hull en 1963.
Après la cérémonie, les officiels des deux compagnies se rendent dîner au centre-ville de London à bord du 401. Celui-ci, comme les trois autres, affiche le message

suivant dans les fenêtres latérales et à l'arrière: ¨First bus built by GM Canada and delivered to Autobus Fournier Limitée¨
Le 9 décembre 1961, le journal Le Soleil de Québec publie un article à ce sujet accompagné d'une photo montrant le président de GM remettre une maquette du 401 à

Monsieur Fournier.
----------------------
En février 1962 la revue américaine Metropolitan Transportation, page 41, publie un article avec photo de la remise de la maquette du 401 à Monsieur Fournier.
En mars 1962 la revue Canadian Transportation présente, en page 34, une publicité de GM Diesel montrant une grande photo du stationnement de l'usine avec les quatre

Fournier et le démonstrateur.
En juillet 1962 la revue Transport Commercial présente une publicité de GM Diesel avec une photo montrant un New-Look suburbain de Fournier (301 à 304) intitulée

¨Voici des autobus que personne ne veut manquer..¨  On y voit deux passagers qui montent à bord et la destination est: ¨Québec¨. La même publicité apparaît dans le

Canadian Transportation, page 32, de septembre 1962..
Suite à la prise de possession des autobus, la famille Fournier prend le volant pour le retour à Québec... Monsieur Fournier ouvre la parade suivi de Donat, de Jacques

et de son frère.
Voici une anecdote racontée par Jacques Fournier: ¨Pour sortir de Montréal et se rendre sur la rive sud, le convoi passe par la rue Bridge en route pour le Pont

Victoria. A l'entrée du pont, il y a un viaduc sous la voie ferrée qui laisse un espace de moins de 10 pieds de large... hélas! les deux frères accrochent les coins

des beaux autobus neufs qui mesurent 8 1/2 pieds de large (ce sont les premiers autobus de cette largeur chez Fournier). C'est à l'arrivée au garage à Québec que

Monsieur Fournier apprend la nouvelle...  Il semble que les deux garçons ont eu droit à une causerie mémorable de la part de leur père!...  Le lendemain matin, Donat

téléphone chez GM Diesel pour obtenir les morceaux nécessaires; l'employé qui prend la commande ne comprend pas que 2 autobus neufs aient besoin de réparations avant

même d'être mis en service!

Pour terminer l'année, la Compagnie obtient le permis pour le transport des joueurs du club de hockey Les Marquis de Jonquière pour la saison 1961-1962 suivant la

cédule.

Un autre événement a débuté l'année 1962.
Le 24 janvier le journal Le Soleil avait publié le gros article suivant: Sillery bouge et  réclame du service; la Régie des Transports se voit accusée d'indifférence!
Le 22 février, La Régie des Transports autorise le transfert des permis ci-dessous détenus par Autobus Sillery Ste-Foy Enr et Autobus Sillery Cove Enr à Autobus

Fournier Ltée: De Québec au viaduc du chemin St-Louis dans la ville de Ste-Foy et retour. Dans les limites de la ville de Sillery et entre Sillery et Québec..
Dimanche le 25 février, le maire de Sillery Jules Beaulieu accompagné des membres du conseil ont effectué eux-mêmes un premier voyage. Ces derniers, sur l'invitation

de M. N.A. Fournier montèrent à bord d'un autobus New-Look situé au garage de l'avenue St-Sacrement à Duberger, pour se rendre à l'Hôtel de Ville de Silley.

Le journal Le Soleil du 26 février publie une photo montrant le maire de Sillery revêtu de la casquette de chauffeur et assis au volant demandant à M. Fournier de bien

vouloir déposer son jeton dans la boîte... Ce nouveau service fait place à l'ancien de la compagnie Sillery Ste-Foy, qualifié de désuet et qui fut depuis trois ans

l'objet de très abondantes critiques de la part des usagers du transport en commun.
Au même moment la tarification est modifiée de la façon suivante;
Service de Ste-Foy: une zone adulte - 10 jetons pour 1.30$
deux zones adultes - 20 jetons pour 3.50$
Services suburbains et intérurbains:
usager occasionnel - augmentation de 5% avec un minimum de 0.05$,
usager fréquent: augmentation de 4% avec un minimum de 4.70$ pour 30 jetons adulte et avec un minimum de 3.60$ pour 30 jetons enfant et écoliers.
La Régie autorise aussi le transfert des parcours suivants:
a- Entre le coin de St-Cyrille et Belvédère et la plage de l'Anse-aux-Foulons, via la côte de l'Eglise à Sillery, pour la saison d'été seulement.
b- chemin St-Louis à partir de la côte de l'Eglise jusqu'à la côte Gignac, la côte Gignac, Sillery Cove et la côte de l'Eglise pour revenir au point de départ.
Le 25 février, la Compagnie émet un horaire de la route no. 7 complètement remanié (10 pouces de large avec 4 panneaux) avec le titre suivant: Cap-Rouge, Ste-Foy Sud,

Sillery, Québec.
Pour la première fois des numéros de parcours sont créés. Les numéros de circuits apparaissent sur les autobus dans le pare-brise.
Québec-Autobus utilisant déjà les numéros de 1 à 12, Fournier commence plus loin afin d'éviter la confusion:
31: Gare Centrale - Boul. Laurier jusqu'au viaduc du pont de Québec.
32: Relais d'Aiguillon - Chemin St-Louis jusqu'au viaduc du pont de Québec.
32B: Carré d'Youville - Boul Laurier jusqu'à la route de l'Eglise.
32G: Gare Centrale - Chemin St-Louis jusqu'au viaduc.
33: Carré d'Youville - Chemin St-Louis jusqu'à la route de l'Eglise.
34: Sillery Cove - Maxfield.
34B: Sillery Cove - Maxfield - Belvédère.
35: Cap Rouge via le Chemin St-Louis.
35B: Cap Rouge via le Boul Laurier.

Description des circuits:

31- De Québec: Gare Centrale, Relais d'Aiguillon, rue d'Aiguillon, rue St-Jean, Chemin Ste-Foy, ave Des Erables, Chemin St-Louis, rue Sheppard, ave Maguire, boul

Laurier, route de l'Eglise, chemin St-Louis jusqu'au viaduc du pont de Québec.
Vers Québec:  Viaduc du pont de Québec, chemin St-Louis, route de l'Eglise, boul Laurier, ave Maguire, rue Sheppard, chemin St-Louis, Grande-Allée, ave D'Auteuil,

Carré d'Youville et Gare Centrale.
32- De Québec: Relais d'Aiguillon, rue d'Aiguillon, rue St-Jean, chemin Ste-Foy, ave Des Erables, chemin St-Louis, rue Sheppard, ave Maguire, chemin St-Louis jusqu'au

viaduc du pont de Québec.
Vers Québec: Viaduc du pont de Québec, chemin St-Louis, ave Maguire, rue Sheppard, chemin St-Louis, Grande-Allée, D'Auteuil, Carré d'Youville et Gare Centrale.
33- De Québec: Carré d'Youville, Des Glacis, D'Auteuil, Grande-Allée, chemin St-Louis, rue Sheppard, ave Maguire, chemin St-Louis jusqu'à la route de l'Eglise.
Vers Québec: route de l'Eglise, boul. Laurier, ave Maguire, rue Sheppard, chemin St-Louis,         Grande-Allée, d'Auteuil, Des Glacis et Carré d'Youville.
34- Tabagie Garnier: (Maxfield et Sheppard), ave Maguire, chemin St-Louis, côte Gignac,                    chemin du Foulon, côte de l'Eglise, ave Maguire, rue St-

Michel et Maxfield.
34B- Tabagie Garnier: Maxfield, boul Laurier, ave Forget, boul St-Cyrille, ave Belvédère, chemin St-Louis, rue Sheppard et Tabagie Garnier.
35- De Québec: Gare Centrale, Relais d'Aiguillon, rue d'Aiguillon, rue St-Jean, chemin Ste-Foy,ave Des Erables, chemin St-Louis, rue Sheppard, ave Maguire, chemin St-

Louis, Parc Neilson jusqu'à Cap-Rouge.
Vers Québec: Cap-Rouge, Parc Neilson, chemin St-Louis, ave Maguire, rue Sheppard, chemin St-Louis, Grande-Allée, d'Auteuil, Carré d'Youville et Gare Centrale.
35B- Même parcours en passant par le boul Laurier au lieu du chemin St-Louis, entre ave Maguire et route de l'Eglise.
Service des messes le dimanche:
Départ du chemin St-Louis et côte de l'Eglise, chemin St-Louis, côte Gignac, chemin du Foulon jusqu'à l'église St-Colomban.
Les départs se font à: 7h10 am, 8h50 am, 9h55 am et 11h25 am; le retour se fait immédiatement après la messe dans le sens inverse.
Agences de jetons:
Gare Centrale d'Autobus, 225 est boul. Charest, tél. 524-4692;
Relais d'Aiguillon, coin St-Augustin et d'Aiguillon, tél. 522-5946;
Tabagie Garnier, 1631 rue Sheppard Sillery, tél. 527-4618;
Epicerie Cécile Ménard, rue St-Félix Cap-Rouge, tél. 653-1064;
Epicerie Robitaille, Domaine Cap-Rouge, tél.653-3447.
Un croquis du no. 110 apparaît sur la couverture de l'horaire.

Pour pouvoir opérer ce nouveau service, la Compagnie doit louer une dizaine d'autobus de la compagnie Québec-Autobus Ltée; des Can-Car 1948 de 36 sièges, jusqu'à

l'arrivée des nouveaux autobus.

Le 1er avril 1962, suite à la livraison des New-Look numéro 405 à 409, l'horaire annonce un nouveau tableau pour les numéros de circuits:
31- Relais d'Aiguillon - Boul. Laurier.
31G- Gare Centrale - Boul. Laurier.
32- Relais d'Aiguillon - Chemin St-Louis.
32G- Gare Centrale - Chemin St-Louis.
33- Carré d'Youville - Chemin St-Louis jusqu'à la route de l'Eglise.
33B- Carré d'Youville - Boul. Laurier jusqu'à la route de l'Eglise.
34-  Sillery Cove-Maxfield.
34B- Sillery Cove - Maxfield - Belvédère.
35- Cap Rouge via le Rond Point.
35B- Cap Rouge via le Boul. Laurier ou le chemin St-Louis.

L'horaire du 34B débute 30 minutes plus tôt et se termine 30 minutes plus tard en plus d'être aussi en vigueur le samedi.

Liste des arrêts intérurbains:
Belvédère - Grande-Allée, Bougainville - Grande-Allée, Des Erables - Grande-Allée, Cartier - Grande-Allée, Turnbull - Grande-Allée, Croix du Sacrifice, Rue d'Auteuil -

Ste-Anne, Carré d'Youville, St-Vallier - De la Couronne.
Relais d'Aiguillon: Turnbull - St-Jean, Cartier - St-Jean, Des Erables - Père-Marquette, Des Erables - St-Cyrille, Des Erables - Grande-Allée.

Le croquis d'un autobus de la série 301 à 304 apparaît sur la couverture.

Le 2 septembre, suite à la livraison des New-Look nos. 410 à 413, l'horaire montre des modifications mineures.
Le 11 novembre, un nouvel horaire publié sur du papier de couleur verte, avec le croquis d'un autobus de la série 301 à 304 modifie complètement les numéros de

circuits et présente séparément l'horaire de chaque circuit accompagné d'un graphique du trajet utilisé par les autobus.

Nouveau tableau des circuits:
31- Gare Centrale - Boul. Laurier - Viaduc (rues Beaupré-Fabre-Des Galais).
32- Sillery - Chemin St-Louis - Viaduc.
33- Service Urbain.
34- Sillery Cove.
35- Cap-Rouge.
36- Cité Universitaire.
Description du circuit no. 33:
Relais Ste-Foy, route de l'Eglise, Pontleroy, Jean-Dequen, Place Ste-Foy, boul. Laurier,route de l'Eglise, chemin St-Louis, D'Argenteuil, Sasseville, route de l'Eglise

jusqu'au Relais.
A l'heure d'affluence, le circuit no. 34 devient le 34B entre la Tabagie Garnier et la rue
Belvédère.

Le nouveau circuit no. 36 se rend à la Cité Universitaire et à l'Académie de Québec.
Parcours: boul. Laurier, Charles-Huot, chemin St-Louis, Maguire, St-Michel, Maxfield, Sheppard, Maguire, St-Cyrille, Cité Universitaire, chemin Ste-Foy et Académie de

Québec.
Départs à 8h30 am et 1h00 pm avec retours en sens inverse à 12h00 pm et 4h30 pm.
Le 6 mai 1962, le permis émis le 26 juin 1943 est modifié de la façon suivante:
Service direct du Lac St-Charles en desservant alternativement les endroits mentionnés ci-dessous jusqu'à la Gare Centrale.
Durant la saison estivale, l'autobus se rend au Camp St-Jacques.
Pas de service local dans la ville de Québec;
Pas de service local sur les parcours actuellement desservis par les Autobus Charlesbourg Ltée.
Service distinct du Rang St-Jacques, Petite-Rivière-Nord, le Parc Boudreau, les Patios jusqu'à la Gare Centrale.
Pas de service local dans la ville de Québec.
Un nouvel horaire publié le 6 mai sur un carton vert, avec le graphique du 110 porte le titre suivant:
Petite Rivière Nord - Parc Boudreau - Les Patios - Québec.
Note: voir l'horaire de Valcartier pour des voyages supplémentaires pour la Petite Rivière Nord.
Trajet dans le Parc Boudreau et les Patio:
Vers Québec: boul. Hamel, boul. Monaco, rue St-Vincent-Ferrier, rue Darveau, boul. Hamel, ave Des Patios, rue Ste-Elisabeth et reprend le boul. Hamel jusqu'à la Gare

Centrale.
De Québec: le trajet se fait en sens inverse.

L'année 1962 voit apparaître un changement important dans la philosophie de la Compagnie;
La Commission Scolaire de Sainte-Foy ayant décidé d'aller en soumission pour les parcours d'écoliers, Fournier, après de longues hésitations, décide de soumissionner

et obtient le contrat. La Compagnie achète cinq autobus scolaires de modèle conventionnel (501 à 505) de marque GMC avec carosserie Van Wilson pouvant asseoir jusqu'à

72 écoliers. C'est le progrès!

L'année 1962 connaît une autre importante transaction; le 28 mai, Autobus Fournier Ltée vend à la nouvelle compagnie Autobus Hamel Ltée (fondée par Roger Hamel,

chauffeur de Fournier) les permis suivants:
a) Québec à St-Raymond via Pont-Rouge et St-Basile.
Pas de service local entre Québec et Neuville.
b) Québec à Portneuf-Station via Gros-Capsa, Pont-Rouge et Portneuf.
Pas de service local sur tout le parcours entre l'intersection Grand-Capsa et la route du Lac St-Joseph  dans la paroisse de St-Augustin.
La vente inclue trois Prévost Intercité (5372, 84 et 85) qui seront suivis de deux autres l'année suivante (5052 et 5060).

L'année se termine avec le renouvellement des contrats avec Les As de Québec Inc. et Les Marquis de Jonquière Inc.
-----------------------------------------------------------------------------------------
L'année 1963 s'annonce plus calme; il faut absorber tous ces changements.
La seule livraison d'autobus concerne 6 autres scolaires conventionels (506 à 511).

Le 3 février, l'horaire (publié sur du papier blanc) de Cap-Rouge - Ste-Foy-Sud - Sillery - Québec informe que des voyages directs du viaduc du pont de Québec vers

Québec par le chemin St-Louis se font par le parcours 35 de Cap-Rouge pour la clientèle du parcours 32.
Pour la clientèle de Cap-Rouge, les autobus se rendent maintenant à la Gare Centrale en tout temps jusqu'à  5h00 pm; par la suite, ils s'arrêtent au viaduc du pont de

Québec aux heures de correspondances avec les 31 et 32 dans les deux directions.

Tableau des correspondances:
Tabagie Garnier: 31; 32 pour chemin St-Louis.
34 pour Sillery Cove
32; 31 provenant de Québec
34 provenant de Sillery Cove
Boul. Laurier/Fournier: 33 pour Ste-Foy Nord et Ste-Foy Sud.
Viaduc du pont de Québec: 35 pour Cap-Rouge.
31 pour Rond Point.
Relais Ste-Foy: 33 Avec les autobus vers Québec et Ste-Foy Nord.
Boul. Laurier/Fournier: 31 vers Québec et vers viaduc du pont de Québec.
Chemin St-Louis/De l'Eglise: 32 vers Sillery et vers viaduc du pont de Québec.
A Sainte-Foy, les points de correspondance sont les suivants:
Tabagie Garnier, boul. Laurier/Fournier, Chemin St-Louis/De l'Eglise, viaduc du pont de Québec,
chemin St-Louis/boul. Pie XII, chemin St-Louis/Gignac, chemin Ste-Foy/Relais Ste-Foy, kiosque de la Cité Universitaire sur le chemin Ste-Foy.
Le 14 avril 1963, l'horaire de Ste-Foy Nord - Québec publie les circuits des autobus sur la page couverture:
De Québec: Relais d'Aiguillon, rue St-Jean, chemin Ste-Foy;
Gare Centrale, boul. Charest, Marie-de-l'Incarnation, Belvédère, chemin Ste-Foy.
De Ste-Foy: ave Francoeur vers Québec via boul, Pie XII coin boul Neilson vers Québec via chemin Ste-Foy et St-Jean.
Terrasse Bellevue: Centre d'Achats de la Colline, Des Mélèzes, Lavallée, Desrosiers, D'Amours, La Suète vers Québec via chemin Ste-Foy et St-Jean.
Les arrêts autorisés dans la ville de Québec:
Du Relais: St-Jean - Turnbull, St-Jean - Cartier, Ste-Foy - de l'Alverne, Ste-Foy - Bougainville,
Hôpital Jefferey-Hale, Ste-Foy - Marguerite-Bourgeois, Collège N-D-de-Bellevue.
De la Gare: boul. Charest - Durocher, boul. Charest - Montmagny, Ste-Foy - Bégin, Hôpital Jefferey-Hale, Ste-Foy - Marguerite-Bourgeois, Collège N-D-de-Bellevue.

Le 2 juin 1963, l'horaire de Lac St-Jean - Québec publie un graphique du futur autocar no 205 qui sera livré au printemps de 1964.
Cet horaire publie aussi les correspondances à Québec pour:
Drummondville - St-Hyacinthe - Montréal à 1h10 pm et 9h00 pm.
Trois-Rivières - Cap-de-la-Madeleine - Montréal à 12h50 pm, 2h00 pm, 6h30 pm, 12h15 am.
Rivière-du-Loup - Rimouski - Edmunston à 2h30pm.
Shawinigan - Grand-Mère - La Tuque à 6h30 pm.
Victoriaville - Sherbrooke à 1h30 pm et 6h10 pm.

Le 30 septembre 1963, la Compagnie crée le nouveau circuit no. 37 Parc Jean-Talon, du lundi au vendredi seulement avec départs de la Gare Centrale et de Myrand -

chemin Ste-Foy.
L'autobus part de la Gare Centrale et suit le boul. Charest jusqu'à la rue Graham-Bell pour continuer via rue Branly, Myrand Nord, Louis-Joliette, Curé-Paradis, La

Somme jusqu'au coin de Myrand Sud.
Pour le retour le point de départ se fait sur Myrand Sud au coin de La Somme. L'autobus suit Myrand Sud, Myrand Nord, Branly, Graham-Bell et continue à la Gare

Centrale par le boul. Charest.
L'autobus arrête aux endroits suivants:
boul. Charest - Durocher, boul. Charest - Montmagny, boul. Charest - Marie-Louise, boul. Charest - St-Sacrement, boul. Charest - Graham-Bell, Branly - Hertz, Myrand

Sud - Louis-Joliette, de La Somme - Myrand Sud.

En septembre, le contrat pour le transport des AS de Québec est renouvelé.
Le 27 novembre le contrat pour le transport des Marquis de Jonquière est renouvelé
Le 1er décembre la Compagnie abandonne la desserte du 4e rang de Ste-Catherine; le 4e rang de Ste-Catherine est desservi par les Autobus Joseph Jacques de Rivière-à-

Pierre et les départs se font de la Gare St-Roch.

Les arrêts autorisés dans la ville de Québec pour le Camp Valcartier:
Boul Charest entre St-Anselme et Caron, St-Vallier et Carillon (Pharmacie Bissonnette), St-Vallier et St-Luc, St-Vallier et Verdun (passage à niveau), St-Vallier et

Pont-Scott.
Toujours le 1 er décembre, l'horaire de Cap-Rouge - Ste-Foy Sud - Sillery - Québec publie le graphique complet du circuit no. 34.
L'horaire de Camp Valcartier - Québec publie les informations suivantes: L'autobus du Camp Valcartier ne dessert pas les Patios, le parc Boudreau et le rang St-

Jacques; les résidents de ces endroits peuvent demander l'horaire du Lac St-Charles et Ville de Duberger au chauffeur.
Un nouvel horaire apparaît; Circuit 47: Cité Universitaire- St-Thomas d'Aquin- Québec.
Nouveau service amélioré; départs fréquents et directs entre la Cité Universitaire et Québec.
Les autobus partent de la Gare Centrale, passent par le Relais d'Aiguillon et se rendent directement à la Cité Universitaire par le chemin Ste-Foy.
Au retour les autobus partent du Pavillon Pollack et suivent le même parcours.

L'année 1963 annonce la construction d'un immense garage qui sera situé au 1500 de la nouvelle rue Provinciale à Duberger. Depuis quelques années, la flotte d'autobus

ayant tellement augmentée, il n'y a plus de place pour loger à l'intérieur tous les autobus durant l'hiver. Il faut donc louer une partie du garage de l'entreprise

Desharnais Service de Pneus situé sur le boul Charest ouest pour la saison hivernale. Tous les Prévost passent alors les nuits d'hiver à cet endroit et reviennent au

printemps coucher dehors au garage de l'ave St-Sacrement.
La revue Transport Commercial de janvier 1964 publie sur sa page couverture une grande photo de l'autobus 401 stationné devant le nouveau garage; la destination de

l'autobus se lit ¨Sillery - Ste-Foy Sud¨. La page 12 s'intitule: Maintenant dans de nouveaux édifices Autobus Fournier Ltée est à l'affut du moderne.
Il y a trente-huit ans, M. N-A Fournier débutait son premier service d'autobus dans la municipalité de Ste-Foy. Aujourd'hui, étant donné le développement phénoménal de

cette cité, presque la moitié des 70 unités de la compagnie y donnent le service local alors que Fournier dessert également la grande région du Lac St-Jean.
Les autorités de la compagnie viennent de procéder à l'inauguration de nouveaux bureaux et garages dans la ville de Duberger, banlieue adjaçante à la Vielle Capitale.

Il s'agit d'une construction ultra moderne mesurant 230 pi. par 330 pi., et c'est probablement la plus fonctionnelle dans l'industrie du transport routier dans tout

l'est du Canada y compris l'Ontario.
Fournier possède aujourd'hui 70 unités dont la capacité varie de 37 à 55 passagers. Sur celà, 11 autobus scolaires avec permis A/E de 72 passagers assurent le service

des écoles de Ste-Foy. Au garage de Duberger, un personnel de 19 hommes mécaniciens et de 7 hommes à tout faire se partagent la tâche de voir à l'entretien et à la

réparation des unités. Par ailleurs les 81 chauffeurs doivent assister à une réunion mensuelle obligatoire portant sur les questions de sécurité et de politique

interne, le tout suivi d'un forum dont M. Vézina, gérant général, dit le plus grand bien.
Dans l'élaboration des plans on a prévu suffisamment d'espace pour loger toutes les unités à l'intérieur en tout temps. Puisque plusieurs unités couchent au bout des

parcours, il reste donc assez d'espace pour augmenter la flotte au besoin.
L'article publie en page 13 une photo montrant l'autobus 401 (Camp Valcartier) passant dans la première laveuse entièrement automatique installée au Canada dans

laquelle passent toutes les unités chaque soir.
La page 14 mentionne que la moyenne de vie des autobus est de 15 ans. A ce moment, le département de la carosserie les reconstruit au complet. Une photo montre le 53

(Prévost Citadin 1950), avec la destination Service Urbain en reconstruction.
La page 14 informe aussi que les inspecteurs ont des automobiles équipées de radio-téléphones.
En cas de plainte, l'inspecteur se rend chez le plaignant s'enquérir des détails qu'il serait autrement laborieux de compiler au téléphone. Comme l'avoue le gérant

général, c'est un des meilleurs atout des relations extérieures.
Fournier est la 1ère compagnie à avoir obtenu le permis de l'Interstate Commerce Commission lui donnant le droit de desservir en voyages spéciaux tous les Etats

américains sauf Alaska et Hawaii.
Pour traverser le Parc des Laurentides, les mécaniciens ont réglé les injecteurs d'essence pour qu'ils donnent un plus grand débit; les côtes se montent plus

facilement et surtout plus rapidement sans devoir tomber en petite vitesse et sans forcer pour autant le moteur. Quant aux New-Look (301 à 304) utilisés au Lac St-

Jean, ils sont allés, chacun leur tour, au garage de la Cie. de Transport Provinciale à Montréal, pour obtenir une meilleure isolation de la carosserie leur permettant

de garder à la chaleur leurs passagers sous des températures de 35 à 40 degrés Celcius sous zéro.
La page 15 publie quatre photos montrant les nombreux invités participant aux cérémonies d'inauguration à l'intérieur du garage. Il s'agit, entre autres, du sous-

ministre des Transports & Communications, M. Jacques Verreault; du Président de l'APAQ, Me Renaud Chapdelaine; du Curé de Duberger, Arthur Robert; des maires de

Sillery et de Ste-Foy, Jules Beaulieu et Noël Carter; et enfin des 3 grands de l'industrie du transport des passagers de la Vielle Capitale soit: Le docteur Gustave

Beaudet, de Autobus Charlesbourg fondée en 1922; Henri Drolet de Autobus A Drolet fondée par Napoléon Drolet, en 1916 et N-A Fournier, Président-fondateur de Autobus

Fournier en 1925.
---------------------------------------------------------------------
Le 11 janvier 1964, la Compagnie émet un nouvel horaire:
Voyages de Ski: Sillery - Ste-Foy Sud - Ste-Foy Nord - Cité Universitaire - Académie de Québec pour le
Lac Beauport.
Ce nouveau service est à l'essai pour la saison 1964 et la Compagnie se réserve le droit de le canceller en tout temps.
Advenant une température incertaine ou une mauvaise condition de neige, les passagers pourront s'assurer du départ de l'autobus en signalant le 524-4692 et demander si

l'autobus de Sillery ou de Ste-Foy pour le Lac Beauport est cancellé ou non. Ce service se terminera avec la saison de ski.
Prix: 1.25$ aller et retour.
0.75$ aller seulement.
Les billets sont vendus par les chauffeurs seulement. Le billet aller et retour n'est valide que pour la même journée.
De Sillery et Ste-Foy Sud:
Départs le samedi et dimanche: départs à 9h00 et 12h00
En direction du Lac Beauport, l'autobus portera l'indication ¨Special ¨ à l'enseigne du haut.
De Sillery et Ste-Foy Sud; trajet de l'autobus:
Ecole du boul. Pie XII, chemin St-Louis, Maguire, Sheppard, Holland, ave St-Sacrement, boul. Hamel,
boul. Laurentien jusqu'au Manoir St-Castin
Au retour, à 4h30 pm, l'autobus portera l'indication ¨Sillery - Ste-Foy Sud¨.

De Ste-Foy Nord;
Départs le samedi et le dimanche: départs à 9h00 et 12h00.
Trajet de l'autobus: Ecole du boul. Pie XII, chemin Ste-Foy, Académie de Québec, Pavillon Pollack, Myrand, Branly, boul. Charest, ave St-Sacrement, boul. Hamel, boul.

Laurentien jusqu'au Manoir St-Castin
Au retour à 4h30 pm, l'autobus portera l'indication ¨Ste-Foy Nord¨.

Samedi le 5 avril 1964, l'horaire de Cap-Rouge - Ste-Foy Sud - Sillery - Québec annonce une importante modification du circuit no. 33: Au sud du boul. Laurier,

l'autobus, au lieu de descendre la route de l'Eglise, prendre le chemin St-Louis et remonter par la rue Sasseville va maintenant descendre l'ave Jean-Dequen, prendre

le chemin St-Louis et remonter par l'ave Des Seigneurs et la rue Beauvoir derrière l'Hôpital Ste-Foy.
Anecdote: Lundi midi, lorsque l'autobus (no.109) remonte l'ave Des Seigneurs, un groupe de résidents dirigés par Jean-Marie Migneault établit un barrage à l'aide de

leurs automobiles. Les protestataires avertissent le chauffeur qu'il ne passera plus dans leur rue... la discussion se poursuit jusqu'à l'arrivée de la police qui fait

ouvrir la rue en menaçant de fortes amendes les automobilistes concernés.
Le même soir, le groupe se rend à l'assemblée du Conseil de Ville de Sainte-Foy et présente une pétition signée par les trente résidents de la rue sur un total de

trente-trois. (Note: celui qui a refusé de signer a une adolescente qui apprécie la sécurité de prendre l'autobus à la porte surtout le soir).
Deux jeunes, résidant encore chez leurs parents de la rue Beauvoir, sont présents à la réunion pour défendre l'avantage d'avoir l'autobus à la porte. Le Maire Noël

Carter leur demande s'ils sont propriétaires? suite aux réponses négatives, il leur répond que ce sont les propriétaires qui paient les taxes donc ce sont eux qui

décident!!! Il demande alors au greffier d'envoyer dès le lendemain matin un ordre à la Compagnie de modifier son circuit pour éviter de faire circuler l'autobus sur

l'ave Des Seigneurs. Dès lors, l'autobus descend l'ave Charles-Huot à Sillery et se rend jusqu'au chemin St-Louis ou il fait demi-tour pour remonter vers Ste-Foy nord.
Il faut attendre jusqu'au 31 mai pour voir un nouvel horaire montrant le nouveau parcours.
Le journal Le Soleil du 8 avril 1964, publie un article titré: Requête des citoyens de la rue des Seigneurs. M. Jean-Marie Migneault de la rue des Seigneurs a présenté

lundi soir, devant les membres du conseil municipal de Sainte-Foy, une requête réclamant la cession du passage d'un autobus sur cette rue des Seigneurs. Le conseil

municipal a pris en considération la demande (...). M.Migneault alors qu'il présentait sa requête a souligné que depuis quelques jours la compagnie d'autobus avait été

autorisée à remonter le rue des Seigneurs à l'insu des résidents de cette dernière et trois arrêts avaient même été déterminés. Il a rappelé que les propriétaires de

cette rue occupent des maisons unifamiliales et qu'il n'était pas supposé y avoir de trafic sur la rue des Seigneurs.
M. Migneault a dit que le conseil ne pouvait alors être justifié à autoriser la compagnie à modifier le parcours de l'autobus pour monter sur la rue des Seigneurs. La

requête comprenait (...).
En mai, la Compagnie abandonne le service local entre Dolbeau et Mistassini.

Le 31 mai l'horaire de Cap-Rouge - Ste-Foy-Sud - Sillery - Québec modifie le parcours 33 et publie pour la première fois, un plan complet du circuit 35 de Cap-Rouge.

Des modifications sont aussi apportées aux horaires suivants:
a- Lac St-Charles - St-Emile - Ville de Duberger - Québec.
b- Cité Universitaire - St-Thomas d'Aquin - Québec (circuit 47).
c- Lac St-Jean - Québec - Dolbeau - Roberval - Jonquière.
De plus un dépliant de 16 pages annonce 11 voyages organisés pour l'Est américain et l'Expo mondiale de New York, l'Ontario et l'Ouest canadien (5,000 milles de

panoramas grandioses en 28 jours de rêve pour 360$ par Les Voyages Charles Paradis).
Un nouvel horaire publié sur un petit carton et daté ¨Eté 1964¨ annonce les visites à l'Aquarium du Centre Biologique de Québec. Les autobus partent de la Gare

Centrale et passent par le Relais d'Aiguillon. Les voyageurs doivent correspondre à la Tabagie Garnier au coin des rues Maxfield et Sheppard à Sillery. ¨Une visite

enrichissante pour toute la famille¨.
Le 18 octobre 1964, l'horaire du circuit 47 publie le graphique du trajet complet.
Durant l'année, la livraison d'autobus comprend un autocar (205) pour le Lac St-Jean, deux New-Look (414 et 415) et quatre scolaires conventionels (512 à 515). Les

permis pour transporter les As de Québec et les voyages de Skis au Lac Beauport sont renouvellés.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En collaboration avec Les Voyages Charles Paradis, Fournier émet un dépliant cartonné à trois panneaux recto-verso annonçant des voyages en Floride du 1er au 18

février et du 1er au 18 mars 1965. Un autre dépliant cartonné double format intitulé: Voyages et Vacances 1965 est émis quelques semaines plus tard.
La livraison d'autobus pour l'année 1965 comprend un autre autocar (206) pour le Lac St-Jean, deux New-Look (416 et 417) et deux scolaires conventionels (516 et 517).
En mai 1965, la Compagnie obtient l'autorisation de passer par le nouveau boul. Laurentien pour le service de Québec au Lac St-Jean.
Note: Depuis 1946, les autocars devaient passer par la 1 ère avenue à Charlesbourg et la rue Notre-Dame à Orsainville ainsi qu'à Notre-Dame-des-Laurentides pour se

rendre sur le boul. Talbot.
En septembre, la Compagnie fait distribuer dans toutes les boîtes aux lettres de Silley, Sainte-Foy et Cap-Rouge une enveloppe intitulée: Du nouveau le 5 septembre

1965.
Elle contient une lettre annonçant dix importants changements pour les résidents de Sillery, Ste-Foy et Cap-Rouge dont un nouveau service à toutes les heures dans

l'ave Duchesneau et la Terrasse Bellevue. Un petit carton attire l'attention sur la publication en format 24 heures des nouveaux horaires; il informe aussi de la

tarification et de l'escompte sur l'achat de jetons.
Note: la publication en format 24 heures était une primeur au Québec; cependant, il y a eu tellement de plaintes qu'un nouvel horaire revisé en AM et PM a été émis le

28 novembre 1965!
L'horaire du 5 septembre 1965, imprimé en bleu sur du papier beige, publie le plan complet du réseau de Ste-Foy et Sillery jusqu'à la Gare Centrale et le Relais

d'Aiguillon.
Les huit circuits sont représentés par un symbole différent ainsi que les six terminus; Gare Centrale, Relais d'Aiguillon, Tabagie Garnier, Parc Neilson, ave Francoeur

et Relais Ste-Foy.
Il y a une horloge de 24 heures pour aider la clientèle à comprendre le nouvel horaire.
Départs à toutes les demi-heures pour les circuits 31-42-47-38:
31- Gare Centrale - boul. Laurier - boul. Pie XII.
32- Relais d'Aiguillon - chemin St-Louis - ave Francoeur
Après 18h00, l'autobus ne circule qu'entre le boul. Pie XII et la Tabagie Garnier.
35- Cap-Rouge. Ce circuit correspond avec le circuit 31 ou 42 au coin du boul. Pie XII et boul. Neilson.
Il faut calculer 45 minutes de trajet de ce point vers Québec.
38- Service Urbain entre chemin Ste-Foy et Sillery.
42- Relais d'Aiguillon - chemin Ste-Foy - boul. Pie XII.
47- Gare Centrale - Relais d'Aiguillon - Cité Universitaire.
51- Gare Centrale - Duchesneau - Francoeur (à toutes les heures).
Après 18h00 et les samedis et dimanches, il faut utiliser le circuit 61.
52- Relais d'Aiguillon - Terrasse Bellevue - Francoeur.
Après 18h00 et les samedis et dimanches, il faut utiliser le circuit 61.
61- Gare Centrale - chemin Ste-Foy - Terrasse Bellevue - Duchesneau - Francoeur.
Ce circuit ne circule que les soirs du lundi au vendredi et toute la journée du samedi et dimanche.
Note: Étant une combinaison des circuits 51 et 52, l'autobus prenait près d'une heure pour effectuer le parcours en faisant un tour complet de Ste-Foy Nord!...
Le dimanche le service des messes est desservi par le circuit 38:
Départ de chemin St-Louis et côte de l'Eglise, chemin St-Louis, côte Gignac, chemin du Foulon jusqu'à l'église de St-Colomban à 7h10, 8h40, 9h55 et 11h55.
L'Hôpital Laval est desservi par le circuit 42 avec départs à toutes les heures.
Remarque: Les circuits se terminant par le chiffre 1 se rendent à la Gare Centrale.
Les circuits se terminant par le chiffre 2 se rendent au Relais d'Aiguillon.
L'autobus partant de Québec sur le circuit 31 retourne à Québec par le circuit 42
pendant que l'autobus partant de Québec sur le circuit 42 retourne à Québec
par le circuit 31 pour permettre aux résidents du côté sud de se rendre sur le
côté nord ou vice-versa sans correspondance.
Il en est de même avec les circuits 32 et 51, 52, du lundi au vendredi de 6h00 à 18h00.
Note: C'est la première fois à Québec que deux circuits bout à bout élimine la correspondance en faisant circuler l'autobus d'un circuit à l'autre!

Durant l'été 1965, la Compagnie débute un vaste programme de repeinturage d'autobus et en profite pour modifier les couleurs: le jaune et le vert deviennent beaucoup

plus foncés et une large ceinture de couleur aluminium apparaît sur les modèles d'autobus autres que les New-Look, ce qui leur donne une apparence plus moderne. Le 109

sert de démo et est assigné sur le circuit 38.

Le 26 septembre 1965 l'horaire revisé modifie la présentation des heures de départs et de la description des circuits et ajoute les voyages pour l'Aquarium du pont de

Québec.

Le 28 novembre 1965 un nouvel horaire complètement modifié apparaît imprimé en rouge sur un côté pour Ste-Foy Nord (42-47-51-52-61) et vert sur l'autre côté pour Cap-

Rouge, Ste-Foy Sud et Sillery (31-32-35-38). Sur le circuit 61, la fréquence passe de 60 minutes à 90 minutes suite à une baisse de la clientèle.

A l'automne, les permis pour le transport des As de Québec et des Marquis de Jonquière sont renouvellés.
Le 27 février 1966, la Compagnie modifie l'horaire de Ste-Foy en donnant une meilleure description des heures de passages à l'Hôpital Laval en combinant les circuits

42-51-52 et 61.
Le 4 septembre, l'horaire de Ste-Foy présente un nouveau format; en plus d'être plus petit, un côté publie l'horaire de tous les circuits tandis que l'autre côté en

publie la description. Le graphique du devant d'un autobus New-Look (301 à 304) n'apparaît plus et seul le nouveau logo (adopté à l'été 1964) y est présent avec les

noms des endroits desservis.

Pour les informations générales, des pictogrammes concernant les agences, les enfants, les arrêts à Québec, les arrêts en banlieue et le fumage font leur apparition.

De plus, la Compagnie fait de la publicité en annonçant des ¨Chauffeurs à Louer¨ avec un pictogramme montrant le visage d'un chauffeur. ¨Il conduira votre groupe à

l'endroit de votre choix avec le modèle d'autobus que vous voulez. Laissez-lui le volant, il est prudent...¨ Enfin, un dessin d'un autobus arrivant à un arrêt avec une

foule de clients mentionne le conseil suivant ¨Evitez la Bousculade, Attendez à la File¨
----------------------------------------------------------------------------------
Le 11 décembre 1966, l'horaire subit d'autres petites modifications tout en étant publié en deux couleurs; une série en bleu et une série en vert! Pourquoi?

L'horaire des voyages de Skis utilise aussi les pictogrammes dont un gros flocon de neige apparaît sur la couverture.

Toujours le 11 décembre 1966, la Compagnie publie des nouveaux horaires pour le Camp Valcartier et le Lac St-Charles qui contiennent eux aussi les nouveaux

pictogrammes.
En décembre 1966, la Compagnie publie un petit carton imprimé en rouge pour l'horaire des Fêtes concernant Ste-Foy, le Camp Valcartier et le Lac St-Charles.
Au Lac St-Jean, un nouveau permis autorise à desservir autour du Lac, les vendredi et dimanche, les étudiants allant au Séminaire de Chicoutimi.
Au cours de l'année 1966, quatre nouveaux New-Look (418 à 421) et cinq scolaires conventionels (518 à 522) ont pris la route.
-----------------------------------------------------------------------------
1967, l'année de l'¨EXPO 67¨ à Montréal s'annonce très occupée.
Afin de répondre à l'énorme demande de voyages nolisés, Fournier met en service deux autobus semi-coach GM New-Look neuf de 40 pieds (601 et 602) qui viennent seconder

tous les autres autocars déjà débordés. L'Expo 67 débute le dernier vendredi d'avril et se terminera le dernier dimanche d'octobre après avoir reçu plus de 50 millions

de visiteurs. Jamais auparavant n'y a-t-il eu autant d'autobus et d'autocars en circulation dans la province!
Le 4 février 1967 l'autocar 205 subit un grave accident; le journal Le Soleil mentionne:
Cinq blessés dans une collision. Un autobus occupé par quatorze étudiants faisant partie de l'équipe de natation des étudiants de Laval et leur instructeur est entré

en collision avec un camion-citerne hier après-midi sur la route no 9 à Val-Alain. L'accident a fait cinq blessés. Les dommages aux deux véhicules sont considérables.

Le feu s'est même déclaré dans l'autobus mais il fut rapidement éteint par une souffleuse du Ministère de la Voirie. L'autocar est rapidement réparé et prend la route

à temps pour aller à l'Expo 67.
Au printemps, la Compagnie ajoute deux autres autobus GM New-Look(422-423).
Le 18 juin 1967, des modifications mineures sont apportées à l'horaire de Cap-Rouge, Ste-Foy, Sillery et Cité Universitaire.
A la fin de juin, ayant perdu un contrat, Fournier vend les autobus scolaires nos 501 à 505.

Le 10 décembre 1967, c'est au tour des horaires du Camp Valcartier et du Lac St-Charles de subir des changements mineurs.
L'horaire spécial du Ski-Bus pour le Lac-Beauport annonce deux départs quotidiens, soit 8h30 et 12h00 en partance de l'intersection Chapdelaine et Myrand à Ste-Foy.
Un seul retour à 4h30 pm.
Passage simple à 0.75$ et passage aller-retour à 1.25$
Les contrats pour le transport des joueurs des As de Québec et des Marquis Juniors de Jonquière et Kénogami sont renouvellés pour une autre année.
L'année 1968 commence avec un atmosphère d'inquiétude.
Le Gouvernement du Québec, dirigé par L'Union Nationale, présente un projet de loi créant deux Communautés Urbaines (Montréal et Québec) et la Communauté Régionale de

l'Outaouais. Le but principal est de forcer les banlieues à s'assoir avec les villes centres pour harmoniser les services publics. Une des principales responsabilités

force les Communautés à prendre en charge le transport en commun à l'intérieur de leurs limites territoriales.
A Québec, il y a vingt-sept banlieues desservies par six compagnies d'autobus privées alors que la ville de Québec utilise en exclusivité le service d'une septiène

compagnie privée.
A noter qu'aucune correspondance n'est possible entre les compagnies et les autobus arrivent à Québec en utilisant quatre gares différentes.
Suite à cette situation, Fournier hésite à investir dans l'achat de nouveaux autobus faisant face à l'expropriation comme les autres compagnies; cependant, l'occasion

se présente d'acheter deux autobus Prévost Citadin (88 et 89) mis en vente par la Cie d'Autobus Charlesbourg Ltée pour absorber l'augmentation de la clientèle. Entre-

temps, l'urgence d'augmenter la fréquence du service pour la Cité Universitaire convainc Fournier de mettre sur la route quatre autres GM New-Look (424 à 427). Ceux-ci

 ayant deux portes (les premiers chez Fournier), ils accélèrent considérablement le service au grand plaisir des étudiants.

A l'été, la Compagnie met en essai un autocar Mercedes, modèle 0-302, entre Québec et le Lac St-Jean; un dépliant-questionnaire est remis à chaque client afin de

connaître leur opinion. L'autocar retourne chez le dépositaire après quinze jours d'essai sans être concluant.

En septembre, la Compagnie réussit à se procurer neuf autobus urbains venant de la Commission de Transport de Montréal (581 à 589) au prix de 850$ chacun. Ces autobus

de 30 pieds, à 2 portes, transmission manuelle et à essence, donnent le service dans Sillery et Ste-Foy à l'heure d'affluence.
A l'automne, les contrats pour les As de Québec, les Marquis Juniors et le Ski-Bus sont renouvellés.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En décembre 1968, Fournier émet un dépliant de trois pages intitulé: Un changement important aux arrêts intérurbains à partir du 9 décembre 1968.
Par décision du Comité Exécutif de la Ville de Québec, le service de la circulation routière appliquera strictement le nouveau règlement en ce qui concerne les arrêts

intérurbains dans la ville de Québec.
Nos autobus, à l'avenir, n'arrêteront qu'à cet enseigne dans la ville de Québec ¨Arrêt Interurbain Autobus¨ et à la Gare Centrale d'Autobus et ou au Relais

d'Aiguillon.
Le dépliant donne la liste des arrêts pour les circuits 31 et 35; 32 et 44 et 41, 43 et 47. Les arrêts suivants seront interdits à partir du 9 décembre 1968:

D'Aiguillon et Racine, chemin Ste-Foy et de l'Alverne, Ste-Foy et Bougainville, Ste-Foy et Holland, Ste-Foy entre Vimy et Marois, Grande-Allée et des Erables, des

Erables entre Crémazie et St-Cyrille.
Pour Duberger, Camp Valcartier, St-Emile et Lac St-Charles, les arrêts suivants seront interdits:
boul. Charest entre Caron et St-Anselme, St-Vallier et Carillon, St-Vallier et Verdun.
Il n'y a aucun changement dans les trajets suivis par nos autobus dans la ville de Québec. Seuls les arrêts intérurbains ont été corrigés d'après le règlement suivant:

Article 109, règlement 721 amendé par le règlement no 1698 en date du 15 novembre 1968.
Cette application stricte du règlement 721 a été décidé par le comité exécutif de la ville de Québec et la compagnie a été officiellement avertie par courrier le 25

novembre 1968 par le Service de la Circulation routière de la ville de Québec.
Note: La compagnie Québec-Autobus Ltée qui dessert exclusivement la ville de Québec a fait des pressions depuis longtemps pour contrer ce qu'elle appelle la

concurrence déloyale des compagnies de banlieues. La Compagnie prétend que le trop grand nombre d'arrêts lui enlève des clients qui n'ont qu'à marcher quelques coins

de rues pour utiliser les autobus de banlieues. Malheureusement pour Québec-Autobus, la diminution des arrêts n'a pas augmenté sa clientèle et le problème a disparu

lors de la création de la CTCUQ.
-------------------------------------------------------------------------------
Le 16 janvier 1969 la Régie des Transports autorise le transfert à Fournier du permis 53-a que détenait Autobus A.Drolet Ltée pour les services suivants:
Québec - Ancienne-Lorette, Québec - Lac St-Joseph, Québec - St-Gabriel - Chemin Gosford - Camp Lemay, Ville du Lac St-Joseph à la Gare de Duchesnay, Transport des

fidèles pour les églises de l'Ancienne-Lorette, Ste-Monique Les Saules et Ste-Catherine.
La vente inclus huit autobus de quatre modèles différents renumérotés 150 à 157 qui sont rapidement repeints aux couleurs de Fournier. Cependant le Canadian Car modèle

TD-43 1960 est vendu à la Chambly Transport Ltée après quelques semaines d'usages.

Il y a aussi la vente de la Diligence du Carnaval et des derniers scolaires (506 à 522); la Compagnie n'étant plus intéressée aux contrats scolaires.
Depuis plusieurs années, la foule de spectateurs assistant à la parade du Carnaval de la haute-ville augmente considérablement en causant d'importants problèmes de

circulation. Québec, Sillery, Sainte-Foy et le Ministère des Transports (propriétaire du boul. Laurier jusqu'à l'ave Belvédère) s'entendent pour fermer la haute-ville

à toute la circulation dès 17h30 le samedi de la parade.
Les côtes de la Montagne, du Palais, des Glacis, d'Abraham, Salaberry et Sherbrooke permettent seulement le passage des taxis et des véhicules d'urgence. A Sillery, la

côte de l'Eglise est fermée en bas, le chemin St-Louis est fermé à l'ave Charles-Huot et le boul. Laurier est fermé au coin de la route Du Vallon. A Sainte-Foy, le

chemin Ste-Foy est fermé au coin de la route Du Vallon. Fournier organise donc un service de navette avec une vingtaine d'autobus qui quittent le stationnement du

Centre d'Achats Sainte-Foy dès qu'ils sont remplis et emmènent les festivaliers au coin de Belvédère et St-Cyrille via le boul. Laurier. Les autobus s'empressent de

revenir par St-Cyrille pour effectuer le plus de voyages possibles. Après la parade, la flotte de Fournier ramène rapidement tous les carnavaleurs au Centre d'Achats

Ste-Foy et le service régulier peux reprendre le plus vite possible.
Le samedi précédent, la parade de la basse-ville ayant circulé devant la Gare Centrale, les autobus ont pu utiliser les rue St-Vallier et Ste-Hélène pour entrer à la

Gare, ce qui influençe en rien le service.
Le 2 février 1969, Fournier publie le nouvel horaire pour Ancienne-Lorette, Les Saules et Duberger Sud.
Trajet de Québec:
Gare Centrale, boul. Charest, St-Vallier, St-Sacrement, boul. Hamel, Foucault, Fatima, Pie X, Claudel, Crépeault, Fatima, Foucault, boul. Masson, Michelet, côte St-

Paul et  Notre-Dame.
Haut-Bélair: St-Jacques jusqu'à l'aéroport; rang Ste-Anne, Drolet et retour sur Notre-Dame.
Trajet vers Québec:
Haut-Bélair, Notre-Dame, côte St-Paul, Michelet, boul. Masson, Foucault, Fatima, Crépeault, Claudel, Pie X, Fatima, Foucault, boul. Hamel, St-Sacrement, St-Vallier,

Gare Centrale.
De l'Aéroport: St-Jacques jusqu'à Notre-Dame.
Rang Ste-Anne: Notre-Dame, Drolet, rang Ste-Anne, route de l'Aéroport.

Le 23 février 1969 la Compagnie émet le nouvel horaire pour Lac St-Joseph, Duchesnay, Ste-Catherine et St-Augustin, Ancienne-Lorette, rang St-Ange et Champigny, Les

Saules et Duberger sud.
Le 16 mars 1969 des modifications mineures sont apportées à l'horaire de l'Ancienne-Lorette et la Compagnie émet un horaire d'été (du 22 juin au 30 août) pour le Lac

St-Joseph dont le terminus se trouve à la Plage Germain.

Le 8 mai 1969 la Régie autorise l'émission du permis suivant:
Excursions touristiques pour les clients des motels de Sillery, Sainte-Foy et Cap-Rouge pour la Cité Universitaire, Québec et Ste-Anne de Beaupré.

A l'automne, les permis pour le Ski-Bus du Lac Beauport ainsi que les permis pour les As deQuébec et les Marquis Juniors sont renouvellés.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 1er janvier 1970 la Commission de Transport de la Communauté Urbaine de Québec ¨CTCUQ¨ commence son existence légale.
Autobus Fournier Ltée faisant partie de la liste des compagnies devant être expropriées; elle ne peut donc plus acheter d'autobus neufs. Cependant la clientèle

continue d'augmenter et les autobus suivants ayant dûs être retirés du service: 69, 150,154, 156, 157, 581, 582 et 585, la pression devient forte sur la flotte.
Le 21 juin 1970, l'horaire modifié du Lac St-Jean fait la publicité concernant l'expédition des colis en montrant un graphique d'un autocar GM modèle à deux niveaux,

que ne possède pas la Compagnie...
l'horaire fait aussi la publicité du Buffet de la Gare Centrale dont Fournier possède des parts.
L'horaire d'été pour le Lac St-Joseph, du 21 juin au 5 septembre 1970, annonce le terminus à la Plage Germain alors que l'horaire du 8 septembre 1970 mentionne que

l'autobus se rendra ou partira de la Plage Germain jusqu'au 27 septembre.
Au début d'octobre, la Compagnie réussit à acheter huit autobus urbains Can-Car 1957 en bonne condition de la ville d'Ottawa, en même temps qu'un autobus urbain GM

1955 en provenance de la Cie d'Autobus de Charlesbourg Ltée. Ces autobus prennent rapidement la route à mesure qu'ils sont repeints. Au milieu d'octobre, Fournier émet

un dépliant spécial suite à l'annonce de l'ouverture prochaine du pont Pierre-Laporte.
Note: Le pont a été construit sous le nom de ¨Frontenac¨; cependant suite à l'assasinat du ministre Pierre Laporte le 10 octobre 1970, le nom a été changé pour Pont

Pierre-Laporte en sa mémoire.
Le dépliant s'intitule: Le Pont Pierre-Laporte, L'Échangeur Nord et Nos Autobus dans tout ça! L'ouverture du pont Pierre-Laporte, de l'échangeur nord et une

circulation accrue sur le boul. Laurier nous obligent à faire les corrections suivantes sur certains circuits pour une plus grande sécurité de nos passagers.
Circuits 31, 35, 38 et 44:
L'autobus 38 laissera la route du Vallon pour passer sur le chemin Gomin en arrière de la Place Ste-Foy jusqu'à la route de l'Eglise; l'autobus ne passera plus sur le

terrain de stationnement en face de la Place Ste-Foy. Ces changements commenceront en même temps que l'ouverture du pont Pierre-Laporte et de l'échangeur nord.
Votre chauffeur vous donnera un horaire corrigé sur lequel tous ces changements seront vite répérés par une étoile.
----------------------------------------------------------------------
Le 27 janvier 1971 le journal Le Soleil publie l'article suivant:
Expropriation: Il faudra refaire l'offre à la cie Fournier. Vers la fin de novembre dernier, soit un mois avant que les autorités de la CTCUQ n'annoncent qu'ils

allaient bon train avec les six autres compagnies de transport en commun, un avis d'expropriation avait été déposé en Cour supérieure contre la compagnie d'autobus

Fournier. Pour l'acquisition des actions, la CTCUQ offre de payer une indemnité de 706,000$. Le capital-actions de la compagnie est constitué de 10,000 actions

nominales (d'une valeur de 1.00$ chacune) évaluées à 70.00$ l'unité et de 678 actions privilégiées rachetables au pair à 10.00$.

Puis, le journal Le Soleil du 2 février 1971, annonce en page couverture: La Commission de transport acquiert Autobus Fournier Ltée.  (...) Fournier devient donc la

deuxième compagnie à être acquise par la CTCUQ. On se rappellera que la Commission de transport a pris possession de Québec-Autobus Ltée. le 23 décembre dernier.

Rappelons que la compagnie s'était vue saisir d'un avis préalable d'expropriation en Cour supérieure le 26 novembre 1970. Rejoint chez lui hier M. Jacques Fournier,

l'un des administrateurs de la compagnie Autobus Fournier, s'est refusé lui aussi à tout commentaire sur la manière dont la Commission a pris possession de la firme.

Il a simplement mentionné que l'offre de 706,780$ datait déjà de plus de trois mois et qu'il y avait eu d'autres négociations depuis, laissant ainsi entendre que le

montant pourrait avoir changé.
Note: Des documents publiés plus tard font état d'un montant de 1,845,377$.
La transaction comprend 84 autobus et autocars incluant le parcours du Lac St-Jean.
Le 19 juin 1971 la famille Fournier rachète le permis pour le Lac St-jean incluant 8 autocars et 6 semi-coach. La nouvelle compagnie prend le nom de Autocars Fournier

Inc.
Ainsi disparaît après 46 ans, la deuxième plus importante compagnie d'autobus de la région de Québec.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Description de la flotte:
1- Ford T, 20s, 1925  (Québec à l'Hôpital Laval à Sainte-Foy).
2- inconnu, de 1926 à 1934.
3- inconnu, de 1926 à 1934.
4- Dodge Sedan, 12s, 1935.
5- Diamond T, 19s,   ?
6- Ford         , 39s, 1936.
7- Diamond T, 19s,   ?
8- Inconnu.
9-  Garwood, 21s, 1936.
10- Prévost Intercité, 29s, 1936; (Val St-Michel - Camp Valcartier - 4e rang-Ste-Catherine) - vendu en 1955.
11- Prévost White Intercity, 29s, 1936; (Camp Valcartier - 4e rang Ste-Catherine)
12- Garwood -Ford, 21s , 1936; (Ste-Foy - Cap-Rouge)- vendu en août 1941.
12- Prévost White- P-218 - 28s - 1946 - vendu en 1956.
13- Inconnu.
14- Prévost Dodge Intercité.
15- Prévost Dodge Intercité.
16- Prévost Dodge Intercité.
17- Prévost Dodge Intercité..
18- Prévost White -Intercité, WA-1222869 -28s - 1928. (Val St-Michel - Camp Valcartier) - vendu en 1956.
19- Prévost White Intercité, 33s.
20- Prévost White Intercité, 29s.
---------------------------------------
Note: En 1939, les autobus 14 à 20 incluans le premier no 18 ont été achetés usagés; il semble que 4 venaient de la région de Sherbrooke et 3 venaient de la région de

Hamilton Ontario.
---------------------
21- Prévost White Intercité, 41s, 1939.
22- Prévost White Intercité, 41s, 1939; détruit dans un accident, 19 juillet 1948.
23- Prévost GMC Intercité, 33s, 1940, (Lac St-Charles) - (Camp Valcartier); rebut 1956.
24- Prévost GMC Intercité, 33s, 1940; rebut 1956.
25- Prévost Dodge Intercité, 33s, (Lac St-Charles) - (Camp Valcartier).
26- Prévost Dodge Intercité.
27- Prévost White Intercité, 29s.
28- Prévost White Intercité, 29s, (Camp Valcartier).
29- Ford 29-B, 29s, 1942, (Québec Ste-Foy); vendu 1950 Sunny Brae B.L. N.B.
30- Ford 29-B, 29s, 1942, (Québec Ste-Foy); vendu en 1950.
31- Prévost Ford Intercité, 31s, 1943.
32- Prévost Ford Intercité, 31s, 1943, (Camp Valcartier).
33- Prévost Intercité.
34- Prévost Ford Intercité, 21s.
35- Prévost Ford Intercité, 29s, 1943.
36- Prévost Ford Intercité.
37- Prévost White Intercité, 33s.
38- Ford 49-B, 29s, 1944, (Québec Ste-Foy); rebut 1959.
39- Ford 49-B, 29s, 1944, (Camp Valcartier); rebut en  1959.
40- Ford 49-B, 29s, 1944, (Québec Ste-Foy); vendu Beaver scrap-yard fin 1961.
41- Ford 49-B, 29s, 1944, (Camp Valcartier): rebut fin 1961.
42- Ford 49-B, 29s, 1944, (Camp Valcartier); rebut fin de 1961.
43- Ford 49-B, 29s, 1944: 43 a été détruit par accident en 1958 (frappé par un camion de pompiers sur la 18e rue, coin Boul Benoît XV).
44- Prévost Intercité, 1944.
45- Prévost GMC Intercité, 1946.
46- Prévost GMC Intercité, 31, 1946, (Lac St-Charles ).
47- Prévost - White - WA22319928 - 33s - 1946 - vendu à Baie-Comeau Bus Service en 1956
48- Prévost - White - WA22322545 - 33s - 1946 - vendu à Baie-Comeau Bus Service en 1957
49- Prévost - White - WA22322550 - 33s - 1946 - vendu à Baie-Comeau Bus Service en 1957
50- Prévost Intercité, 37, 1947, vendu au Lac St-Jean en 1955.
51- Prévost Intercité, 37, 1948.
---------------------------------------------------
Note: Prévost a livré les autocars suivants:
P-116; 1944-03-02.
P-208; 1946-04-17.
P-218; 1946-07-29.
P-432; 1946-08-09.
P-452; 1947-03-19.
P-453; 1946-12-16.
P-455; 1947-05-14.
P-518; 1948-06.
--------------------------
53- Prévost Citadin, P071102350, 45s, 1950, ex 5053; CTCUQ 53 en 1971.
54- Prévost Citadin, P073102450, 45s, 1950, ex 5054; CTCUQ 54 en 1971.
55- Prévost Citadin, P074102550, 37s, 1950, ex 5055; rebut en 1955.
56- Prévost Citadin, P079102650, 37s, 1950, ex 5056; 45s scolaire, rebut en 1968.
57- Prévost Citadin, P081103250, 37s, 1950, ex 5057; 45s scolaire, rebut en 1968.
58- Prévost Citadin, P099104550, 45s, 1950, ex 5058; CTCUQ 58 en 1971.
59- Prévost Citadin, P091104450, 45s, 1950, ex 5059; CTCUQ 59 en 1971.
61- Prévost Citadin, P102105550, 45s, 1950, ex 5061; CTCUQ 61 en 1971.
62- Prévost Citadin, P103105750, 45s, 1950, ex 5062; CTCUQ 62 en 1971.
63- Prévost Citadin, P104105650, 45s, 1950, ex 5063; CTCUQ 63 en 1971.
64- Prévost Intercité, P11066151, 41s, 1951, ex 5164; CTCUQ 64 en 1971.
65- Prévost Citadin, P110106251, 45s, 1951, ex 5165; CTCUQ 65 en 1971.
66- Prévost Citadin, P112106451, 37s, 1951, ex 5166; 45s scolaire, rebut en 1968.
67- Prévost Intercité, P13870351, 41s, 1951, ex 5167; CTCUQ 67 en 1971.
68- GMC TDH-3612, C-1673, 38s, 1952, ex 5268; rebut en 1968.
69- GMC TDH-3612, C-1674, 38s, 1952, ex 5269; vendu comme chalet (NDL) en 1970
70- Prévost Prévocar, P18474752, 41s, 1952, ex 5270; 45s en 1966, CTCUQ 70 en 1971.
79- Prévost Intercité, P00746547, 33s, 1947, ex Gauthier & Morin en 1959; rebut.
80- Prévost Intercité, P00947847, 33s, 1947, ex Gauthier & Morin en 1959; rebut en 1962.
81- Prévost-Intercité, P01148647, 37s, 1947, ex Gauthier & Morin en 1959; rebut en 1962.
82- Prévost-Intercité,     ???       , 41s, 1949, ex Gauthier & Morin en 1959; vendu en 1962.
83- Western Flyer T-36,             , 36s, 1950, ex Gauthier & Morin en 1959; vendu Provencher en 1965.
84- Prévost Prévocar, P20977252, 41s, 1952, ex Gauthier & Morin en 1959; vendu Hamel 10 en 1963.
85- Prévost Prévocar, P-228-791-54, 41s, 1954, ex Gauthier & Morin en 1959; vendu Hamel11 en 1963.
88- Prévost Citadin, P076102850, 37s, 1950, ex Charlesbourg 62; CTCUQ 88 en 1971.
89- Prévost Citadin, P133108551, 37s, 1951, ex Charlesbourg 68; CTCUQ 89 en 1971.

101- GMC TDH-4512 C-1167, 47s, 1955, ex 5579; 40s en 1966; CTCUQ 101.
102- GMC TDH-4512 C-1168, 47s, 1955, ex 5580; 40s en 1966; CTCUQ 102.
103- GMC TDH-4512 C-1536, 47s, 1956, ex 5681; 40s en 1966; CTCUQ 103.
104- GMC TDH-4512 C-1546, 47s, 1956, ex 5682; 40s en 1966; CTCUQ 104.
105- GMC TDH-4512 C-1597, 47s, 1956, ex 5683; 40s en 1966; CTCUQ 105.
106- GMC TDH-4512 C-1594, 47s, 1956, ex 5684; 40s en 1966; CTCUQ 106.
107- GMC TDH-3714 C-515, 39s, 1956, ex 5685; CTCUQ 107.
108- GMC TDH-3714 C-516, 39s, 1956, ex 5686; CTCUQ 108.
109- GMC TDH-3714 C-517, 39s, 1956, ex 5687; CTCUQ 109.
110- GMC TDH-4512 C-2182, 47s, 1957, 40s en 1966; CTCUQ 110.
111- GMC TDH-4512 C-2184, 47s, 1957, 40s en 1966; CTCUQ 111.
112- GMC TDH-4512 C-2183, 47s, 1957, 40s en 1966; CTCUQ 112.
113- GMC TDH-4512 C-3074, 47s, 1959, 40s en 1966; CTCUQ 113.
114- GMC TDH-4512 C-3075, 47s, 1959, 40s en 1966; CTCUQ 114.
115- GMC TDH-4512 C-3224, 47s, 1959, jamais utilisé; vendu Dupont 37.
116- GMC TDH-4512 C-3225, 47s, 1959, 40s en 1966; CTCUQ-116.
117- GMC TDH-4512 C-1171, 47s, 1955, ex Charlesbourg 77; CTCUQ 117.

Note: autobus avec supports à colis à l'intérieur: 101,102,106,112 et 116
101,102,106,112,116: Camp Valcartier.
103,104,105,110,111,113,114: Sainte-Foy (nord).
107: Lac St-Charles.
108,109: Cap-Rouge, St-Augustin.

150- White-1144D,  ?   44s, 1953, ex Drolet 47; vendu à un particulier en 1969.
151- Prévost Intercité, P07460350, 41s, 1950; ex Drolet 42 en 1969; CTCUQ 151.
152- Prévost Citadin, P086103750, 45s, 1950; ex Drolet 44 en 1969; CTCUQ 152.
153- Prévost Citadin, P164111953, 45s, 1953; ex Drolet 52; CTCUQ 153.
154- Prévost Citadin, P151110352, 45s, 1952; ex Drolet 53; détruit accident en 1969.
155- Prévost Citadin, P152110452, 45s, 1952; ex Drolet 54; CTCUQ 155.
156- Can-Car TD-43, 60-012, 45s, 1960; ex Drolet 63; vendu Chambly 6182 en 1970.
157- GMC PD4103, C-936, 41s, 1952; ex Drolet59; vendu Gauthier 157 en 1970.

201- GMC PD-4104, C-2227, 41s, 1957; CTCUQ 201.
202- GMC PD-4104, C-2228, 41s, 1957; CTCUQ 202.
203- GMC PD-4104, C-3755, 39s, 1958, (toilette); CTCUQ 203.
204- GMC PD-4104, C-4352, 39s, 1959, (toilette); CTCUQ204.
205- GMC PD-4106, C-2831, 38s, 1964, (toilette,tables,radio); CTCUQ 205.
206- GMC PD-4106, C-3152, 38s, 1965, (toilette,tables,radio); CTCUQ 206.
-------------------------------------------------
Note: 201 à 206: Québec au Lac St-Jean.
201-202: lettrés sur le bord du toit: Québec-Alma-Lac St-Jean Direct (1957)
Québec-Alma-Dolbeau-Lac St-Jean Direct de 1958 à 1965.
--------------------------------------------------------------
301- GMC SDM-4501, C-016, 41s, 1960; CTCUQ 301.
302- GMC SDM-4501, C-017, 41s, 1960; CTCUQ 302.
303- GMC SDM-4501, C-018, 41s, 1960; CTCUQ 303.
304- GMC SDM-4501, C-019, 41s, 1960; CTCUQ 304.

Note: 301 à 304 ont des sièges inclinables et la radio.
Ils sont en service de Jonquière à Dolbeau via Roberval et Alma par les deux côtés du Lac St-Jean. En 1962, ils ont été envoyés chacun leur tour au garage de la Cie de

Transport Provincial à Montréal, pour mieux isoler l'intérieur afin de résister à l'hiver du Lac St-Jean.
----------------------------------------------------------------
401- GMDD TDH-5301, C-002, 55s, 1961; CTCUQ 401.
402- GMDD TDH-5301, C-003, 55s, 1961; CTCUQ 402.
403- GMDD TDH-5301, C-004, 55s, 1961; CTCUQ 403.
404- GMDD TDH-5301, C-005, 55s, 1961; CTCUQ 404.
405- GMDD TDH-5301, C-035, 55s, 1962; CTCUQ 405.
406- GMDD TDH-5301, C-036, 55s, 1962; CTCUQ 406.
407- GMDD TDH-5301, C-037, 55s, 1962; CTCUQ 407.
408- GMDD TDH-5301, C-038, 55s, 1962; CTCUQ 408.
409- GMDD TDH-5301, C-039, 55s, 1962; CTCUQ 409.
410- GMDD TDH-5301, C-096, 55s, 1962; CTCUQ 410.
411- GMDD TDH-5301, C-097, 55s, 1962; CTCUQ 411.
412- GMDD TDH-5301, C-098, 55s, 1962; CTCUQ 412.
413- GMDD TDH-5301, C-099, 55s, 1962; CTCUQ 413.
414- GMDD TDH-5303, C-190, 55s, 1964; CTCUQ 414.
415- GMDD TDH-5303, C-191, 55s, 1964; CTCUQ 415.
416- GMDD TDH-5303, C-392, 55s, 1965; CTCUQ 416.
417- GMDD TDH-5303, C-393, 55s, 1965; CTCUQ 417.
418- GMDD TDH-5303, C-575, 55s, 1966; CTCUQ 418.
419- GMDD TDH-5303, C-576, 55s, 1966; CTCUQ 419.
420- GMDD TDH-5303, C-577, 55s, 1966; CTCUQ 420.
421- GMDD TDH-5303, C-578, 55s, 1966; CTCUQ 421.
422- GMDD TDH-5303, C-866, 45s, 1967; CTCUQ 422.
423- GMDD TDH-5303, C-867, 45s, 1967; CTCUQ 423.
424- GMDD T6H-5305, C-157, 45s, 1968; CTCUQ 424.
425- GMDD T6H-5305, C-158, 45s, 1968; CTCUQ 425.
426- GMDD T6H-5305, C-159, 45s, 1968; CTCUQ 426.
427- GMDD T6H-5305, C-160, 45s, 1968; CTCUQ 427.
428- GMDD TDH-5301, C-010, 55s, 1961; ex Drolet 66 en 1969, CTCUQ 428.
429- GMDD TDH-5303, C-192, 55s, 1964; ex Drolet 71 en 1969, CTCUQ 429.
430- GMDD TDH-5303, C-1062, 55s, 1967; ex Drolet 77 en 1969, CTCUQ 430.
---------------------------------------------------------------------
Note: 405, 410 à 415 et 417 modifiés à 46 sièges en 1967.
418 à 421 équipés avec micro pour nolisés avec guide.
424 à 427 ont 2 portes pour la Cité Universitaire.
----------------------------------------------------------
471- Can-Car CD52-57, 17279, 45s, 1957; ex Ottawa 5714, CTCUQ 471.
472- Can-Car CD52-57, 17280, 45s, 1957; ex Ottawa-5715; CTCUQ 472.
473- Can-Car CD52-57, 17272, 45s, 1957; ex Ottawa-5707; CTCUQ 473.
474- Can-Car CD52-57, 17273, 45s, 1957; ex Ottawa-5708; CTCUQ 474.
475- Can-Car CD52-57, 17274, 45s, 1957; ex Ottawa-5709; CTCUQ 475.
476- Can-Car CD52-57, 17266, 45s, 1957; ex Ottawa-5701; CTCUQ 476.
477- Can-Car CD52-57, 17267, 45s, 1957; ex Ottawa-5702; CTCUQ 477.
478- Can-Car CD52-57, 17269, 45s, 1957; ex Ottawa-5704; CTCUQ 478.

Note: 471 à 478 achetés en octobre 1970 en attendant l'expropriation.
-------------------------------------------------------------------------------------
501 à 505- GMC Van Wilson, écolier, 72s, 1962; vendus Scolaires Lévis-501 à 505 en 1967.
506 à 510- GMC-Van Wilson, écolier, 72s, 1963; vendus Cloutier, St-Jean-P.J. en 1969.
511           GMC-Van Wilson, écolier, 72s, 1963; vendu en 1969.
512 à 515- GMC-Van Wilson, écolier, 72s, 1964; vendus en 1969.
516-517-   GMC-Van Wilson, écoliers, 72s,1965; vendus en 1969.
518 à 522- Chevrolet Blue Bird, écolier, 72s, 1966; vendus en 1969.

581- Can-Car C36-47, 2299, 36s, 1947; ex Montréal 1105, vendu en 1970.
582- Can-Car C36-47, 2301, 36s, 1947; ex Montréal 1107, vendu en 1970.
583- Can-Car C36-47, 2584, 36s, 1947; ex Montréal 1125, CTCUQ 583.
584- Can-Car C36-47, 2606, 36s, 1947; ex Montréal 1147, CTCUQ 584.
585- Can-Car C36-47,   ?   , 36s, 1947; ex Montréal    ?  , vendu à Victoriaville.
586- Can-Car C36-47, 2617, 36s, 1947; ex Montréal, 1158, CTCUQ 586.
587- Can-Car C36-47, 2306, 36s, 1947; ex Montréal, 1112, CTCUQ 587.
588- Can-Car C36-47,   ?   , 36s, 1947; ex Montréal,   ? .
589- Can-Car C36-47,  ?     ,36s, 1947; ex Montréal,   ? .

Note: 588 et 589 n'ont jamais été mis en service; les pièces ont servi pour les autres.

601- GMDD SDM-5302, C-094, 49s, 1967; CTCUQ 601.
602- GMDD SDM-5302, C-095, 49s, 1967; CTCUQ 602.
------------------------------------------------------------------
5052- Prévost Intercité,  P06659050, 41s, 1950, 45s en 1966; vendu Hamel 22 1967.
5053- Prévost Citadin, P071102350, 45s, 1950; renuméroté 53 en 1967.
5054- Prévost Citadin, P073102450, 45s, 1950; renuméroté 54 en 1967.
5055- Prévost Citadin, P074102550, 37s, 1950; rebut en 1965.
5056- Prévost Citadin, P079102650, 37s, 1950; 45s en 1966 renuméroté 56, vendu en 1968.
5057- Prévost Citadin, P081103250, 37s, 1950; 45s en 1966 renuméroté 57, vendu en 1968.
5058- Prévost Citadin, P099104550, 45s, 1950; renuméroté 58 en 1965.
5059- Prévost Citadin, P091104450, 45s, 1950; renuméroté 59 en 1965.
5060- Prévost Intercité, P10263550, 41s, 1950; 45s en 1966, vendu Hamel 23 en 1967.
5061- Prévost Citadin, P102105550, 45s, 1950; renuméroté 61 en 1966.
5062- Prévost Citadin, P103105750, 45s, 1950; renuméroté 62 en 1966.
5063- Prévost Citadin, P104105650, 45s, 1950; renuméroté 63 en 1965.

Note:  5055, 5056, 5057; 33 pieds de long.
---------------------------------------------------
5164- Prévost Intercité, P11066151, 41s, 1951; 45s en 1966 renuméroté 64.
5165- Prévost Citadin, P110106251, 45s, 1951,;renuméroté 65 en 1966.
5166- Prévost Citadin, P112106451, 37s, 1951; 45s en 1966, renuméroté 66.
5167- Prévost Intercité, P13870351, 41s, 1951; 45s en 1966, renuméroté 67.
Note:  5166; 33 pieds de long.
-----------------------------------

5268- GMC TDH-3612 C-1673, 38s, 1952; renuméroté 68 en 1963, rebut en 1968.
5269- GMC TDH-3612 C-1674, 38s, 1952; renuméroté 69 en 1963, rebut en 1970.
5270- Prévost Intercité, P18474752, 45s 1952 nouvelles fenêtres; renuméroté 70 en 1966.
5271- FORD-Transit, 5G12442F, 37s, 1945: ex Saguenay 101 acquis le 31-10-1952.

Note: Convertis en Diligence du Carnaval en 1955; vendu à un particulier en 1969.
--------------------------------------------------------------------------------------------------
5372- Prévost Intercité, P06859650, 37s, 1950; ex Charlesbourg 64; vendu Hamel 12 en 1963.
5373- GATC-Aerocoach, P46-37, 37s, 1947; ex Western Ontario 59, rebut en 1962.
5374- GATC-Aerocoach, P46-37, 37s, 1947; ex Western Ontario 49, détruit en 1958.
5375- GATC-Aerocoach, P46-37, 37s, 1948; ex Western Ontario-481, rebuts en 1964.
5376- GATC-Aerocoach, P46-37, 37s, 1948; ex Western Ontario-482, vendu en 1962.
5377- GATC-Aerocoach, P46-37, 37s, 1948; ex Western Ontario-484, vendu en 1962.
5378- GATC-Aerocoach, P46-37, 37s, 1948; ex Western Ontario-485, rebuts en 1962.

Note: 5372 à 5378 achetés usagés en 1953.
5374 détruit dans un accident avec un camion de pompier sur la 18e Rue.
----------------------------------------------------------------------------------------
5579- GMC TDH-4512, C-1167, 47s, 1955; renuméroté 101 en 1957. (Camp Valcartier).
5580- GMC TDH-4512, C-1168, 47s, 1955; renuméroté 102 en 1957. (Camp Valcartier).
5681- GMC TDH-4512, C-1536, 47s, 1956; renuméroté 103 en 1957.
5682- GMC TDH-4512, C-1546, 47s, 1956; renuméroté 104 en 1957.
5683- GMC TDH-4512, C-1597, 47s, 1956; renuméroté 105 en 1957.
5684- GMC TDH-4512, C-1594, 47s, 1956; renuméroté 106 en 1957. (Camp Valcartier)
5685- GMC TDH-3714, C-515, 39s, 1956; renuméroté 107 en 1957. (Lac St-Charles)
5686- GMC TDH-3714, C-516, 39s, 1956; renuméroté 108 en 1957. (Cap-Rouge, St-Augustin)
5687- GMC TDH-3714, C-517, 39s, 1956; renuméroté 109 en 1957. (Cap-Rouge,St-Augustin)

Note: 5681- 5682; Ste-Foy, Terrasse Bellevue, Ste-Foy, boul. Pie XII, chemin Ste-Foy, ave Francoeur.
5683- Ste-Foy, Centre Légaré, D.N.D.
5579 à 5687 ont une porte et 5681 à 5687 ont une ceinture en aluminium.
----------------------------------------------------------------------------------------

Ordre dans lequel les autobus ont été reçus:

1 à 51; no 1 à 51 de 1925 à 1949.
52 à 63: autobus 5052 à 5063 en 1950.
64 à 67: autobus 5164 à 5167 en 1951.
68 à 71: autobus 5268 à 5271 en 1952.
72 à 78: autobus 5372 à 5378 en 1953.
79 - 80: autobus 5579 et 5580 en 1955.
81 à 87: autobus 5681 à 5687 en 1956.
----------------------------------------------
88 à 90: autobus 110 à 112 en 1957.
91 - 92: autocars 201 - 202 en 1957.
93       : autocar  203 en 1958.
94 à 97: autobus 113 à 116 en 1959.
98 à 104: autocars 79 à 85 en 1959.
105       : autocar 204 en 1959.
106 à 109: autobus 301 à 304 en 1960.
110 à 113: autobus 401 à 404 en 1961.
114 à 118: autobus 405 à 409 en 1962.
119 à 123: scolaires 501 à 505 en 1962.
124 à 127: autobus 410 à 413 en 1962.
128 à 133: scolaires 506 à 511 en 1963.
134         : autocar 205 en 1964.
135 - 136: autobus 414 - 415 en 1964.
137 à 140: scolaires 512 à 515 en 1964.
141         : autocar 206 en 1965.
142 - 143: autobus 416 - 417 en 1965.
144 - 145: scolaires 516 - 517 en 1965.
146 à 149: autobus 418 à 421 en 1966.
150 à 154: scolaires 518 à 522 en 1966.
155 - 156: autobus 422 - 423 en 1967.
157 - 158: autobus 601 - 602 en 1967.
159 - 160: autobus 88 - 89 en 1968.
161 à 169: autobus 581 à 589 en 1968.
170 à 173: autobus 424 à 427 en 1968.
174 à 181: autobus 150 à 157 en 1969.
182 à 184: autobus 428 à 430 en 1969.
185         : autobus 117 en 1970.
186 à 193: autobus 471 à 478 en 1970.

NOTE =
les autobus nos. 10, 12, 18 ont été modifiés par Prévost, en 1946;
les autobus nos. 21 à 28 ont été rallongés par Prévost, en 1942 et 1943.
---------------------------------------------------------------------------------------

Tableau des autobus en service selon les années:

Note = il s'agit de l'année en service et non de l'année du modèle.

1927 = (1) - Graham - Ford - C-737910 - 21s.
1928 = (?) - Graham Bros.
1929 = (?) - Reo - 22 pieds par 8 pieds - 20 s - 1926 - seul autobus en service - Québec - Ste-Foy (Bois Gomin) - Pont de Québec - Cap Rouge.
1932 = 5- Graham - Dodge - nouveau moteur Studebaker - Big - Six.
1932 = (2) - Graham Bros. - BE-3081 et E-112878, et, (1) - Reo - 2418.
1932 = un seul autobus en service durant l'hiver.
1933 = vente d'un autobus Graham.
1933 = achat en septembre d'un autobus Diamond pour remplacer le numéro 5.
1935 = achat en juin du numéro - 6 - Ford.
1935 = "Services d'Autobus Fournier" possède un Graham et un Diamond-T.

1940-04-18  = flotte totale = 6 autobus:
4- (?) - Dodge - 1938;
5- (?) - Diamond-T - 1933;
6- (?) - Graham - Ford - 1938;
9- (?) - White - 1939.
10- White - 214180 - 28s - 1939;
12- Garwood - 1936 -vendu en 1941.

1940 - juillet = achat d'un Prévost - White;
1940-10-01 = achat de 2 Prévost - White;
1940-10-16 = achat de 6 Prévost - White.
Note = numérotés 20 à 28.

1941 - juillet = achat de 2 autobus ( incluant le permis no. 272-A ) des Autobus Jos.-Louis Garneau reliant Lac St-Charles à N-D-des-Laurentides.
1941 - août = vente d'un Prévost - White.
1941 - septembre = vente d'un Diamond - 1934.
1941-08-18  = achat du no. 29 - Ford - Transit, et, du no. 30 - Ford - Transit ; vente du no. 12 - Garwood - 1936.

1941-11-26 = vente du permis et de 2 autobus à Camille Fournier opérant sous le nom de Autobus Pont de Québec - Cap-Rouge:
(?) - Reo - SB-1542 - 21s - 1930,
(?) - Reo - GB-1547 - 21s - 1930.

1941 - décembre = vente de 2 Prévost - White, et, achat d'un Prévost - White - 1933.
1941 - décembre =  21 - Prévost - White - 164707 - 25s - 1929 - modifié par Prévost no. de série - 116 - 29 s, en mars 1942. (carrosserie allongée couvrant le moteur).

1942 - avril =
vente d'un autobus;
achat d'un Ford - C-18BBV5200 - 1935 - revendu à Autobus & Taxis Ltée, Alma.
(1) - White - 217397 - 28s - hors service.
12- Prévost - White - 217397 - 28s - modifié par Prévost - 29s , en 1942. (carrosserie allongée couvrant le moteur).

1942 - juin =
achat du 35 -  White - 613 - 174573- 21s - 1934;
achat du 36 - Reo - 475 - 25s - 1929;
achat du 37 - Reo - 989 - 25s - 1929.

1942 - juillet =
vente d'un Reo - 1934;
25 - White - 1933 - modifié par Prévost - 29s, en 1942. (carrosserie allongée couvrant le moteur).

1942 - octobre =
22 - White - 164165 - 28s - 1929 - modifié par Prévost - 29s, en 1942. (carrosserie allongée couvrant le moteur).

1943 - juin = location d'un autobus Reo de la Cie. d'Autobus Colonial, de Portneuf.

1943 - août = vente d'un autobus et achat d'un autobus.

1943 - octobre = un Prévost - White - 29 sièges rallongé par Prévost.

1943 - novembre = un Prévost - White - 29 sièges rallongé par Prévost.
-------------------------------------------------------
1943-12-31 = flotte totale = 22 autobus

10 - White - 680 - 214188 - 28s -1939 - rallongé par Prévost, en 1946.
12 - White - 217397 - 28s - 1939 - rallongé par Prévost, en 1946.
18 - White - 222869 - 28s - 1940 - rallongé par Prévost, en 1947.
19 -White - 164725 - 28s - 1928.
20 -White - 4-AB-45 - 21 s - 1932.
21 - White - 164707 - 28s - 1929 - rallongé de 30 à 40 pieds, et, de 28s à 41s par Prévost (no. de série - P-116), en 1942.
22 - White - 164165 - 28s - 1929 - rallongé de 30 à 40 pieds, et, de 28s à 41s par Prévost, en 1942.
23 - White - 613 - 37 - 33s - 1933 - rallongé par Prévost, en 1942.
24 - White - 613 - 38 - 29s - 1933 - rallongé par Prévost, en 1943.
25 - White - 613 - 103 - 33s - 1933 - rallongé par Prévost.
26 - White - 613 - 102 - 29s - 1933 - rallongé par prévost, en 1943.
27 - White - 613 - 106 - 21s - 1933 - rallongé par Prévost.
28 - White - 613 - 109 - 29s - 1933 - rallongé par Prévost, en 1943.

NOTE = nos. 20 à 29 ont été achetés usagés le 1er juillet 1940 ( 1 autobus ), le 1er octobre 1940 ( 2 autobus ), et, le 16 octobre ( 6 autobus ) ;
ils étaient requis pour le transport des troupes et des employés civils du Camp Valcartier durant la 2ème guerre mondiale.
Comme la fabrication d'autobus faisait partie des restrictions de la guerre, le contrôleur des mesures de guerre força Eugène Prévost, de Ste-Claire, à rallonger
les carrosseries afin d'en augmenter le nombre de sièges.
-------------------------------------------------------------------------------
29 - Ford - Transit - 2G-1315 - 29s - 1941 - neuf.
30 - Ford - Transit - 2G-6013 - 29s - 1941 - Neuf.

31 - Prévost - Ford - 3G-17886 - 30s - 1942 - Neuf - ???
32 - Prévost - Ford - 3G-5528 - 31s - 1942 - Neuf - ???
33 - Reo - F-2480 - 20s - 1937 - usagé.
34 - Prévost - Ford - R-4939 - 23s - 1942 - Neuf - ???
35 - White - 613 - 174573 - 21s - 1934 - usagé.
36 - Reo - 475 - 25s - 1929 - usagé.
37 - Reo - 989 - 25s - 1929 - usagé.
------------------------------------------------
1944 - avril = 22 autobus = 10, 12, 18, 19 à 37.

1944 - juin = vente du no. 33.

1944 - septembre = vente de 2 autobus White - ( 20 et 35 - ??? ).

1944 - décembre = 28 autobus (???).
------------------------------------------------------------------------------------------
1945 - Mars = achat des nos. 38 à 43 =
38 - Ford - Transit - 99T611215 - 29s - 1944 - livré le 1er mars.
39 - Ford - Transit - 99T611216 - 29s - 1944.
40 - Ford - Transit - 99T611217 - 29s - 1944.
41 - Ford - Transit - 99T611218 - 29s - 1944.
42 - Ford - Transit - 99T611219 - 29s - 1944.
43 - Ford - Transit - 99T611220 - 29s - 1944.
--------------------------------------------------------------
1946 - mars - 1 = achat de la route de Autobus Antonio Gilbert pour Jonquière - Dolbeau via Péribonka incluant 3 autobus =

44 - Fargo - S9588055M - 18s - 1941.
45 - GMC - T1204152CA - 33s - 1943.
46 - GMC - 0967301360 - 33s - 1941 - rallongé par Prévost, en 1943.

Les 3 autobus avaient les plaques = A-1386, A-1387 et A-1388.

1947; 27 autobus: 19 Prévost et 8 Ford.numéros: 10, 12, 18, 23, 24, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 34, 36, 37, 38 ,39
40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49 et 50.
-------------------------------------------------------------------------------------------------
1947-12-31 = 26 autobus =
10, 12, 18, 22-23-24, 26, 28-29-30-31-32, 38 à 46,

47 - Prévost - White - WA-122-319928 - 33s - 1945.
48 - Prévost - White - WA-122-322545 - 33s - 1946.
49 - Prévost - White - WA-122-322550 - 33s - 1946.
50 - Prévost - White - WA-122-322547 - 33s - 1946.
51 - Prévost - Dodge - 91166473 - 15s - 1945 - usagé.

1948-12-31 = flotte totale de 25 autobus =
10, 12, 18, 23-24, 26, 28 à 32, 38 à 51.
------------------------------------------------------

1949-02-08 = flotte totale de 25 autobus =
10, 12, 18, 23-24, 26, 28 à 32, 38 à 51.

---------------------------------------------------------
1950-12-31 = flotte totale = 29 autobus =
10, 12, 18, 23, 31, 32, 38 à 43, 46 à 50,

5052-5053 = 2 avril 1950,
5054-5055 =  20 avril 1950,
5056-5057 = 23 mai 1950,
5058 = 3 octobre 1950,
5059 = 12 octobre 1950,
5060 = 28 novembre 1950,
5061-5062-5063 = 11 décembre 1950.
---------------------------------------------------------

1949 - décembre = vente à Autobus Lionel Boutet, Québec - Lac Sergent via St-Augustin, le no. 44 - Fargo.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
1950  = le no. 45 est envoyé aux rebuts après avoir été retiré en 1947.

1952-03-15 = flotte totale = 31 autobus =
10, 12, 18, 31-32, 38 à 43, 47 à 50,
5052 à 5063,
5164 à 5166,
5167 = janvier 1952.

1953: 42 autobus: 27 Prévost, 7 Ford, 6 Aerocoach et 2 GMC.
numéros: 10, 12, 18, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 46 à 51
5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372 à 5378.

1956; 42 autobus: 18 Prévost, 11 GMC, 7 Ford et 6 Aerocoach.
numéros: 38 à 43, 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372 à 5378
5579, 5580, 5681 à 5687.

1957; 46 autobus: 18 Prévost, 16 GMC, 7 Ford et 5 Aerocoach.
numéros: 38 à 43, 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372, 5373
5375 à 5378, 101 à 112, 201 et 202.

1958; 46 autobus: 18 Prévost, 17 GMC, 6 Ford et 5 Aerocoach.
numéros: 38 à 42, 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372, 5373
5375 à 5378, 101 à 112, 201 à 203.

1959; 55 autobus: 24 Prévost, 21 GMC, 5 Aerocoach, 4 Ford et 1 Western-Flyer.
numéros: 40 à 42, 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372, 5373
5375 à 5378, 79 à 85, 101 à 114, 116, 201 à 204.

1960; 59 autobus: 25 GMC, 24 Prévost, 5 Aerocoach, 4 Ford et 1 Western-Flyer.
numéros: 40 à 42, 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372, 5373
5375 à 5378, 79 à 85, 101 à 114, 116, 201 à 204, 301 à 304.

1961; 63 autobus: 29 GMC, 24 Prévost, 5 Aerocoach, 4 Ford et 1 Western-Flyer.
numéros: 40 à 42, 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372, 5373
5375 à 5378, 79 à 85, 101 à 114, 116, 201 à 204, 301 à 304
401 à 404.

1962; 67 autobus: 38 GMC, 21 Prévost, 5 scolaires, 1 Ford, 1 Aerocoach et 1 Western-Flyer.
numéros: 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5372, 5375, 81, 83 à 85
101 à 114, 116, 201 à 204, 301 à 304, 401 à 413, 501 à 505.

1963; 70 autobus: 38 GMC, 18 Prévost, 11 scolaires, 1 Aerocoach et 1 Western-Flyer.
numéros: 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 5375, 81, 83, 101 à 114, 116
201 à 204, 301 à 304, 401 à 413, 501 à 511.

1964; 76 autobus: 41 GMC, 18 Prévost, 15 scolaires, 1 Ford et 1 Western-Flyer.
numéros: 5052 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 81, 83, 101 à 114, 116
201 à 205, 301 à 304, 401 à 415, 501 à 515.

1965; 79 autobus: 44 GMC, 17 Prévost, 17 scolaires et 1 Ford.
numéros: 5052 à 5054, 5056 à 5063, 5164 à 5167, 5268 à 5271, 81, 101 à 114, 116
201 à 206, 301 à 304, 401 à 417, 501 à 517.

1966; 88 autobus: 48 GMC, 22 scolaires, 17 Prévost et 1 Ford.
numéros: 5052 à 5054, 5056 à 5063, 64 à 67, 68 à 70, 5271, 81, 101 à 114, 116
201 à 206, 301 à 304, 401 à 421, 501 à 522.

1967; 87 autobus: 52 GMC, 17 Prévost, 17 scolaires et 1 Ford.
numéros: 53, 54, 56 à 59, 61 à 67, 68 à 71, 81, 88, 89, 101 à 114, 116, 201 à 206
301 à 304, 401 à 423, 501 à 522, 601, 602.

1968; 87 autobus: 55 GMC, 17 scolaires, 14 Prévost et 1 Ford.
numéros: 53, 54, 58, 59, 61 à 65, 67, 69,70, 81, 88, 89, 101 à 114, 116, 201 à 206
301 à 304, 401 à 427, 506 à 522, 601, 602.

1969; 89 autobus: 59 GMC, 19 Prévost, 10 Can-Car et 1 White.
numéros: 53, 54, 58, 59, 61 à 65, 67, 69,70, 81, 88, 89, 101 à 114, 116, 150 à 157
201 à 206, 301 à 304, 401 à 430, 581 à 589, 601 et 602.

1969 - novembre = flotte totale = 82 autobus =
53-54, 58-59, 61 à 65, 67, 69-70, 81, 88-89,
101 à 114, 116,
151-152-153, 155 à 157,
201 à 206,
301 à 304,
401 à 430,
583-584, 586-587,
601-602.

1970; 89 autobus: 59 GMC, 18 Prévost et 11 Can-Car.
numéros: 53, 54, 58, 59, 61 à 65, 67,70, 81, 88, 89, 101 à 114, 116, 117, 151 à 153
155 et 157, 201 à 206, 301 à 304, 401 à 430, 471 à 478, 583, 584, 586, 587
601, 602.

1971; 89 autobus: 59 GMC, 18 Prévost et 12 Can-Car.
numéros: 53, 54, 58, 59, 61 à 65, 67,70, 81, 88, 89, 101 à 114, 116, 117, 151 à 153
155 et 157, 201 à 206, 301 à 304, 401 à 430, 471 à 478, 583, 584, 586, 587
601 et 602.

1971-02-01 = flotte totale de 83 autobus expropriés par la CTCUQ =
53, 58-59, 61 à 65, 67, 70, 81, 88-89,
101 à 114, 116-117,
151 à 153, 155,
201 à 206,
301 à 304,
401 à 430,
471 à 478,
601-602.

Tous ces autobus ont été inclus dans l'expropriation par la CTCUQ, le 1er février 1971
La CTCUQ a renouvelé les autobus de la façon suivante:
53, 54, 58, 59, 61, 62, 63, 65 non renumérotés, vendus à Masse Auto Parts St-Apollinaire, mai 1972.
64- non renuméroté, vendu à Transport Fontaine Ltée, mai 1972.
67- non renuméroté, vendu au Patro Roc-Amadour de Québec, mai 1972.
70 et 81- non renumérotés, vendus à Autocars Fournier Inc. 19 juin 1971.
88- non renuméroté, vendu à Transport Fontaine Ltée, mai 1972.
89- non renuméroté, vendu à Masse Auto Parts, mai 1972.
101-102- renuméroté 5522 et 5523.
103 à 106- renuméroté 5601 à 5604.
107- non renuméroté, vendu à Transport Régional du Saguenay, en 1973.
108-109- non renumérotés, vendus à Autobus Roberval Ltée, en 1973.
110- non renuméroté, vendu à Arsenault Auto Parts Lac-St-Charles, en 1976.
111-112- renumérotés 5712 et 5713.
113, 114, 116- renumérotés 5916 à 5918.
117- non renuméroté,t vendu à Arsenault Auto Parts Lac St-charles, en 1976
151-152- non renumérotés, vendus à Transport Fontaine Ltée, de mai 1972.
153- non renuméroté,t vendu à Masse Auto Parts, mai 1972.
155- non renuméroté, vendu à un particulier pour une maison motorisée, en 1972, rebus 2008.
157- non renuméroté, vendu à Autobus Gauthier Ltée, en 1971.
201 à 206- non renumérotés, vendus à Autocars Fournier Inc. 19 juin 1971.
301 à 304- non renumérotés et vendus à Autocars Fournier Inc.  19 juin 1971.
401 à 404- renumérotés 6116 à 6119.
405 à 413- renumérotés 6221 à 6229.
414-415- renumérotés 6401 et 6402.
416-417- renumérotés 6509 et 6510.
418 à 421- renumérotés 6617 à 6620.
422-423- renumérotés 6713, 6714.
424 à 427- renumérotés 6813 à 6816.
428- renuméroté 6120.
429- renuméroté 6403.
430- renuméroté 6715.
471 à 478- non renumérotés, vendus à Chambly Transport Ltée, en mai 1972.
583,584,586,587- non renumérotés, vendus à Transport Régional du Saguenay, en 1971.
601-602- non renumérotés, vendus à Autocars Fournier Inc. le 19 juin 1971.

Note: Sur papier, les numéros suivants avaient été réservés par la CTCUQ.
4801 et 4802- ex Fournier 53 et 54.
5001 à 5009- ex Fournier 58, 59, 61, 62, 63, 88, 151, 152, 153.
5101 à 5104- ex Fournier 64, 65, 67, 89.
5201 à 5203- ex Fournier 89, 155, 5269.
5301- ex Fournier 154.
5524- ex Fournier 117.
5605 à 5607- ex Fournier 107 à 109.
5711- ex Fournier 110.
5714 à 5721- ex Fournier 471 à 478.
------------------------------------------


Autres informations classées par années:

En l'automne 1935, 1 seul autobus est en service pour l'hiver, il s'agit d'un Ford -Graham.
----------------------------
En juin 1936, achat d'un autobus.

En septembre, il y a 5 autobus en service.
---------------------------------------------------------
En juin 1937, vente d'un autobus.

En novembre, l'obtention du permis pour relier Lac St-Charles à Notre-Dame-des-Laurentides
 est contesté par un opérateur d'autobus local.

Le 15 décembre, obtention d'un permis pour le transport des employés du Ministère du Travail
à St-Emile et à Lac-Beauport.
---------------------------------------
1938 - Québec - Cap-Rouge via le chemin St-Louis est encore saisonnier alors que Télesphore Veilleux
opère des taxis 12 mois par année.

M. Nelson-Arthur Fournier demeure au 1229, Chemin Ste-Foy, Québec.

La compagnie inaugure un service local entre l'église de Ste-Foy et la laiterie "Brookside" située
sur le Chemin St-Louis, en face de l'actuelle avenue Jean-Dequen suite à la demande de la laiterie.

En septembre, la compagnie opère un voyage nolisé à Montréal.

En décembre, achat d'un Chrysler - Windsor - taxi - 3005-M, 1932.
--------------------------------------------------------------------------------------------------
En avril 1939, plainte contre la "Lévis Tramway Company" qui donne le service local entre le
Pont de Québec et le centre-ville via le Chemin St-Louis.

NOTE = le boulevard Laurier n'existe pas encore à cette époque.

Le 7 novembre, la Régie décide que les 2 compagnies peuvent donner le service local entre le
Pont de de Québec et le centre-ville à condition que le tarif soit identique, et, confirme le permis
pour la laiterie "Brookside".
---------------------------------------

En 1940, il y a 5 autobus et 2 taxis en service.
---------------------------------------------------------------
En octobre 1941, le garage et les bureaux sont encore situés au 25-29, avenue Taschereau, Québec.

En octobre, 2 autobus font la navette entre le "Relais d'Aiguillon" et Ste-Foy via le Chemin Ste-Foy soit, les # 20 et 29.

En novembre, le terminus se situe au 268, rue Du Roi soit, à la Place Jacques-Cartier.

Le 26 novembre, la route Cap-Rouge-Québec, opérée par Camille Fournier, frère de Nelson-Arthur Fournier, et, chauffeur pour lui,
obtient le transfert de permis et 2 autobus pour la somme de 5,000$.
Versement de 400$ comptant / 600$ par mois pendant 3 mois et 100$ par mois pendant 28 mois.
Autobus Fournier demeure propriétaire jusqu'au paiement complet.
Les autobus inclus dans la vente = (2) Reo - SP-1547 / GB-1542 - 21 sièges chacun.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En 1944, Autobus Veilleux & Fournier Enr obtient le permis pour passer par le Chemin Gomin.

En février, le terminus de Ste-Foy situé au boulevard Desjardins (Pie-XII) reçoit un abribus.

En mai , le terminus de Ste-Foy est déplacé (ainsi que l'abribus) chez M. Bélanger.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En mars 1945, le service de Cap-Rouge à Québec via le Chemin Ste-Foy est abandonné.

En mars, transfert du permis Québec - St-Gilbert des "Autobus Colonial" sans inclure d'autobus.

En avril, transfert du permis de la route Québec - Pont-Rouge - St-Raymond des "Autobus Charlesbourg Ltée" sans inclure d'autobus.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En février 1946, l'autobus # 10 est refait par "Prévost".

Le 1er mars, transfert du permis Dolbeau - Alma - Québec des "Autobus Gilbert" incluant 3 autobus renumérotés # 44, # 45 et # 46.

A l'automne, inauguration du service d'autoneiges de Dolbeau - Alma.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'année 1948 se termine par un profit de 54,000$ ; le salaire annuel de Nelson-Arthur Fournier est de 8,654.16$.
Nelson-Arthur Fournier, Président / Wilbrod Bherer, Vice-Président et Madame N.A. Fournier.
M. Bherer, avocat, est aussi propriétaire d'une entreprise de poteaux entre Québec et l'Ile d'Orléans.

Liste des routes =
1- Québec - Ste-Foy, (1925);
2- Québec - Camp Valcartier, (1936);
3- Québec - Portneuf, (1945);
4 - Québec - Lac-St-Charles, (1941;
5- Québec - St-Raymond, (1945)

La route # 3 a remplacée celle de Cap-Rouge.
--------------------------------------------------------------
En 1949, création de la zone # 5 dans Ste-Foy.

Il y a 28 autobus en service ; le permis pour Québec - Lac-Sergent est transféré à "Autobus Lionel Boutet", en juin.

Le parcours Dolbeau - Alma passe maintenant par les Passes Dangereuses.

Le déficit prévu pour l'année s'élève à 19,275$, et, la compagnie demande une augmentation générale des tarifs.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En 1950, suite à l'augmentation des tarifs, la compagnie achète 12 autobus "Prévost" pour accélérer le remplacement
de la flotte qui est devenu urgent.

Les autobus #30, #40 et #41 sont assignés sur la route Québec - Camp Valcartier.

La compagnie se plaint d'avoir à subir de gros problèmes avec les soldats "en permission";
les sorties étant variables, la compagnie ne peut prévoir le nombre d'autobus requis.

Le 10 septembre débute le service des employés du "C.A.R.D.E" situé au Camp Valcartier;
la compagnie doit fournir 13 autobus donc, elle recourt en sous-traitance avec d'autres opérateurs de Québec.

Le 17 septembre, début du service dans la nouvelle Cité Universitaire en prolongeant le parcours Québec - ste-Foy.

Autobus Veilleux & Fournier modifie son parcours Cap-Rouge - Québec en établissant son terminus de Québec
au "Relais d'Aiguillon", et, circulant aller-retour par l'avenue d'Auteuil et le Chemin Gomin.
-----------------------------------

Durant les hivers de 1951 à 1954, le service Québec - Alma - Dolbeau est suspendu mais, Alma - Dolbeau demeure en vigueur.
-----------------------------------------------------------------------
En octobre 1952, achat de l'autobus #101 de la compagnie "Autobus Saguenay Inc", renuméroté #5271;
il sera converti en "Diligence du Carnaval", en 1955.
-----------------------------------------------------------------------
En janvier 1953, achat de l'autobus #64 de la compagnie "Autobus Charlesbourg Ltée", renuméroté #5372.

En septembre, inauguration du parcours "Sainte-Foy - Centre Légaré - DND"; l'autobus circule du Relais d'Aiguillon,
via le Chemin Ste-Foy, la Route de l'Église, le Centre Légaré et le quartier DND, aller-retour.
Au même moment, le parcours "Sainte-Foy - Boul. Pie-XII" est prolongé jusqu'au numéro civique 168, résidence de
Gérard Verreault.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En juillet 1954, une demande pour prolonger le parcours du Centre Légaré - DND jusqu'à l'Hôpital des Vétérans ( maintenant le CHUL)
via l'avenue Jean-Dequen est refusée.

En septembre, l'Hôpital des Vétérans ( maintenant le CHUL) fait construire un abri-bus chauffé avec 2 portes à l'arrêt du boul. Laurier.

Du 1er juillet au 4 août, un parcours local dans la paroisse de St-Thomas-d'Aquin est mis en essai; il n'a pas été prolongé.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En 1958, un parcours spécial financé par l'épicerie " A & P", située à l'angle de l'avenue Fournier et du boul. Laurier,
reliait l'église de Ste-Foy à l'épicerie via la Route de l'église durant l'hiver. L'épicerie voulait compétitionner la nouvelle
épicerie "Steinberg's inaugurée en novembre 1957 au nouveau Centre d'achats Ste-Foy.  Il n'a duré que quelques mois.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En mars 1959, l'achat des "Autobus Gauthier & Morin Ltée", de Jonquière, crée la route no 8 - Jonquière - Dolbeau.
-------------------------------------------------------------------

En 1961, la compagnie obtient le contrat de 2 ans pour le transport des joueurs du club de hockey "Les As de Québec".
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En mars 1962, la compagnie est la première au Québec, à obtenir le permis américain pour opérer des voyages nolisés aux Etats-Unis.

Il y a 60 autobus en service, et, le 5 janvier 1962, la compagnie présente une offre de service local à Sillery.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le 1er octobre 1963, création du parcours # 37 - St-Thomas-d'Aquin - Centre Industriel St-Malo.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Notes additionnelles =

En 1925, Arthur Belleau est le 1er chauffeur d'autobus, et, Albert Légaré est le 2è.

Garages =

1- Chez Mainguy, chemin Ste-Foy, à Ste-Foy
2- Charles Gigaud, chemin Ste-Foy au coin de l'entrée du Sanatorium (Hôpital Laval)
3- Nato Laliberté, chemin Ste-Foy au coin de l'avenue Moreau (le mécano Audibert est engagé par N.A. Fournier).
4- sur la rue Taschereau à Québec.
5- P.L. Lortie, rue St-Vallier au coin de St-Nicolas.
6- 160 av. St-Sacrement, Petite-Rivière (Duberger) en 1942
7- 1500 rue Provinciale, Duberger en 1963.
------------------------------------------------------------

FIN


Mise à jour le Lundi, 22 Août 2016 21:09
 
designed by www.madeyourweb.com